Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMinistry › From Beer to Eternity

Ministry › From Beer to Eternity

cd • 11 titres • 54:44 min

  • 1Hail To His Majesty (Peasants)
  • 2Punch In The Face
  • 3PermaWar
  • 4Perfect Storm
  • 5Fairly Unbalanced
  • 6The Horror
  • 7Side Fx Include Mikey's Middle Finger [TV 4]
  • 8Lesson Unlearned
  • 9Thanx But No Thanx
  • 10Change Of Luck
  • 11Enjoy The Quiet

informations

line up

Al Jourgensen (voix, guitares, basse, claviers, programmation, harmonica, production), Mike Scaccia (guitares, basse), Sin Quirin (guitares, basse), Tony Campos (basse)

Musiciens additionnels : Sammy D'Ambruoso (DJ, claviers, programmation, chœurs, production), Aaron Havill (programmation, samples, synthétiseurs, programmation, thérémine, chœurs), Sgt. Major (spoken word sur "Thanx but No Thanx", "Enjoy the Quiet"), Hector Muñoz, Matt Bridges, Patty Fox (chœurs)

chronique

  • gross deub

"Aaaaah, enfin, tu te dis enfin, le dernier album de Ministry, qui donne ultra envie et qui fait supra rêver, le dernier, le dernier dernier, hein, mon testament - christique - VIVE LA BIÈRE LOL - glouglouglou - AMEN - après je me casse, promis je dis plus rien, je suis revenu en 2012 mais là c'est fini pour de bon, c'est la dernière fois, attention hein, t'es prévenu, je vais arrêter de parler, si si, c'est même décidé, cette fois-ci c'est la bonne, tu vas avoir du riff et du kiff en barre mon coco, oh oui, je vais juste te faire un hold-up intégral et après je me casse, juste pour te dire que cette fois c'est le retour pour terminer en beauté, avec le retour de mon vrai son de mon vrai style, juste le temps de te dire que je peux faire du RevCo discount et du Godflesh dub discount, et voilà, je pense que je ne vais pas m'étendre davantage, car comme le dit l'adage quand on veut tirer on tire, on raconte pas sa vie, et c'est bien vrai dans le fond quand on y réfléchit bien, alors je tire, car j'ai un flingue, oh oui, je suis un drogué avec un gun, et je suis le mec avec des piercings qui aide plus que jamais à la bonne réputation des mecs avec des piercings, et je vais tirer, attends un peu, tu vas mourir, je suis super vénèr j'ai bu de la bière, beaucoup de bière, la vraie boisson des vrais hommes, qui me fait faire du vrai metal pour les vrais adolescents dissidents, car je suis Al Soral, je suis subversif, sauf que moi je suis pas canapé je suis nappé de came mouhahahah, et j'ai un harmonica et j'te nique (hinhin), tu vas comprendre petit con je suis un ouf malade un guedin incontrôlable, et je speeche mon "Thanx But No Thanx" pour te rappeler qui je suis (- un sénile incontinent, Al ? pardon, continue je t'en prie -) ouais de ouais mon petit cousin, tu vas piger avec cet ultime skeud, que je suis le sale cochon qui a sorti Palmito 69 et goûter à mon esprit terrible, oooh oui, tu vas chier par ton... cul ! Uhuhuhuh..."

note       Publiée le vendredi 26 juin 2015

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "From Beer to Eternity" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "From Beer to Eternity".

    notes

    Note moyenne        8 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "From Beer to Eternity".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "From Beer to Eternity".

    magnu Envoyez un message privé àmagnu

    "Et pourtant, Ministry, c'était quelque chose. Avec Barker."

    Voilà !

    Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
    avatar

    Filth pig, je n'aime vraiment pas...Faudra que je réessaye Dark Side of the Spoon

    Note donnée au disque :       
    nicola Envoyez un message privé ànicola

    Jusqu'à Animositisomina. après, c'est inégal.
    Et Surgical meth machine, bien fendard.

    yog sothoth Envoyez un message privé àyog sothoth
    avatar

    Alors, pour ma part, je place Filth pig au-dessus, mais dans tous les cas, ça vaut le coup d'aller jusqu'à Darkside ouais.

    Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes  Demonaz Vikernes est en ligne !

    Surtout Dark Side. Après Houses of the Molé j'ai décroché, nul sur album, nul en live.