Vous êtes ici › Les groupes / artistesCThe Cure › Live in Germany Radio Broadcast 1981

The Cure › Live in Germany Radio Broadcast 1981

cd 1 • 17 titres

  • 1The holy hour
  • 2In your house
  • 3The drowning man
  • 410:15 Saturday night
  • 5Accuracy
  • 6The funeral party
  • 7M
  • 8Primary
  • 9Other voices
  • 10All cats are grey
  • 11Three imaginary boys
  • 12At night
  • 13Fire in Cairo
  • 14Play for today
  • 15Grinding halt
  • 16A forest
  • 17Faith

cd 2 • 17 titres

  • 1The holy hour
  • 2In your house
  • 3The drowning man
  • 410:15 Saturday night
  • 5Accuracy
  • 6The funeral party
  • 7M
  • 8Primary
  • 9Other voices
  • 10All cats are grey
  • 11Three imaginary boys
  • 12At night
  • 13Fire in Cairo
  • 14Play for today
  • 15Grinding halt
  • 16A forest
  • 17Faith

enregistrement

Cd 1 enregistré live à Tübingen, Allemagne, 1981; cd 2 enregistré live à Düsseldorf, Allemagne, 1981.

line up

Robert Smith (chant, guitare, synthé), Simon Gallup (basse), Lol Tolhurst (batterie)

remarques

chronique

Ce serait parmi les trucs les plus dark qu’il ait écrits, avec le matériel enregistré il y a de quoi sortir trois albums, très bien mais les déclarations se suivent et on ne voit toujours rien poindre, d’autant que l’actualité n’est guère réjouissante puisqu’on vient d’apprendre la démission de Simon Gallup. Sur chaque disque, The Cure était constitué de Robert Smith et d’un autre membre fondateur (ok, Gallup n’en est pas tout à fait un mais pas loin); si le bassiste prodige jette l’éponge, il y a beaucoup à craindre pour le futur. En attendant cette arlésienne de nouvel album, quoi de mieux pour garder la flamme que de raviver les braises d’un passé glorieux ? A priori non officiel, ce double album groupe deux concerts donnés en 1981 en Allemagne pour la radio. Le groupe est alors nanti de trois albums, les deux set-listes sont copieuses mais identiques, livrant la quasi intégralité des compositions propres de nos jeunes Anglais. La qualité est bonne dans les deux cas mais l’emporte nettement sur celui de Tübingen. Que dire de plus ? C’est toute la cold wave grise et funèbre des Cure qui défile ici dans des interprétations très convaincantes mais n’apportant pas énormément par rapport aux versions studio. L’autre souci est que les vrais fans du groupe se sont souvent fait les dents sur ces mêmes titres au travers de nombreux bootlegs depuis plus de trente ans donc cette sortie parait tardive et loupe un brin le coche; qui tire bénéfice de ce cd ? Tente-t-on de rentabiliser le silence de la bande à Smith ? De quel côté ? Difficile de noter objectivement une telle sortie, non officielle mais pas si ardue à dénicher. Rien à dire sur la qualité des chansons, le plaisir de l’écoute, mais niveau pertinence, bof. Plutôt destiné aux fans et aux néophytes donc...4,5/6

note       Publiée le dimanche 10 octobre 2021

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Live in Germany Radio Broadcast 1981".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live in Germany Radio Broadcast 1981".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live in Germany Radio Broadcast 1981".

torquemada › lundi 11 octobre 2021 - 21:15 Envoyez un message privé àtorquemada

Il va recevoir un accueil à la "Chinese Democracy" / "MBV" / "Fear Inoculum. Dommage car le nouveau morceau joué sur la tournée il y a 5 ans (quand on voit le nombre de disques que les Cure pouvaient pondre en 5 ans dans les 80's !!) était bien sympathique.

SEN › lundi 11 octobre 2021 - 20:06 Envoyez un message privé àSEN

Il sortira jamais ce dernier album, et encore moins maintenant que Simon Gallup a claqué la porte du groupe ! Ou alors il faudra attendre la mort de Robert Smith, je pense même qu'on les reverra plus sur scène !

Richard › dimanche 10 octobre 2021 - 18:47 Envoyez un message privé àRichard

Le concert de Tübingen est effectivement un classique bootleg. Que d'écoutes avec celui-ci. C'est effectivement intrigant de le retrouver sous cette forme sur le site de la Fnac par exemple. Il demeure une superbe archive sonore de ce que fut les CURE à cette époque : un grand groupe. La setlist est tout bonnement renversante. Aux récents titres de Faith ("The Funeral Party" de l'émotion brute en plomb) qui venaient à peine de sortir s'ajoutent déjà des classiques d'à peine deux ans d'âge. Les versions de "Fire In Cairo" et "In Your House" demeurent pour moi inégalées. Smith et ses deux compères ne sont jamais aussi attractifs que lorsqu'ils sont totalement repliés sur eux-mêmes.

Note donnée au disque :