Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBAlain Bashung › Fantaisie militaire

Alain Bashung › Fantaisie militaire

cd | 12 titres

  • 1 Malaxe [4:33]
  • 2 La Nuit Je Mens [4:24]
  • 3 Fantaisie Militaire [4:47]
  • 4 2043 [3:46]
  • 5 Mes Prisons [4:09]
  • 6 Ode à la Vie [4:17]
  • 7 Dehors [3:31]
  • 8 Samuel Hall [5:06]
  • 9 Aucun Express [4:05]
  • 10 Au Pavillon des Lauriers [4:44]
  • 11 Sommes Nous [3:59]
  • 12 Angora [2:06]

enregistrement

Studio Miraval, 1998

line up

Martyn Barker (batterie, percussions turques et africaines), Alain Bashung (chant), Rodolphe Burger (guitares, programmations), Simon Edwards (basses électriques, sentir, percussions, clavecin), Edith Fambuena (guitares électriques et acoustiques, basse), Jean-marc Lederman (programmations), Richard Mortier (synthés, programmations, préparation conception cordes, basse), Jean-louis Piérot (synthétiseurs, orgue Hammond, clavecin, piano Leslie, vibraphone, piano,programmations), Joseph Racaille (arrangements de cordes, ensemble de cordes), Adrian Utley (guitares électriques)

chronique

Styles
chanson
ovni inclassable
pop
rock
Styles personnels
chanson française

J'aurais vraiment du mal à médire de "Fantaisie Militaire". En bien des points, il reprend la formule de "Chatterton", notamment au niveau de la production, mais contrairement à celui-ci, il préfère s'éparpiller dans des univers différents ; des morceaux bien rock toujours très travaillés (la plage titre ou "Mes Prisons"), des titres plus électro ("2043", le féroce "Samuel Hall"), des fragrances étrangères ("Ode à la Vie", "Au Pavillon des Lauriers"). Un peu de diversité n'a jamais fait de tort, surtout quand c'est si excellement bien arrangé, joué et écrit. Mais il n'y a pas non plus de surprises fondamentales. Reproduirait-il le syndrome de "Figure Imposé" ? Celui qui consiste à avoir comme seul défaut de paraître après un album capital ? Quand on en arrive à de tels sommets, difficile de distinguer le génial du sublime. "Fantaisie Militaire" est un excellent album du reste, n'en doutez jamais ! Mais il devient aussi le témoin d'une marque de fabrique brillament entretenue. En somme, un peu comme ce fût le cas pour l'album "Us" de Peter Gabriel - et bien qu'il n'y ait aucun point de comparaison entre ces deux hommes, on assiste plus à une suite de titres qui passent comme un élégant compromis, un beau florilège des oeuvres passées du bonhomme. Une exhibition de son savoir-faire, pas une remise en cause. Ainsi, les relents country d'"Osez Joséphine" ne sont pas oubliés et persistent sur "Dehors", tout comme l'étrangeté des atmosphères étouffantes de "Chatterton" s'illustrent, elles encore, sur "Malaxe" ou le superbe "Aucun Express". Une touche de symphonisme avec la présence d'un ensemble de violons prépare déjà le terrain au crépusculaire "L'Imprudence" sur une multitude de titres. Quant à "Angora" et ses arrangements dépouillés, en écho aux mémorables "Les Petits Enfants" et "Chat", il révèle que Fauque a réussi à nous faire oublier la patte de Bergman, en prennant à bras le corps la plupart des textes, concédant comme seul terrain ce décidemment terrible "Samuel Hall" (...je vous déteste tous...), crédité à Rodolphe Burger (Kat Onoma). Bashung confirme sans se mettre outrageusement en danger. L'album de la maturité.

note       Publiée le samedi 25 janvier 2003

partagez 'Fantaisie militaire' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Fantaisie militaire"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Fantaisie militaire".

ajoutez une note sur : "Fantaisie militaire"

Note moyenne :        54 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fantaisie militaire".

ajoutez un commentaire sur : "Fantaisie militaire"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fantaisie militaire".

nowyouknow › jeudi 9 avril 2015 - 17:15  message privé !

Le livret "making of" est intéressant par contre. Après c'est surtout le "bel objet" (format livre attention) idéal pour noël quand on a un papa fan du monsieur.. L'homme à tête de chou était pas beaucoup plus utile d'ailleurs.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 7 avril 2015 - 22:24  message privé !

je l'ai emprunté il y a qq mois, grosse impression de perte de temps générale aussi

Note donnée au disque :       
nowyouknow › mardi 7 avril 2015 - 18:54  message privé !

Quelqu'un a écouté les versions alternatives de la rééditions deluxe? A part le déjà connu "Angora Irréel" et une belle version de Mes prisons pleine de violons, j'ai pas trouvé grand chose d'intéréssant. Ah si, un pavillon des lauriers bien plus sombre pas dégueu.

Note donnée au disque :       
SEN › samedi 14 mars 2015 - 17:47  message privé !

Putain déjà 6 ans aujourd'hui !

varg › mardi 10 août 2010 - 22:43  message privé !

émotion inaltérable, classe inégalable

Note donnée au disque :