Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBabylon Will Fall › An exhibition of depressions

Babylon Will Fall › An exhibition of depressions

cd | 6 titres

  • 1 Souls
  • 2 Searching for kings
  • 3 Good bye
  • 4 Love
  • 5 day dream
  • 6 Hope

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Florian Uthoff (chant), Peter Siegert (guitare), Andreas Tietze (claviers)

Musiciens additionnels : Silvia Feise (chant féminin), Heiko Kramer (basse additionnelle)

chronique

Ce qu’il y a de bien avec Babylon Will Fall, c’est que c’est le groupe dont tu n’attends rien…Obscur petit combo teuton aussi vite disparu qu’arrivé…Mais du coup, leur gothic rock pas prise tête pour deux sous peut marquer son petit effet, sincère, pas si cliché que ça; hormis le chant un brin caverneux et les guitares musclées, on sent que les mecs font de leur mieux pour ne pas tomber dans les structures trop convenues même si finalement, ce sont leurs compositions les plus classiques dans l’écriture qui fonctionnent le mieux (‘Souls’), même lorsque, surprise, les voilà qui virent vers une dark wave plus proche de Deine Lakaien (‘Good bye’, ritournelle pour jour de pluie, à peine trop lente pour danser mais sympa). Ceci étant dit, en laissant tomber le charme Bisounours, malgré la sympathie que le groupe suscite et une écriture pas si manchote que ça, il manque pas mal de corps ou d’éléments probants pour faire de ce mini une réussite. Déjà la production, mal équilibrée, manque cruellement de force, ensuite à force d’errer le cul entre la chaise gothic rock et celle dark wave, sans réellement parvenir à fusionner les deux, nos lascars se fourvoient et une chanson comme ‘Daydream’ sonne foutrement brouillonne. On retiendra au final, les deux compositions les plus ouvertement gothic rock, soit la première et la dernière, qui, si elles ne cassent pas trois pattes à un canard, demeurent plaisantes à écouter (même si l’absence de rythmique solide gâche le truc, une vraie basse, ça ne se zappe pas comme ça). C’est un peu maigre, surtout qu’il s’agit d’un mini et que ne pas pouvoir s’y immerger ne pardonne pas sur un tel support. An exhibition of boredom...

note       Publiée le vendredi 6 octobre 2017

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'An exhibition of depressions' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "An exhibition of depressions"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "An exhibition of depressions".

ajoutez une note sur : "An exhibition of depressions"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "An exhibition of depressions".

ajoutez un commentaire sur : "An exhibition of depressions"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "An exhibition of depressions".