Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPsychic TV › Batschkapp

Psychic TV › Batschkapp

cd • 7 titres

  • 1Thee legge song
  • 2Soul eater
  • 3Unclean (bring oout your dead)
  • 4Godstar (never forget)
  • 5I can see your eye can I
  • 6Ov power, corruption and magick
  • 7Papal breakdance

enregistrement

Enregistré live le 10 décembre 1984 au Batschkapp, Francfort, Allemagne.

line up

Genesis P.Orridge, Alex Fergusson, Paul 'Grimsby' Reeson, John 'Zos Kia' Gosling.

remarques

A l'origine fourni comme bonus cd de 'Were You Ever Bullied At School - Do You Want Revenge? paru en 1999. https://coldspring.bandcamp.com/album/batschkapp-csr162cd

chronique

Ce n’était sans doute pas très futé d’aborder la pléthore de lives de Psychic TV en commençant par un ‘ratage’ (je parle du ‘Fabulous feast ov flowering light’); il avait le line up pour lui mais certainement pas le son. Sur celui-ci, même si c’est roots, c’est nettement mieux. On a les discussions du public mais cette fois, on perçoit correctement le chant et plus des nuances de l’instrumentation. Après une intro brève et trompeusement indus, ‘Thee legge song’ (toujours ces orthographes étranges) plonge dans une forme de torpeur post-Velvet version opium de seconde qualité plutôt sympathique. Mauvaise préparation pour le morceau suivant nettement plus sombre et bordélique avec cris de loups, grincements de guitare, vocaux méchants, piaulements d’harmonica et gigantesque impression soit d’impro totale soit d’indus à la Current 93 mais en nuance dark folk. Ce registre malsain perdure avec une excellente interprétation post-punk tribale (qui inspirera peut-être les Français de Nova et Vetera des années plus tard ?) de ‘Unclean’. Et le fameux hit idolâtre ‘Godstar’ ? Moyen à vrai dire, tout l’aspect séduisant de la mélodie est pour ainsi dire gommé. La faute une fois encore au son. Même si, comme je l’affirmais précédemment, le son est correct, il n’est pas génial pour autant et basse, guitare grésillante, prennent pas mal de place au mixage. Très cool pour l’aspect expérimental mais ça peut saouler un peu aussi. De l’expérimentation, parlons-en avec le titre d’après. Grosse importance aux rythmes très tribaux, ponctués d’éclats de grattes semi-saturées qui croissent en importance tout au long des seize minutes qu’il dure. Le collectif privilégie beaucoup les compositions longues durant ce concert et les deux suivantes continuent sur la lancée. Toujours ce mélange indus/post punk tribal pas si éloigné parfois de Current 93, axé d’avantage sur des atmosphères plus que des mélodies. ‘Papal breakdance’ n’est pas spécialement dans mon top ten des morceaux préférés mais cette version à la Velvet sous défonce tient la route. Voilà clairement un enregistrement qui nous plonge au coeur de l’action avec tout ce que cette sentence comporte de positif et de négatif. De toute manière, une majorité des lives de Psychic TV se destinent aux aficionados plus qu’aux néophytes.

note       Publiée le dimanche 20 septembre 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Batschkapp".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Batschkapp".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Batschkapp".