Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBAlain Bashung › Figure imposée

Alain Bashung › Figure imposée

cd | 10 titres

  • 1 What's in a Bird [3:21]
  • 2 Horoscope [2:54]
  • 3 Imbécile [6:26]
  • 4 Hi ! [3:06]
  • 5 Chaque Nuit Bébé [3:32]
  • 6 Élégance [4:44]
  • 7 Poisson d'Avril [2:54]
  • 8 Lou Ravi [3:34]
  • 9 Week End Doux [2:25]
  • 10 Nuits Halloween [2:45]

enregistrement

France, 1983

line up

Alain Bashung (chant, guitare), François Delage (basse), Philippe Draï (batterie, boîte à rythmes), Olivier Guindon (guitare), Manfred Kovacic (saxophone, synthétiseur)

chronique

Styles
chanson
cold wave
rock
Styles personnels
cold wave / chanson française

Le résultat concluant de "Play Blessures" avec, à la clé, l'assise d'un univers unique au travers d'une réelle et profonde personnalité, allait pousser Bashung à remettre les couverts. Et bien que Bergman contribue à un seul texte, celui d'"Imbécile", il donne au jeune Pascal Jacquemain la chance de sa vie en lui attribuant pour l'occasion le rôle du littéraire de service. Cette fois, il n'y a pas de Gainsbourg pour sauver la mise et bien que son entêtement à vouloir s'essayer à d'autre formules de partenariat l'honore, il faut bien admettre que le seul tort de Bashung a été peut-être ici de trop forcer tout en continuant à cracher dans la soupe. Les paroles, bien que correctes, n'ont tout de même pas la saveur des ambiguïtés de ceux de Gainsbourg, ni les niveaux de lectures multiples d'un Bergman. Pour combler ce déficit, Bashung en vient à coécrire les textes pour, en définitive, s'adonner à un pastiche de ce que Bergman aurait bien pu faire, et mieux faire, seul. La formule KGDD (Kovacic, Guindon, Delage, Draï) est reconduite, et poursuit donc l'exploration des sonorités synthétiques qui avaient donné à "Play Blessures" son identité. Seulement, rien ici ne peut se targuer d'arriver à la cheville de ce qui avait été produit sur leur essai précédant, exception faite du bien nommé "Élégance", ou les errances de l'instrumental "Week-End Doux" (avec, à travers eux, la réintégration du saxophone oublié depuis "Gaby"). Faut dire aussi que l'effet de surprise a disparu... Bien que l'effort soit réel, le résultat ne pouvait donc être qu'en deça des espérances. Un point positif quand même : Bashung confirme qu'il s'est donc trouvé un style bien à lui, étrange et insaisissable, cela à une époque où on ne voit personne d'autre, si ce n'est quelqu'un comme Charlélie Couture, pour prétendre rivaliser avec lui dans cette forme d'électro rock comme sortie de la quatrième dimension.

note       Publiée le samedi 25 janvier 2003

partagez 'Figure imposée' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Figure imposée"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Figure imposée".

ajoutez une note sur : "Figure imposée"

Note moyenne :        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Figure imposée".

ajoutez un commentaire sur : "Figure imposée"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Figure imposée".

Raven › jeudi 1 août 2019 - 02:10  message privé !
avatar

https://www.youtube.com/watch?v=r6k...

Paye ton playback princier, le putasax' 80's bien saillant et la choré de marlou en prime. "C't'épatant !" Ouaip mon gars !

Note donnée au disque :       
nowyouknow › mercredi 31 juillet 2019 - 17:01  message privé !

Remplacez moi Lou Ravi par Spiel machin chouette et j'aime autant voire plus que Play Blessures : Imbécile, Elégance, Horoscope, What's in a Bird… Avec le temps je deviens très très fan du Bash 80's qui est effectivement très taré, au moins entre Pizza et Novice.

Note donnée au disque :       
Raven › lundi 29 juillet 2019 - 01:49  message privé !
avatar

Kéblo sur celui-ci... Ce serait pas son plus flippé des fois ? "Imbécile", "Élégance"... je crois que c'est celui-ci et Passé le Rio Grande qui m'effrayaient le plus, plus encore que le cold Play Blessures, quand je me suis plongé dans l'univers Bashung. Ce Bashung zinzin-zolo, un peu malsain, pas crooner pour un sou avec sa voix nasillarde irritante, et ce côté Wall of Voodoo par moments. Finalement, addictif à sa façon.

Note donnée au disque :       
(N°6) › mardi 3 décembre 2013 - 12:00  message privé !
avatar

Décolletééééééé en V !

nowyouknow › mardi 3 décembre 2013 - 11:13  message privé !

Je découvre en ce moment, un album jumeau de Play Blessure ne peut pas être mauvais.. et pourquoi les kiwis m'empècheraient ils d'être sereins? what's in a biiiiiiiiird ahahah ce gros n'importe jouissif, Bashung était complètement félé en 82-83, je n'avais pas imaginé cette facette chez lui...

Note donnée au disque :