Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBAlain Bashung › Novice

Alain Bashung › Novice

cd | 11 titres

  • 1 Pyromanes [3:57]
  • 2 Résidences [3:34]
  • 3 Légère Éclaircie [4:20]
  • 4 Alcaline [5:00]
  • 5 Tu M'as Jeté [4:31]
  • 6 Elle Fait L'Avion [4:47]
  • 7 Bombez ! [3:02]
  • 8 Intrépide Malgré La Fièvre [4:01]
  • 9 Étrange Été [3:33]
  • 10 Outrage [0:36]
  • 11 By Proxy [3:49]

enregistrement

France, 1989

line up

Jean-marie Aerts (guitare), Dave Ball (synthétiseur), Blixa Bargeld (guitare), Alain Bashung (chant, guitare), Philippe Draï (batterie, boîte à rythmes), Vic Emerson (synthétiseur), Olivier Guindon (guitare), Phil Manzanera (guitare), Colin Newman (clavier, programmation), Simon Rogers (guitare), Mick Parker (guitare)

chronique

Styles
chanson
indus
rock
Styles personnels
chanson française

Il était temps pour Bashung de revenir à son côté le plus obscur. Et avec "Novice", c'est comme si, quelque part, il donnait une suite au mythique "Play Blessures". Pour se faire, il va mettre tous les atouts de son côté. Dans un premier temps, il va une fois encore pouvoir compter sur l'irremplaçable Boris Bergman qui surpasse le brillant travail qu'il avait déjà réalisé pour "Passé le Rio Grande". Ceci scellera également aussi la fin d'une longue et tumultueuse relation, Bergman passant le relais à Jean Fauque qui, après près de quinze ans d'insistance, finit enfin par placer trois de ses textes ("Tu M'as Jeté", "Bombez!" et l'excellent "Étrange Été") dans ce nouvel ouvrage serti de pépites noires, étranges et maléfiques. Avec de tels paroliers, "Novice" atteint déjà des sommets. Mais l'album ne serait pas ce qu'il est sans la pléiade d'invités qui vont donner à ce nouvel opus cette atmosphère lourde, pesante et inhumaine qui mérite donc bien sa place dans nos colonnes. Sont ainsi conviés Phil Manzanera (guitariste de Roxy Music), Jean-Marie Aerts (T.C.Matic), Vic Emerson (Mandalaband et Sad Café) mais surtout Dave Ball (Soft Cell), Blixa Bargeld (Einsturzende Neubauten) et Colin Newman (Wire), les véritables architectes de cet oeuvre glaciale, à la croisée des chemins indus et cold wave. Boîtes à rythmes, claviers criards, guitares défigurées, voix possédée et toujours cet écho aux allures d'épouvante ; "Novice" fait partie de ces disques qui stimulent les sens par l'entretien d'un certain malaise. Il n'en faudra d'ailleurs pas plus pour que la presse spécialisée, et à sa suite le public, répudie l'ange noir de la Francophonie. Mais pour continuer à brouiller les pistes et afin d'entretenir cette alternance entre albums d'un genre et albums d'un autre, il reviendra deux ans plus tard avec, sous les bras, le multi platine "Osez Joséphine", contentant cette large partie du public qui, comme Martine, boude son plaisir.

note       Publiée le samedi 25 janvier 2003

partagez 'Novice' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Novice"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Novice".

ajoutez une note sur : "Novice"

Note moyenne :        24 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Novice".

ajoutez un commentaire sur : "Novice"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Novice".

DesignToKill › jeudi 17 octobre 2013 - 15:10  message privé !

En dessous de Play Blessures je trouve, mais réellement bon

Note donnée au disque :       
microbe666 › vendredi 27 avril 2012 - 21:46  message privé !

Putain.

Dioneo › vendredi 27 avril 2012 - 19:51  message privé !
avatar

Ouep, je vois ce que tu veux dire je pense.

(Et là faut que je file, par contre...).

Jean Rhume › vendredi 27 avril 2012 - 19:49  message privé !

C'est comment qu'on freine :) Non mais c'est marrant de faire le lien entre les courants, les sons, les périodes, les accointances...

Note donnée au disque :       
Dioneo › vendredi 27 avril 2012 - 19:42  message privé !
avatar

Eh eh... Ça se tente. (En faisant la vaisselle, tu crois que ça induirait ?).