Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMinistry › Animositisomina

Ministry › Animositisomina

cd | 10 titres

  • 1 Animosity
  • 2 Unsung
  • 3 Piss
  • 4 Lockbox
  • 5 Broken
  • 6 The light pours out of me
  • 7 Shove
  • 8 Impossible
  • 9 Stolen
  • 10 Leper

enregistrement

Produit par Ministry au Song Ranch Tornillo, Usa

line up

Paul Barker (basse, chant, claviers, programmation), Al Jourgensen (guitares, chant, claviers, programmation), guests : M.Brody (batterie, percussions, programmation, saxophone), R.Washam (batterie et percussions), A.Grossman (guitare), A.Lukacin-Jourgensen (choeurs), King Kinslow (choeurs)

Musiciens additionnels : Louis Svitek (guitare)

chronique

Styles
rock
indus

Après un 'Dark side of the spoon' en demi-teinte, pas très inspiré bien qu'offrant quelques surprises, le doute planait quant au futur de Ministry. Et les voici de retour en 2003 avec l'excellent 'Animositisomina'. Renouant d'entrée avec la grande tradition ministresque sur les excités 'Animosity', 'Unsung', 'Piss' ou le heavy-rock 'Broken' et son refrain limite pop, cet album est véritablement une preuve que Ministry n'a justement plus rien à prouver : quoi qu'ils fassent cela ne saurait ressembler à autre chose qu'à eux-mêmes. Jourgensen s'essaie même au chant plus 'mélodieux' notamment sur le refrain de 'Broken', ou encore sur 'The light...' (reprise de Magazine, groupe phare du post-punk anglais à la fin des 70s) et 'Shove' (très très bon !). Les réminiscences de l'époque 'Filth pig' se ressentent sur les lourds et torturés 'Lockbox' et 'Stolen' ou sur l'excellent 'Impossible'. Le terrible 'Leper' conclue cet album avec brio, débutant sur une ligne de basse rappelant les ambiances de 'The mind is a terrible thing to taste', puis des samples orientaux font leur apparition suivis d'un mur de guitares et d'un sax déjanté en fond, le tout sur pas moins de 9 min, ambiance étouffante et monolithique garantie ! Seul défaut, une prod' qui donne la part belle aux médiums et aux aigus plus qu'à l'accoutumée, ce qui peut s'avérer parfois un peu gênant. Un très bon retour pour ce grand groupe et dernier album pour Paul Barker qui a quitté le projet il y a peu. Le nouveau, 'Houses of the Molé' est annoncé pour le 22 juin de cette année, et à mon avis, ça va tuer... www.ministrymusic.org

note       Publiée le jeudi 6 mai 2004

partagez 'Animositisomina' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Animositisomina"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Animositisomina".

ajoutez une note sur : "Animositisomina"

Note moyenne :        22 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Animositisomina".

ajoutez un commentaire sur : "Animositisomina"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Animositisomina".

julius_manes › mercredi 8 décembre 2010 - 11:55  message privé !

Celui-là est tout aussi mortel que "The mind...", "Psalm 69" ou "Filthpig"... le dernier chef d'oeuvre du groupe...

Note donnée au disque :       
daï › samedi 16 février 2008 - 02:34  message privé !
Après réécoute, finalement du tout bon ! Bon, on est tous d'accord (hihi), c'est après le départ de Baker que tout se gâte... avec une bête trilogie (même si le sujet le mérite !)
Aiwass › samedi 6 octobre 2007 - 02:34  message privé !
Terrible production lacrimogène pour ma part, pas dans le sens où ça fait pleurer mais plutôt dans le sens où ça pique les yeux, ou plutôt les oreilles ;) un son acide et aiguisé, des constructions en mille-feuille comme toujours, samples denses et structures épaisses. "Leper" est un sacré morceau, le genre que je me passe en boucle tout comme je le fesais pour "Scarecrow" sur Psalm. Cet album est très chiant aux premières écoutes, comme le sont les deux suivants au début, car passée la bombe dense "Animosity" les titres méritent des retours répétés pour délivrer leur suc intérieur... mais si on a la patience pour ce disque s'assimile bien et son nectar peut alors prendre tout le loisir de s'étaler sur nos circuits imprimés déjà fort malades. J'appelle pas ça un retour vu que le précédent tuait bien aussi, et même un poil plus. Ici c'est comme la pochette: 100% Jourgensen Salakis, du Ministry au bon lait de brebisse... et ces guitares bourrées de calcium, y'a bon. Ne refusons pas la tétée politico-subversive de la mère Alain...
Note donnée au disque :       
Ignus › samedi 28 octobre 2006 - 22:46  message privé !
Selon moi un excellent retour de Ministry. S'il passe souvent inaperçu dans la discographie, il en est pour moi un élément majeur. L'ouverture (Animosity) et la fermeture (Leper) sont dantesques. Si le plat principal fait déjà plus conventionnel, il ne dénote en rien et se laisse écouter avec plaisir jusqu'au bouquet final. Un de mes préférés.
Note donnée au disque :       
julien033 › samedi 28 octobre 2006 - 15:58  message privé !
un retour au source ! plus proche de filth pig dans sa construction que psalm 69 !
Note donnée au disque :