Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCThe Cure › Trilogy

The Cure › Trilogy

29 titres - 223:00 min

  • 1/ One hundred years - 2/ A short term effect - 3/ The hanging garden - 4/ Siamese twins - 5/ The figurehead - 6/ A strange day - 7/ Cold - 8/ Pornography - 9/ Plainsong - 10/ Pictures of you - 11/ Closedown - 12/ Lovesong - 13/ Last dance - 14/ Lullaby - 15/ Fascination street - 16/ Prayers for rain - 17/ The same deep water as you - 18/ Disintegration - 19/ Homesick - 20/ Untitled - 21/ Out of this world - 22/ Watching me fall - 23/ Where the birds always sing - 24/ Maybe someday - 25/ The last day of summer - 26/ There is no if... - 27/ The loudest sound - 28/ 39 09 - 29/ Bloodflowers

enregistrement

enregistré live au Tempodrom, Berlin, Allemagne, novembre 2002

line up

Perry Bamonte (guitare, basse 6 cordes), Jason Cooper (batterie, percussions), Simon Gallup (basse, basse 6 cordes), Roger O'donnell (clavier, percussion), Robert Smith (chant, guitare, basse 6 cordes)

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
cold wave / new wave / dark rock

J’avoue qu’entre les Cure et moi, ce n’est plus franchement une histoire d’amour, nos relations n’ayant cessé de se dégrader depuis 1989. ‘Pornography’ ayant toujours été à mes yeux un disque génial et mon préféré du groupe, j’ai eu du mal à me rallier à l’idée d’un lien l’unissant au moyen ‘Disintegration’ et à l’insipide ‘Bloodflowers’ clamé par Robert Smith (mais après tout, c’est lui le géniteur, il sait de quoi il parle), à tel point que j’ai hésité quant à l’achat de ce DVD, erreur heureusement vite rectifiée car son menu est tout de même très alléchant… trois albums joués dans leur intégralité, ce n’est pas rien, surtout lorsque le premier s’appelle ‘Pornography’ ! Rien que pour celui-là, l’achat en vaut la peine. Et force est de reconnaître que le groupe a gardé son énergie intacte lorsqu’ils s’agit de l’interpréter, on se retrouve presque vingt ans en arrière. Le contraste est d’ailleurs assez saisissant avec la mélancolie pâteuse mais relativement efficace de ‘Disintegration’ et la mollesse ennuyeuse de ‘Bloodflowers’. Cela dit tout reste question de goût et les amateurs de ces deux disques y trouveront pleine satisfaction de par une très bonne interprétation, une atmosphère soignée (de beaux jeux de lumière notamment), et son impeccable. Les fans trouveront en plus en bonus une interview et une sélection cachée. Cerise sur le gâteau, l’objet est un petit coffret contenant un double DVD digipack… vous hésitez encore ?

note       Publiée le vendredi 18 juillet 2003

partagez 'Trilogy' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Trilogy"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Trilogy".

ajoutez une note sur : "Trilogy"

Note moyenne :        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Trilogy".

ajoutez un commentaire sur : "Trilogy"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Trilogy".

stankey › lundi 6 juillet 2015 - 11:13  message privé !

Sauf pour le deuxième disque où il n'y a pas eu de miracle, on passe un agréable moment. Mais les années ont lissé les morceaux de Pornography, moins à vif sur de nombreux morceaux clé. Magnifiques éclairages par contre, notamment sur la partie Disintegration, à laquelle je trouve encore une dimension et une ampleur particulière.

Note donnée au disque :       
Aiwass › jeudi 31 août 2006 - 03:15  message privé !
Ambitieux...
Note donnée au disque :       
Arno › jeudi 7 avril 2005 - 02:55  message privé !
Ca me fait penser que j'y étais, pas à Berlin, mais à Bruxelles, qui constituait en quelque sorte un tour de chauffe pour Berlin... Ce fut hypnotique... Faut dire qu'avec presque 4 h de concert, l'ambiance a le temps de s'installer...
Note donnée au disque :       
panzerfaust › samedi 25 octobre 2003 - 14:51  message privé !
Pour un fan de Pornography ET de Disintegration (de qq titres de bloodflowers itou) ce DVD vaut vraiment son pesant d'or. La seule critique que j'émettrait est que l'interprétation est tout de même trop proche des versions originales, surtout pour ce qui en est de la partie Disintegration. Ce que je trouve dommage car ayant écouté un bon nombre de boots de cette période, il est possible de rendre les titres de disintegration encore meilleurs grâce à quelques petites subtilités bien senties...
Note donnée au disque :       
°°Black'°'mind°° › samedi 19 juillet 2003 - 18:46  message privé !
Heuuurrrrkk
Note donnée au disque :