Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMinistry › Twitch

Ministry › Twitch

cd • 10 titres

  • 1Just like you
  • 2We believe
  • 3All day (remix)
  • 4The angel
  • 5Over the shoulder
  • 6My possession
  • 7Where you at now ?
  • 8Crash and burn-Twitch (version II)
  • 9Over the shoulder (12" version)
  • 10Isle of man (version II)

enregistrement

Produit par Adrian Sherwood et Alain Jourgensen, Southern Studios, Londres

line up

Al Jourgensen (tous instruments et chant), Keith Leblanc (percussion et programmation sur 4)

Musiciens additionnels : Luc Van Acker ( chant sur 7), Patty J (chant sur 3 & 4), Brad Hallen (basse sur 3), Stephen George (percussion sur 3)

remarques

Réédité en 1990 avec bonus (titres 8 & 9).

chronique

Styles
electro
Styles personnels
electro-body-music

Il est heureux qu'Al Jourgensen n'ait pas persisté dans le registre de sa première œuvre, 'With sympathy', sans quoi il est certain que Ministry serait déjà tombé dans les oubliettes de la musique industrielle. On peut dire que c'était quasiment le cas en 1986, soit 2/3 ans après cette première sortie. Mais les 80's étaient pleines de surprises. Voilà que notre larron revient sur le devant de la scène en signant sur une obscure division de la Warner et s'acoquine avec l'un des producteurs les plus en vogue de l'époque, Adrian Sherwood, fondateur de l'écurie On-U Sound et grand monsieur du milieu. Alors, le programme de 'Twitch' ? Pas encore le registre par lequel Ministry se fera connaître et surtout reconnaître, mais une bonne dose d'adrénaline pour le dance-floor et déjà un soupçon de folie. 'Twitch' est un condensé d'electro-body-music à la Nitzer Ebb/Front 242 : electro musclée, virile ('Just like you', l'addictif 'We believe', 'My possession') avec un côté beaucoup plus chaleureux, des basses rondes et un groove qui fait défaut aux groupes européens du genre. On retrouve même un aspect plus 'pop', assez dansant sur 'Over the shoulder' et 'All day' (version remixée et beaucoup mieux que celle du premier album !) qui rappelle les compatriotes de Manufacture, autre combo de la scène américaine, ou plus mièvre sur le calme 'The angel', un peu trop new wave 'cheap'. Le triptyque 'Where you at now...' (chanté par Luc Van Acker que l'on retrouvera dans tout un tas de projets, notamment Revolting Cocks ou Pigface) démontre que Jourgensen est déjà capable de créer des morceaux épiques et plus 'indus'. 'Twitch' est un album à part dans la discographie du groupe, en pleine période 80's, mais pose déjà des marques quant à l'esprit indépendant de cette forte tête qu'est Al Jourgensen. Les amateurs d'electro musclée seront ravis, les autres passeront leur chemin pour se rabattre sur la suite.

note       Publiée le jeudi 6 mai 2004

chronique

Twitch, je vous fait le pitch ? Non : c'est de la bonne vieille EBM, bien rectiligne et abrutissante. Un brin désuète, mais à la cool. Comme le squelette du Terminator à la fin, on sent que ça a pris un méchant coup de vieux mais bon... let's rotule & shake the boulon. Un bon disque de seconde zone dans le genre. Un album influencé par des Belges et qui en a influencé d'autres en retour. Bien sûr, que cet album est bon. Pas moyen : bon. Vintage aussi, très vintage. Comme ressortir un vieil ordinateur Atari d'un grenier, ça fait drôle de réécouter Twitch quelques décennies après. Jourgensen en 1985 commence déjà à se sentir plus que complexé par sa new wave, qu'il lâche à peu près intégralement dès sa transition "nouveau romantique - cyberpunk", alors qu'il avait déjà, il est vrai, un effet bien "body music" à l'époque de With Sympathy. En 1986 il descend donc d'un gros cran dans le son underground. Ministry mue. Son rose devient gris. Sa rose fane. Son humeur vire au robot, et Al' décide de sortir ce qui restera bien son seul et unique album de pure EBM, avant de découvrir les guitares. J'aime bien ce disque, son feeling de junkie perdu entre deux styles, quittant la new wave pour se préparer à une carrière rock puis métalleuse. Ne sachant plus trop où il en est, et préférant plutôt que poser un album ambitieux, investir la salle d'aérobic pour faire quelques chorégraphies de son cru. J'aime cette pochette, qui est une des rares à pouvoir être classées dans la même catégorie très restreinte que celle d'Enemy Of The Sun. J'aime un titre ultra-funky comme "Over the shoulder" et son côté mutant mi-Skinny Puppy mi-Michael Jackson. Cet album pâtit hélas d'un son miteux (même si on peut comme cela m'arrive trouver que ça fait aussi son charme cheap et craspec) il mériterait donc vraiment un dépoussiérage digne de ce nom, histoire de briquer un peu cette jolie bécane. Mais je doute que Jourgensen ne s'en soucie le moins du monde.

note       Publiée le vendredi 26 juin 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Twitch".

notes

Note moyenne        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Twitch".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Twitch".

Dane › jeudi 21 février 2013 - 18:38  message privé !

Il est paru sur un disque le morceau "Same old madness"?

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mardi 19 octobre 2010 - 15:15  message privé !

toujours meilleur que le last sucker

Note donnée au disque :       
taliesin › mardi 19 octobre 2010 - 13:55  message privé !

Bein quoi, c'était très sympa 'With Sympathy' !

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › vendredi 18 septembre 2009 - 13:35  message privé !

Pas mal pas mal.. on est loins de ce que fera le groupe par la suite, mais déjà on sent déjà une envie créatrice assez affirmé et une surtout une identité qui apparait. Le côté "dance" ne me dérange pas, mais je trouve que c'est bien pauvre aux niveaux des mélodies et les rythmes sont souvent les mêmes ce qui apportent une redondance que j'ai du mal encore à apprécié. Sinon le travail sur les synthés est pas mal foutu et dégages des ambiances assez bizarroïde. Dans l'ensemble c'est pas mal, mais sa manque cruellement de mélodies et de titres accrocheurs. 3,5 / 6

Note donnée au disque :       
Raven › samedi 18 juillet 2009 - 09:06  message privé !
avatar

basique, bonnard, sous-estimé ou surestimé selon qu'on soit fan du Ministry rock'n'roll ou amateur d'EBM - si on est les deux, on trouve ça sympa, tout simplement, par moments on dirait le style des premiers DM en plus musclé (et cucul), voire certains Psyche ; over the shoulder ahah, cramée, j'adore celle-ci, ça me donne envie de revoir le clip (si je me goure pas il y'en a un pour celle-là, Jourgensen nous fait une choré top moumoute à la Eldritch dans les rayons d'une épicerie, et des morveux chouravent une merco)

Note donnée au disque :