Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRThe Residents › Fingerprince

The Residents › Fingerprince

lp | 13 titres | 52:39 min

  • 1 You Yesyesyes
  • 2 Home Age Conversation
  • 3 Godsong
  • 4 March De La Winni
  • 5 Bossy
  • 6 Boo Who?
  • 7 Tourniquet Of Roses
  • 8 Death In Barstow
  • 9 Melon Collie Lassie
  • 10 Flight Of The Bumble Roach
  • 11 Walter Westinghouse
  • 12 You Yesyesyes Again 2:38
  • 13 Six Things To A Cycle

enregistrement

Enregistré de 1974 à Novembre 1976 aux El Ralpho Studios

line up

"Composé, arrangé, interprété et enregistré par les Residents" (Voix, guitares, cuivres, synthétiseurs, claviers, percussions)

Musiciens additionnels : Snakefinger (voix, guitare), D. Jackovich et T. Logan (percus), Zeibak (voix), A. Dekbar (violon)

remarques

Design par Pore No Graphics

chronique

Styles
electro
musique de film
ovni inclassable
Styles personnels
residents

« Eh, psst, toi là-bas ! T’as l’air de t’ennuyer ? Je me présente, je suis le Prince-Doigts, viens par ici… ». Alors déjà, non monsieur, je vais me réveiller, les rinces doigts géants, ça ne parle pas, merci, en fait ça n’existe pas les rinces doigts géants, point. Qu’est ce que ces types avaient en tête au moment de bricoler cette abomination ? « Toi, oui oui oui oui, toi », entends-je, alors que des dizaines de petits Prince-Doigts pointent vers moi, se tortillant et frétillant devant la future victime qui leur est offerte. Si tu suis le Prince-Doigts, il te fera d’abord espionner les conversations louches des habitants du quartier, car les Residents sont un peu les forces occultes des suburbs, ils en connaissent les trappes secrètes et les démons, comme ce bon vieux Lynchounet qui est tombé dans une de ces trappes étant petit. Puis ils te chantera une « chanson » (leur humour me dépasse), sur Dieu et la création du monde dont je tiens à ignorer les paroles, et déjà les premiers assauts sur ta raison tu subiras. Un rince-doigts qui vous fait des révélations sur Dieu, c’en est déjà trop, mais vous êtes vous demandés qui étaient ces voix bizarres en arrière plan ? Comme un chœur dada guettant le signal pour vous encercler… Avez-vous seulement remarqué leur présence indicible ? Ah non, on peut pas dire que ce soit agréable, un disque pareil. En vérité, j’aurai du vous le dire d’entrée de jeu : fuyez ce truc, c’est un piège. Un piège qui attire les petits nerds férus d’étrangetés comme y’en a toujours eu depuis les années psychédéliques. Le but inavoué car inavouable est de vous hypnotiser tel Kaa pendant 40 minutes pour mieux vous conditionner à la grande trépanation sonore que s’avère être Six things to a cycle, qui achève le machin. Les Residents s’y révèlent enfin tribu cannibale exécutant autour de vous une danse nocturne en 6 mini-rituels. Si vous tenez à vos nerfs, déjà férocement mis à mal par tout ce qui a précédé ; de grâce, éteignez tout avant la 5ème partie et planquez vous sous la couette ! Une fois sa ronde funeste entamée, il est trop tard… Vous avez beau les voir descendre de loin, ces chœurs féminins de vieux films des années 40, vous ne pouvez plus contrôler l'issue. Une sirène de pompiers approche déjà ramasser votre tête réduite, elle-même pleine de ces motifs qu’ils y ont savamment imprimés 40 minutes durant pour que vous soyez à leur merci. Vous n’avez rien vu venir, maintenant vous êtes paralysés. Le Prince-Doigts est un avatar du malin, passez vous le mot. Sa mine faussement lo-fi et enfantine cache une lucidité perverse qui vous rendra étrange® au monde des hommes pour toujours. Et quand la 6ème danse s‘achève, vous marcherez seul, le soir tombant, avec encore un secret inavouable de plus sur le cœur…

note       Publiée le samedi 21 avril 2012

partagez 'Fingerprince' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Fingerprince"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Fingerprince".

ajoutez une note sur : "Fingerprince"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fingerprince".

ajoutez un commentaire sur : "Fingerprince"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fingerprince".

luhje › mercredi 12 août 2015 - 23:42  message privé !

Bon album, mais je reste encore sur ma faim à chaque écoute. L'artwork est génial et super mysterieux avec ces doigts, cette chevre maléfique peu identifiable. Un album qui frôle de très près Sun Ra et ses compères

Note donnée au disque :       
MaxwellsDemon › samedi 21 avril 2012 - 20:38  message privé !

bientöt le dariev stands front page

Note donnée au disque :