Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZZend Avesta › Organique

Zend Avesta › Organique

cd | 11 titres

  • 1 Ich Will Dir Helfen [6:19]
  • 2 A la Manière [4:02]
  • 3 Ondine [5:34]
  • 4 Aspiration [5:08]
  • 5 One of these Days [4:32]
  • 6 Théorème [5:02]
  • 7 Mortel Battement/Nocturne [6:03]
  • 8 Organique [6:41]
  • 9 The Watcher [5:24]
  • 10 Qu'est ce qui m'a pris [4:32]
  • 11 XR116/Messe Rouge [12:47]

enregistrement

Studio 2, France, 1999

line up

Arnaud Rebotini (arrangements, samples, claviers), Jacques Prat (violon), Jean-Paul Minalli (violon), Hervé Derrien (violoncelle), Karine Roynard (flûte), Alex Jacquemin (guitare), Thomas Savy (clarinette, clarinette basse), Vincent Artaud (basse, contrebasse)

Musiciens additionnels : Alain Bashung (voix 7), Philippe Poirier (voix 10), Mona Soyoc (chant 4, 9), Roya Arab (chant 2), Hafdis Huld (chant 5)

chronique

En découvrant avec vous le superbe "Flux" du groupe français Encre, je fis plus d'une fois le parallèle avec l'album "Organique" de Zend Avesta publié en 2000. Or, m'aperçevant un peu tard qu'il ne figurait pas encore dans nos colonnes, je me suis senti investi du devoir de réparer cette impardonnable erreur. Non pas que cela soit un chef-d'oeuvre, loin de là. Mais cela reste un disque riche en émotions, qui tient toujours la route de nombreuses années après sa sortie, en dépit de son attachement à une esthétique que l'on sent encore malgré tout attachée à son époque, sorte de trait d'union entre ce trip hop moribond (liste conséquente de "featurings" vocaux dont le notable mais vindicatif "Mortel Battement" auréolé de la présence d'Alain Bashung) et un post rock déjà essouflé (bois, violons et sonorités évoquant le xylophone se font entendre, parmi les instruments les plus usités de la scène précitée). "Organique" reste toutefois et avant tout un étonnant petit disque, surtout quand l'on considère que son concepteur, Arnaud Rebotini, ancien Rough Trade, était jusqu'alors connu pour la pelletéé de remixes divers qu'il avait réalisé pour la scène électro. Rien de tout cela ici ou alors si peu. Cet écolage à la dure a surtout permis à Rebotini de garder un oeil alerte sur chacun des aspects de ce disque à la production clinquante qui ne souffre d'aucune faute de goût. Tout y est parfaitement équilibré et agencé. Trop peut-être... "Organique" aussi parce que finalement Zend Avesta ne tient pas à tromper l'auditeur ; les cordes, nombreuses, qu'elles soient de guitare, de violon ou de violoncelle, sont mises à rude contribution tout au long de ce périple dont la chaleur, comme le suggère la pochette avec son filet d'humidité, est propice à toute forme de condensation. Plus proche en définitive d'une certaine conception de la musique contemporaine, vulgarisée pour le plus grand nombre (ce qui ne veut pas nécessairement dire vide de sens et sans intérêt), "Organique" vous servira à prolonger, voire à précéder, l'expérience "Flux".

note       Publiée le mercredi 2 février 2005

partagez 'Organique' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Organique"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Organique".

ajoutez une note sur : "Organique"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Organique".

ajoutez un commentaire sur : "Organique"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Organique".

Twilight › vendredi 25 novembre 2005 - 01:23  message privé !
avatar
Pas vu qu'il était chroniqué ici celui-là...bonne chro d'ailleurs avec laquelle je suis assez d'accord...
Note donnée au disque :