Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPsychic TV › Those who do not

Psychic TV › Those who do not

cd • 10 titres

  • 1Those who do knot...
  • 2Attraction romantique
  • 3Burn again fears
  • 4Jesus please us
  • 5Oi skinhead !
  • 6Thee wolf tracks
  • 7What's a place like you...
  • 8Meanwhile...
  • 9Nursery with a scar
  • 10Skinhead sunstomp !

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Islande, novembre 1983.

line up

Genesis P-Orridge (chant, violon, basse), John 'Zoskia' Gosling (bandes, percussions), Alex Fergusson (guitare), Hilmar Orn Hilmarsson, GodKrist, Sveinbjörn Beinteinsson Allsherjargodi

remarques

Les morceaux sont entrecoupées de différentes parties du 'Astru Naming Ritual for Caresse', donc quinze pistes au total.

chronique

Styles
indus

On ne reparlera pas du lien étroit unissant l’Islande et une ribambelle d’excentriques anglais des 80’s, Jaz Coleman, David Tibet, Genesis P-Orridge, Steve Ignorant en tête, il s’agit juste d’un prélude pour mentionner que cet album a été enregistré sur l’île, avec la collaboration de barjos locaux tels que Hilmar Orn Hilmarsson et GodKrist (K.U.K.L., Þeyr, Reptilicus). Conçu à la base comme un live, il est entrecoupé dans sa réédition d’extraits d’un rituel Ásatrú pour Caresse, la fille de P-Orridge, restitué dans sa forme brute avec les bruits du vent, une mauvaise qualité sonore probablement capturée avec du matériel rudimentaire (mais c’est ce qui en fait le charme) au départ, puis se structurant pour quelque chose de plus flippant avec le babil de la petite et des ondes de bol chantant. La performance elle-même, par contre, bénéficie d’un bon son, juste pas trop propre, pour véhiculer l’énergie tribale de la musique. L’accent est en effet porté sur la spiritualité, les percussions, les constructions répétitives, les vocaux psalmodiés mais aussi sur l’aspect le plus industriel du collectif. Beaucoup de sonorités grinçantes, de bruitages, de clochettes, d’effets, comme il était d’usage lors des premières années. Genesis est magistral derrière le micro, hurlant comme un possédé, prêchant, vivant sa musique de l’intérieur, comme habité. L’ensemble est bien équilibré, laissant du souffle entre des moments franchement intenses (mais jamais cacophoniques) et quelques plages ambient (le beau ‘Meanwhile’). Plusieurs titres sont connus des fans mais comme à chaque fois, ils sont transfigurés (‘Skinhead sunstomp’ sonnant quasiment comme une forme de rap industriel), rebaptisés même entre la track-list originelle et la réédition, aucune impression de redite. Inutile de nier l’impression de collage de cette nouvelle version mais musicalement l’atmosphère est cohérente et nous place dans une sphère spéciale, un vrai rituel musical, l’essence même de Psychic TV pour qui la notion de rite est si importante. Comme quoi certains n’ont pas attendu la fin des 80’s pour découvrir et se frotter à la musique ethnique… 4,5/6

note       Publiée le jeudi 5 août 2021

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Those who do not" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Those who do not".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Those who do not".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Those who do not".

cyberghost Envoyez un message privé àcyberghost

Fichtre ! Faut que je le ressorte de mes étagères, celui-ci ; pas qu'il m'avait déplu mais je ne l'ai pas trop creusé au final...

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Exactement. J'adore ce titre 'Those who do not...' qui claque et qui peut être complété de tant de manières.

Note donnée au disque :       
le_grisha Envoyez un message privé àle_grisha

...remember the past are condemned to repeat it.