Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMinistry › Twitched

Ministry › Twitched

cd • 12 titres • 56:07 min

  • 1Just like you05:05
  • 2We believe05:57
  • 3The angel05:58
  • 4Isle of Man (version 1)03:30
  • 5Over the shoulder05:07
  • 6Possession05:30
  • 7Abortive03:27
  • 8Twitch (part 1)03:49
  • Bonus CD
  • 9The angel (short version)04:28
  • 10Over the shoulder (extended version)06:44
  • 11Isle of Man (version 2)04:33
  • 12Twitch (version 2)01:59

enregistrement

Frankford/Wayne Mastering Labs, 28 et 29 août 1985, New York.

line up

Al Jourgensen

Musiciens additionnels : Keith Leblanc (percussions et programmation sur 3), Patty J (chant sur 4)

remarques

Bootleg soit-disant basé sur la version acetate éditée en août 1985. Les titres 1 à 8 correspondent à la version initiale de l'album telle que voulue par Al Jourgensen.
LP 180g

chronique

Tiens un nouveau machin moche de chez Cleopat...attendez, non, même pas ! Il s'agit cette fois d'un label anglais spécialisé dans les bootlegs de groupes 60s et 70s qui nous pond ce "Twitched". De quoi intriguer, il est vrai, d'autant que le laïus commis sur le livret affirme avec complaisance que l'on va enfin découvrir la version voulue par Jourgensen. De quoi se méfier aussi évidemment, tant ce genre d'argument typique des refourgueurs de pseudo raretés est légion. Les différences, aussi minimes soient-elles sont notables : "Possession" est plus longue que celle renommée "My Possession" sur la version officielle, "Isle of Man (version 1)" est inédite (seule la version 2 figure sur "Twitch") à l'instar de "Twitch (version 1), et "Abortive" n'apparaîtra qu'en 1988 sur "The Land of Rape and Honey". Quant aux titres communs au bootleg et à l'album officiel, aucun changement, il s'agit des mêmes versions. D'ailleurs l'écoute est assez fluide et l'absence du (très bon) remix de "All Day" gomme un peu plus la légère couleur new wave qui émanait encore de "Twitch". En théorie on aurait bien le réflexe de moins bien noter ce "Twitched" car arrivant trop tard alors que la version publique est bien intégrée dans l'histoire du groupe et de ses fans (sans parler de l'absence de Luc Van Acker et "Where you at now? / Crash and burn"). La raison a aussi son mot à dire, et il est possible au contraire de voir en "Twitched" une vision alternative à son grand frère officiel, et de laisser à l'auditeur le soin d'écrire sa propre uchronie.

note       Publiée le dimanche 8 novembre 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Twitched".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Twitched".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Twitched".