Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRThe Residents › The commercial album

The Residents › The commercial album

40 titres - 50:00 min

  • 1/ Easter woman (1:04) - 2/ Perfect love (1:03) - 3/ Picnic boy (1:01) - 4/ End of home (1:04) - 5/ Amber (1:02) - 6/ Japanese watercolor (1:02) - 7/ Secrets (1:03) - 8/ Die in terror (1:03) - 9/ Red rider (1:02) - 10/ My second wife (1:02) - 11/ Floyd (1:03) - 12/ Suburban bathers (1:03) - 13/ Dimples and toes (1:04) - 14/ The nameless soul (1:04) - 15/ Love leaks out (1:03) - 16/ Act of being polite (1:03) - 17/ Medicine man (1:04) - 18/ Tragic bells (1:03) - 19/ Loss of innocence (1:04) - 20/ The simple song (1:02) - 21/ Ups and downs (1:04) - 22/ Possessions (1:04) - 23/ Give it to someone else (1:03) - 24/ Phantom (1:04) - 25/ Less not more (1:03) - 26/ My work is so behind (1:04) - 27/ Birds in the trees (1:04) - 28/ Handful of desire (1:04) - 29/ Moisture (1:04) - 30/ Love is... (1:03) - 31/ Troubled man (1:04) - 32/ La la (1:04) - 33/ Loneliness (1:04) - 34/ Nice old man (1:04) - 35/ The talk of creatures (1:03) - 36/ Fingertips (1:04) - 37/ In between dreams (1:04) - 38/ Margaret Freeman (1:03) - 39/ The coming of the crow (1:04) - 40/ When we were young (1:02)

enregistrement

USA, 1980

line up

Chris Cutler (percussions, batterie), Fred Frith (guitare), The Residents (tous les instruments, chant), Snakefinger (guitare, chant, violon)

chronique

Pour ce cinquième effort, où Fred Frith vient prêter main forte à son partenaire Chris Cutler, déjà présent sur "Eskimo", les Residents se basent sur un précepte infaillible en cinq points : 1)la musique pop est en grande partie une répétition de deux types de phrases musicales, le vers et refrain, 2)ces deux éléments se répètent en moyenne trois fois dans un tube radio potentiel, 3)en la dégraissant du superflu, une chanson pop ne fait pas plus d'une minute, 4)une minute, c'est aussi le temps de la plupart des spots publicitaires, 5)la musique américaine n'est donc que de la publicité...Derrière cette logique implaccable, les Residents stigmatisent avec ironie, mais justesse de ton, la déchéance de nos sociétés consuméristes, un peu comme le furent les surréalistes au début du vingtième siècle. Un signal d'alarme (en 1980 déjà) auquel trop de gens restent sourd.

note       Publiée le samedi 23 mars 2002

partagez 'The commercial album' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The commercial album"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The commercial album".

ajoutez une note sur : "The commercial album"

Note moyenne :        24 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The commercial album".

ajoutez un commentaire sur : "The commercial album"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The commercial album".

Hazincourt › dimanche 17 avril 2016 - 18:09  message privé !

maintenant que tu parles de L'Oeil de Cyclone je me demande si c'était pas cette émission !! c'est De Caunes aussi ? on se fait vieux .. je penses que tu as raison, L'Oeil Du Cyclone et pas rapido !

mangetout › dimanche 17 avril 2016 - 13:26  message privé !

L’œil du Cyclone avait passé aussi des trucs des Residents et bien avant, dans les années 80, l'émission Haute Tension, sous-chapitre dans Les Enfants du Rock.

Hazincourt › samedi 16 avril 2016 - 17:11  message privé !

Ma porte d'entrée pour ce groupe unique fut l'émission de De Caunes RAPIDO, il avait fait un spécial Resident et j'étais resté scotché sur ce truc bizarre à la TV un dimanche matin !

Cinabre › samedi 16 avril 2016 - 14:30  message privé !

Leur plus accessible... Pas un sommet mais une porte d'entrée.

luhje › mercredi 12 août 2015 - 23:36  message privé !

Un chef d'oeuvre riche et totalement impossible à décrire. En terme de sonorités, c'est certainement le plus fou et, à mon sens, ils n'ont rien fait d'aussi bon en depuis Mark Of The Mole, à part quelques petits pics sympathiques sur Demon Dance Alone, King and Eye... mais seulement en terme de concept / song / paroles ... Par ce que niveau sonorités, Mark Of mole est vraiment le dernier à proposer des sons hallucinants

Note donnée au disque :