Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Bandes originales de films › Tales From The Crypt Presents: Demon Knight

Compilations - Bandes originales de films › Tales From The Crypt Presents: Demon Knight

cd | 10 titres | 41:00 min

  • 1 Pantera - Cemetery Gates (Demon Knight Edit) [05:47]
  • 2 Ministry - Tonight We Murder [03:56]
  • 3 Machine Head - My Misery (Demon Knight) [04:28]
  • 4 Megadeth - Diadems [03:55]
  • 5 Melvins - Instant Larry [04:06]
  • 6 Rollins Band - Fall Guy [03:53]
  • 7 Biohazard - Beaten [03:10]
  • 8 Sepultura - Policia [01:46]
  • 9 Filter - Hey Man Nice Shot [05:20]
  • 10 Gravediggaz - 1-800-Suicide [04:19]

enregistrement

Masterisé par Stephen Marcussen à Precision Mastering.

remarques

Sorti en CD, cassette, LP. L'ordre des pistes varie entre les versions CD et les autres.

chronique

Tales from the Crypt, les BD, séries télé, et les films. J’ai plutôt savouré la série les week-end tard le soir, avec son présentateur d’une bêtise incroyable, mais bon, faut dire qu’il est mort vivant, donc, voilà, il a des excuses, mais les plus belles vannes débiles c’est bien cette momie zombie sorcière gardienne de la Crypte qui les faisait à l’époque, bien meilleure que le contingent de « La Classe » au complet… « mort de riiire, wahahah coff coff, arrrhhhh !" (sic). Donc bon, j’aime la série, et bien, j’aime le metal, alors quand je vois un film sortir sur les contes de la crypte ben je vais pas le voir, mais j’achète la BO, tout est cohérent, toujours, partout. Du film je ne retiens pas grand chose, a priori c’est une collection de sketches horrifiques avec plein d’humour noir comme d’habitude, et la BO, ben comme d’habitude pour les films un peu « chauds », violents, sombres de l’époque ça va être du metal censé être ténébreux et glauque, et ça va être aussi « inspired » et pas seulement « from the film », donc on va prendre ça comme une compilation de ce qui se faisait à l’époque (1994). Et donc la question c’est : « est-ce que c’est ce qui se faisait de bon à l’époque, ou non ? ». En regardant la tracklist je dois dire que oui, c’est ce qui se faisait de bon (mais c’est pas exhaustif hein, haussez pas les oreilles comme ça). Au programme, du gros metal métallique avec un très beau morceau un peu ballade de Megadeth, un tube de Pantera, un autre de Machine Head, la célèbre reprise de Titãs par Sepultura extrait des singles de l’époque, seul morceau plus direct « sans fioriture », un peu moins tanguant que le reste. Vous ajoutez une lichette de hardcore métissé jazz prog haine et introspection avec notre Rollins de service, du Biohazard gros bourrin sentimental, deux stars du « metal industriel » (Filter tubesque, Ministry vicieux), et deux zozos un peu à part qui comme par hasard vont conclure chaque face sur les versions LP et cassette, en apothéose, à savoir Melvins période « gros riffs chez les majors » et surtout, surtout, Gravediggaz. Je sors le carnet autobiographique, mais je crois bien que ce morceau de Gravediggaz fut le premier morceau de rap un peu évolué que j’ai pu écouter en boucle chez moi, j’avais seulement un vague souvenir de rap francophone à l’époque, souvenir étriqué entre des visions de Benny B et d’un clip de NTM où un gars se tire une balle… donc voilà, merci RZA et compagnie de m’avoir une peu décrassé les ailes avec ce morceau sur le suicide plein d’humour, le titre de la compilation allant le mieux avec l’esprit de la série en fait… cette bande-son de « Demon Knight » est donc très homogène, dégage un vrai spleen, les extraits n’étant vraiment pas les plus jouasses du répertoire des grosses stars du rock ici présentes (Megadeth, Pantera, Machine Head), se mettant au diapason des dingos qui les suivent dans la BO. Pas un seul morceau de remplissage, une ambiance électrique pleine de plastique et de croute de pierre tombale, des invités underground et une conclusion en accord avec les ricanements ridicules et tabagiques de la momie coconne de Tales from the Crypt. A noter enfin que ce film n’est pas le premier à être sorti dans le cadre de cette « franchise », et pas le dernier, d'autres séries suivront, télé et radio et qu’à l’instar d’Elvira ou des monstres de la Universal elle aura droit à son flipper - pour une série pour adultes pleine de cul, de gore et d’humour très noir, c’est pas mal quand même - osons ! Le cracra, le caca, le cucul. Et les blagues pourries ! Une vraie icône culturelle notre momie et ces histoires, et la BO de ce film n'est finalement qu'une infime petite brique dans l'échafaudage s'étalant sur cinquante ans de ces histoires de perdition et de bêtise humaine se retournant contre leurs auteurs envoutés, assassins, ou tout simplement gros benêts. Ahah !

note       Publiée le jeudi 26 novembre 2015

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

partagez 'Tales From The Crypt Presents: Demon Knight' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Tales From The Crypt Presents: Demon Knight"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Tales From The Crypt Presents: Demon Knight".

ajoutez une note sur : "Tales From The Crypt Presents: Demon Knight"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tales From The Crypt Presents: Demon Knight".

ajoutez un commentaire sur : "Tales From The Crypt Presents: Demon Knight"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tales From The Crypt Presents: Demon Knight".

Coste › samedi 28 novembre 2015 - 21:04  message privé !

Rien que pour "Tonight we murder" de Ministry, cette compile vaut le coup.

born to gulo › jeudi 26 novembre 2015 - 10:11  message privé !

Il aura donc fallu 21 ans pour que j'aie envie de l'écouter. Je ne te félicite pas.

Raven › jeudi 26 novembre 2015 - 09:59  message privé !
avatar

T'as pas commencé avec de la merde, collègue (Grave-D)... Ah les 90's...fallait vraiment le vouloir pour louper une B.O. compile, en 94. M'donne envie de me ressortir l'intégrale en fait avec tes conneries.... et le Creepshow du gros George... bon je pousserai pas à rematter le dessin animé quand même (ouais, décalage générationnel : gamin je connaissais que la version cartoon, avec les voix du Bus magique...moui, ça schlingue, j'ai comme une odeur de protège-cahier qui revient...on va refermer le carton)