Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMinistry › Rio Grande blood

Ministry › Rio Grande blood

cd | 10 titres

  • 1 Rio grande blood
  • 2 Señor peligro
  • 3 Gangreen
  • 4 Fear (is big business)
  • 5 Lieslieslies
  • 6 The great satan
  • 7 Yellow cake
  • 8 Palestina
  • 9 Ass clown
  • 10 Khyber pass

enregistrement

Enregistré au studio 13th Planet, El Paso, Texas. Produit par Alen Jourgensen

line up

Al Jourgensen, Paul Raven, Tommy Victor

Musiciens additionnels : (participations de Jello Biafra, Liz Constantine, Sgt.Major, Baker...)

remarques

Une version vynil numérotée à 3000 copies est également disponible

chronique

Un nouvel album de Ministry, c'est toujours un événement. Très joli artwork dans un beau digipack, voici le dixième album studio du groupe. Al(i)en Jourgensen s'est cette fois-ci entouré de Tommy Victor de Prong ainsi que de Raven de Killing Joke entre autres. Dès le premier titre, on comprend que le monsieur est toujours aussi vindicatif à l'égard de l'actuel président des États-Unis, George W. Bush, c'était déjà clair au niveau du design. Alors certes, les détournements des discours du président sont parfois marrants comme sur "Rio Grande Blood" ("I'm a weapon of mass destruction, I'm a brutal dictator, I'm evil, I'm an asshole"), de mon côté, j'en ai sévèrement marre de ce Ministry trop politique, en tout cas beaucoup moins subtil qu'auparavant, pendant la période dorée Jourgensen-Barker. Passées ces considérations textuelles, "Rio Grande Blood" est avec "Psalm 69", l'album le plus violent et le plus direct de Ministry, on remarque d'emblée les guitares lourdes très en avant. On en prend plein la gueule, beaucoup moins de passages vicieux et longs, bref, c'est un peu un "Houses of the molé" poussé à l'extrême en plus linéaire encore et plus metal. "Rio Grande Blood" est un bon titre assez classique de Ministry, sans surprise. Le riff qui ouvre "Señor Peligro" cartonne bien, on pense à Slayer notamment, avant un break style NY-hardcore, un titre virulent, probablement le plus violent de l'album. Suit "Gangreen" où Ministry se fait plus calme et l'on retrouve les rythmiques mid-tempo du groupe qui permettent à Al d'installer des couplets que les fans reconnaîtront bien. Reste ce "Ahoorah!" bien gênant qui porte préjudice au morceau en le surchargeant, là ou auparavant, Ministry ne rechignait pas à offrir des titres plus longs et plus aérés. "Fear is big business" est un titre pas mal construit, une intro longue pour permettre une explosion avec un riff bien bourrin. Un bon titre, même si les vocaux de Al n'y sont pas forcément au beau fixe, on l'a connu meilleur, surtout sur les couplets. Passons à "Lieslieslies" et là on se demande quand même ce qu'a fait l'ami Al avec le riff d'entrée. Je ne reconnais pas Ministry à l'écoute de ce genre de riff, ce titre dénote du reste, on dirait un single spécialement composé pour attirer un autre public. Ça m'embête de le dire mais ça me fait penser à un neo-metal sans âme, avec cette fin de couplet horrible où il répète "Lieslieslies", ce break mélodique, et ces chœurs clairs : un titre à jeter. Bien que "Rantology" soit une compilation plutôt inutile, à l'écoute de ce "Rio Grande Blood", on se dit qu'elle nous proposait un des meilleurs titres de l'album avec "The Great Satan". On retrouve les vocaux cultes de Al, des riffs massifs et caractéristiques du groupe, un titre qui aurait pu avoir sa place sur "Psalm 69" par exemple. Suit un "Yellow cake" sans grand intérêt et sans surprise. Encore des riffs basiques et pas forcément très efficaces avec le titre suivant "Palestina" ; bref, j'ai l'impression que ce disque comporte quelques titres de remplissage. Ce bon vieux Jello Biafra ouvre "Ass clown" avec un petit texte en introduction, puis gros riff gras, une voix trafiquée énervante juste avant un chorus moyen. Liz Constantine vient pousser la chansonnette sur "Khyber Pass", bien inutile à mon avis pour ce titre de fin pas très convaincant. Ce nouvel album de Ministry plaira probablement aux profanes du groupe ou à ceux qui l'ont découvert avec "Houses of the molé", ou encore à ceux qui aiment le metal bien bourrin, efficace et direct, nettement moins à ceux qui ont été élevés à coups de "The mind is a terrible thing to taste", "Psalm 69" ou "Filth Pig", en tout cas, je le ressens de cette façon. "Houses of the molé" dénotait déjà un changement de direction à mes yeux, mais au vu de ce "Rio Grande Blood", il lui est supérieur. Un disque très peu varié à la durée de vie courte, difficile de l'enchaîner plusieurs fois, spécialement les derniers morceaux, une première partie honorable avec de bons titres tels que le morceau éponyme, "Señor Peligro", le couplet de "Gangreen", "Fear is big business" et "The Great Satan". Tout le reste me semble assez dispensable, même si l'on peut trouver quelques bons passages trop rares, à mes yeux. Un groupe que je ne reconnais plus avec cet album, on comprend maintenant l'importance qu'avait Paul Barker sur la composition des morceaux du groupe, beaucoup plus subtils, vicieux et froids. Ministry se mue en groupe de metal de plus en plus banal, qui perd son identité peu à peu, gare à ne pas faire l'album de trop, même si, pour moi, celui là en fait déjà partie. Reste le ton vocal inimitable de Jourgensen, même s'il est parfois entaché sur cette œuvre d'effets dispensables. Je suis dur avec ce groupe qui figure parmi mes favoris, mais je suis fortement déçu à l'écoute de ce "Rio Grande Blood". Lorsqu'on se repasse un "Psalm 69", ça fait encore plus mal de s'écouter celui-ci après. Personnellement, il s'agit du pire album de la discographie conséquente du groupe (quand j'entends dire que c'est le meilleur, je ne peux faire autre chose que rigoler). Reviens, Paul !

note       Publiée le vendredi 5 mai 2006

partagez 'Rio Grande blood' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Rio Grande blood"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Rio Grande blood".

ajoutez une note sur : "Rio Grande blood"

Note moyenne :        34 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Rio Grande blood".

ajoutez un commentaire sur : "Rio Grande blood"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Rio Grande blood".

taliesin › jeudi 19 mars 2015 - 10:06  message privé !

Perso je le trouve un poil moins bon que le précédent ('Houses of the Molé') mais en revanche meilleur que 'The Last Sucker'. Sinon, pour moi, le 'Rio Grande Dub Ya' est franchement raté. Quant au reste... J'ai eu le malheur d'écouter 'Relapse' - là c'est déjà très moyen - mais alors 'From Beer to Eternity', ce n'est vraiment pas bon du tout, pour rester poli ;-)

Note donnée au disque :       
Belasco › mercredi 18 mars 2015 - 17:17  message privé !

Salut Dead 26. J'ai beau essayé, celui-ci je n'y arrive pas. Je préfére le suivant "The last sucker" que je trouve vraiment bien. C'est vrai que son délire anti-bush gonfle et sent la panne d'inspiration.

Dead26 › mardi 17 mars 2015 - 23:36  message privé !

Je viens d'écouter cet aprem pour la 2ème ou 3ème fois de ma putain de vie cet album que j'avais trouvé à pas cher à Troc & Cash et je connaissais pas (ou à peine) cette facette musicale du groupe. C'est moins pire que ce que je pensais, on dirait un peu un mélange de Slayer, Lard, SYL à la sauce Ministry et c'est pas si mal que ça finalement, pas aussi parfait que l'excellente trilogie TLORAH/TMIATTTT/P69 mais vachement mieux que Filth Pig qui m'avait gavé à sa sortie. Le délire politico anti système anti-Bush ça me broute un peu mais musicalement ça arrache bien mine de rien. L'album parfait à écouter en bagnole, en faisant le ménage ou pour baiser la voisine...

Note donnée au disque :       
Pat Bateman › jeudi 23 juin 2011 - 21:13  message privé !

Album assez inégal mais certains titres sont vraiment jouissifs. Largement meilleur que "Houses of the Molé" selon moi.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › dimanche 10 octobre 2010 - 15:57  message privé !

encore un album de reprises, apres 2 albums de remix, le tout apres le "live final". Pas mal pour un groupe splitté. Al aura sali son groupe jusqu'au bout.

Note donnée au disque :