Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIImpaled Nazarene › Death comes in 26 carefully selected pieces

Impaled Nazarene › Death comes in 26 carefully selected pieces

26 titres - 68:06 min

  • 1/ Intro - 2/ The horny and the horned - 3/ Armageddon death squad - 4/ Goat perversion - 5/ 1999 : Karmageddon warriors - 6/ Motörpenis - 7/ Kohta ei naura enaa jeesuskaan - 8/ The endless war - 9/ Sadhu Satana - 10/ Ghettoblaster - 11/ Coraxo - 12/ Soul rape - 13/ Sadistic 666 / Under a golden shower - 14/ Zero tolerance - 15/ The maggot crusher - 16/ Let's fucking die - 17/ Tribulation hell - 18/ We're Satan's generation - 19/ Cogito ergo sum - 20/ Goat seeds of doom - 21/ Condemned to hell - 22/ Intro S.F.P. - 23/ Sadogoat - 24/ Vitutuksen multihuipennus - 25/ The lost art of goat sacrificing - 26/ Total war - Winter war

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré live le 19 décembre 2004 au Tavastia Club d'Helsinki

line up

Sluti666 (chant), Tuomio (guitares), Onraj 9mm (guitares), Arc v 666 (basse), Repe Misanthrope (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black metal / punk metal extrême

Impaled Nazarne... Ah la la, imaginez, pour fêter les 15 années d'existence de la formation finlandaise, un live avec 26 titres !! 15 années, condensées en 1H10 de folie furieuse ! Voilà un groupe qui a su créer son style (metal extrême + punk), son aggressivité et son intensité. D'ailleurs, sur ce live, le batteur est particulièrement impressionnant, il y est pour beaucoup dans l'intensité de la formation. Ce live regroupe toutes les caractéristiques citées, avec en plus une maitrise du sujet (bon, y'a quelques merdes, mais ça ajoute au charme du live !) et une puissance phénoménale. Toutes les périodes du groupe sont représentées (aucun album n'est oublié) et même si on pourra toujours dire qu'il manque tel ou tel titre (de toute manière, même avec un double live, ça aurait été pareil !), ce CD apporte son lot de hits ("1999 : Karmageddon warriors", "We're Satan's generation", "Condemned to hell", "Goat perversion", "Sadhu Satana", ...), de nouveaux morceaux (l'énorme "Maggot crusher", "The endless war", "The lost art of goat sacrificing", ...) et de surprises ("Sadistic 666 / Under a golden shower", "Vitutuksen multihuipennus", "Soul rape", ...). Mika Luttinen est méga-impressionnant au chant, ne s'arrêtant jamais de crier comme un taré durant tout le show. L'intensité ne baisse à aucun moment, le son est impeccable, tout comme l'interprétation. On peut juste regretter que Tuomio ait du mal sur les solos d'Alexi Laiho sur "Zero tolerance" et sur le raté "Cogito ergo sum" dont la fin est totalement foirée ! C'est aussi cela qui fait le charme d'un album live sans overdub (vraisemblablement !) représentant l'intégralité d'un seul show. Alors que pour les 10 ans du groupe, on avait droit à une compilation bourrée d'inédit des démos et EP du groupe, pour les 15 ans, la bande à Mika nous propose maintenant un live tout bonnement excellent ! Super idée encore une fois !!

note       Publiée le dimanche 24 juillet 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Death comes in 26 carefully selected pieces".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Death comes in 26 carefully selected pieces".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Death comes in 26 carefully selected pieces".

Raudus › vendredi 5 octobre 2018 - 09:10  message privé !
avatar

"Right across the board, eleven, eleven, eleven, and eleven..."

vincenzo › jeudi 4 octobre 2018 - 09:31  message privé !

Houla je les ai vu au Hellfest il y a quelques années et c'était vraiment très mauvais mis à part peut-être le batteur...

Rastignac › mercredi 3 octobre 2018 - 22:46  message privé !
avatar

C'est comme d'hab chez Impaled Nazarene, à savoir excessif à tous les niveaux, mais là en plus y a le cachet du live, avec ce chanteur qui force tout le temps, ces mecs qui jouent au poil (faut écouter le batteur, putain...), et juste comme tous les morceaux sont enchainés, présentés... je ne sais s'il y a eu retouche post live (apparemment non vu le nombre de couacs, larsens, égosillements, pains, etc.). Je sais pas ce que ça donne en concert, j'ai jamais eu la chance de survivre à un de leurs sets...

Klarinetthor › mercredi 3 octobre 2018 - 22:18  message privé !

Ca fait à peu près depuis que j'ai découvert le metal que je ne l'ai pas écouté celui-ci. J'imagine que niveau violence ça se pose toujours là.

Rastignac › mercredi 3 octobre 2018 - 17:20  message privé !
avatar

Que ce live fait du bien.