Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLThe Legendary Pink Dots › Пой Пока Можешь

The Legendary Pink Dots › Пой Пока Можешь

12 titres - - min

  • 1/. Casting the Runes
  • 2/. Zero Zero
  • 3/. Damien
  • 4/. Pennies For Heaven
  • 5/. Third Secret
  • 6/. Lisa's Separation
  • 7/. The Golden Age
  • 8/. New Tomorrow
  • 9/. The Lovers (Part Two)
  • 10/. Supper at J's (Version One)
  • 11/. Interflora Overdrive (Part One)
  • 12/. Interflora Overdrive (Part Two)

line up

Edward Ka-spel (voix, claviers, électronique), The Silverman (claviers, procédés...), 'various others...'

chronique

Styles
ovni inclassable
Styles personnels
raaaaah lovely !!

C’est un grand honneur pour moi de vous présenter solennellement Пой Пока Можешь. Quand je l’ai acheté j’ignorais qu’il s’appelait comme ça. Tout ce que je savais, c’est que le design crayonné à la Moebius me faisait furieusement penser à celui de 9 Lives To Wonder, l’un de mes Legendary Pink Dots préférés (et pas seulement des Pink Dots, si vous voulez tout savoir), et que l’aimable vendeur pensait vaguement qu’il s’agissait d’un best of du groupe pour le marché russe… Car les Dots ont toujours eu un succès étonnant là-bas, dans ce pays où la grandiloquence dans le malheur est comme inscrite au patrimoine national. En fait, Пой Пока Можешь est le troisième volet d’une série de compilations dont Stone Circles (82-87) et Cantas Mientras Puedas (90-95) sont les 2 premiers. Si vous voulez un "Greatest Hits" du groupe, en gros, il vous suffit d’additionner ces 3 cd’s (il en faut bien 3 pour résumer un groupe aussi productif). De toutes façons, après vous achèterez tous leurs albums, n’est-ce pas. Car Пой Пока Можешь (je crois que c’est le russe pour ‘Sing while you may’) est un envoûtement permanent, tant de génie concentré en une seule galette ne peut décemment laisser indifférent que les sourds où ceux qui n’écoutent pas vraiment, ce qui revient tristement à la même chose. Le groupe (où le label ?) a vraiment choyé chaque transition et agencé la compilation comme s’il s’agissait d’un album, 9 classiques du groupe et 3 inédits, tout s’enchaîne à merveille. L’intro reconnaissable de Casting The Runes donne immédiatement envie de monter le son pour recevoir en pleine tête cette rencontre hors-piste entre Scott Walker et Skinny Puppy. Suit Zero Zero, autre entrée en matière d’un de leurs albums moins connus, l’introuvable Shadow Weaver (‘Aaaare you listening ?’), puis Damien, tiré de leur période 90’s, puis un passage obligé sur Maria Dimension et Golden Age, avant de nous achever définitivement sur un New Tomorrow dantesque, et un The Lovers Pt.2 toujours aussi douloureusement sublime. Les 3 inédits assez longs forment un appendice étonnamment cohérent avec le reste du cd, le superbe Supper at J’s étant une version alternative d’un titre énigmatique et très lynchien de The Blue Room, album solo de Ka-Spel (98), et Interflora Overdrive une jam de kosmische musik complètement groovy en deux parties qui est tout simplement digne du plus grand Popol Vuh, et je pèse minutieusement mes mots… C’est presque un gâchis qu’elle ne soit – à ma connaissance – disponible qu’ici, surtout qu’elle surpasse largement bien des errances des Pink Dots sur leurs albums expérimentaux comme la série Chemical Playschool. Tout ceci s’écoute comme du petit lait, comme une véritable extension de la noirceur de The Lovers Pt 2 qui s’évanouit, avant de ressurgir sous une forme extra-terrestre, presque trip-hop, bon ok j’arrête là. L’œuvre des Pink Dots est d’une cohérence jamais vue, d’un aboutissement sans faille, remuant les abysses de l’âme humaine pour en remonter des chansons qui parlent à Dieu, où parlent de Dieu, dans ses divers états alchimiques certes, et relèvent, décidément, en tout point, du divin. Le nectar des dieux. Il n’en existe pas de plus fin au monde, et c’est bien parce que je mets 5 que c’est une compilation. Où l’inverse, je sais plus. Écoute obligatoire pour ceux qui ne connaissent pas, sans ça, ce n’est plus la peine de me lire, vous perdriez votre temps et surtout le mien. Prenez une heure où économisez-en plusieurs en oubliant mon pseudo.

note       Publiée le vendredi 22 octobre 2010

partagez 'Пой Пока Можешь' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Пой Пока Можешь"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Пой Пока Можешь".

ajoutez une note sur : "Пой Пока Можешь"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Пой Пока Можешь".

ajoutez un commentaire sur : "Пой Пока Можешь"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Пой Пока Можешь".

dariev stands › samedi 30 octobre 2010 - 03:11  message privé !
avatar

quelques rectifications : shadow weaver est introuvable en vinyle uniquement et en fait pour un best of du groupe il faudrait également ajouter les compilations El Kaleidoscopio Terminal (période 97-2000) et même Singe Während Du Bist, le plus dispensable car pour moitié composé de live. en gros : achetez les albums, vous n'en regretterez pas un centime...

Wotzenknecht › vendredi 22 octobre 2010 - 22:40  message privé !  Wotzenknecht est en ligne !
avatar

Je comblerai les trous en 2038

Dioneo › vendredi 22 octobre 2010 - 20:21  message privé !
avatar

J'en ai de prévus aussi ! Pas la Maria mais... Pour les Pink Dots (au moins), allons-y tous à notre idée quand ça nous chante, je suggère. Fermement, j' m'y tiens (à ladite idée).

dariev stands › vendredi 22 octobre 2010 - 20:06  message privé !
avatar

Everything is prévu. Sauf Golden Age pour ma part, au cas ou quelqu'un reviendrait...

Twilight › vendredi 22 octobre 2010 - 17:35  message privé !  Twilight est en ligne !
avatar

Rien que 'Pennies for heaven' vaudrait l'achat...Est-il prévu de parler du génial 'Maria Dimension' d'ailleurs ?