Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRThe Residents › Heaven?

The Residents › Heaven?

cd | 24 titres

  • 1 H.E.L.L. No! [2:26]
  • 2 The Importance Of Evergreen (Excerpt) [1:56]
  • 3 It's A Man's Man's Man's World [3:41]
  • 4 Japanese Watercolor [1:00]
  • 5 I Got Rhythm [3:00]
  • 6 Ups & Downs [3:00]
  • 7 Serenade For Missy [3:08]
  • 8 Easter Woman [1:00]
  • 9 Amber [1:00]
  • 10 The Census Taker [3:31]
  • 11 The Moles Are Coming [3:20]
  • 12 Resolution? [2:20]
  • 13 Happy Home [4:34]
  • 14 Crashing [1:40]
  • 15 Red Rider [1:00]
  • 16 Floyd [1:00]
  • 17 Mahogany Wood [4:09]
  • 18 Kula Bocca Says So [4:58]
  • 19 Love Leaks Out [1:00]
  • 20 Simple Song [1:00]
  • 21 New Hymn [4:18]
  • 22 Whatever Happened To Vileness Fats [4:09]
  • 23 Festival Of Death (Excerpt) [ 3:25]
  • 24 Twinkle [1:58]

remarques

Double-compilation de titres alors jamais parus en CD. Rééditée récemment en double-CD limité avec l'artwork réuni en un seul dépliant.

chronique

Styles
ovni inclassable
Styles personnels
outsider

Cela s'ouvre merveilleusement bien, et l'on se croirait effectivement au Paradis... 'H.E.L.L. no!' Pas chez les Residents. Avec cette basse slappée et cette ambiance new wave, le titre d'ouverture ferait presque penser à du Furniture et je m'attendais à entendre "I'm at the stage..." débarquer, mais que dalle. Pourtant les premiers titres de ce doublé sont plutôt accessibles – il y a même des chanteuses, c'est dire, et la teneur musicale des titres s'en va ensuite decrescendo dans une lente descente aux Enfers qui se poursuivra sur la seconde partie, intitulée Hell! (vous avez devinés, vous êtes vraiment trop forts). Notons aussi qu'il s'agit ici de la toute première sortie CD du groupe - nous sommes en 1986 – et qu'elle couvre toute la production des Residents pour en donner un avant-goût, et un arrière par la même occasion, de ce qui attend le malheureux masochiste qui voudrait s'y frotter. Suivons le Dante de service pour la face plus Mole que Chub du doublé théologique, d'abord à travers moultes "chansons" ma foi grandement écoutables, depuis la reprise du 'It's A Man's Man's Man's World' de James Brown étonnament vivante, à la lounge rigolote de 'Serenade for Missy' ; mais dès qu'apparaîssent les premiers furoncles issus du Commercial Album, on sait que les choses se corsent et que les premiers détours deviennent rapidement déviations obligatoires vers des environnements bizarroïdes bien que familiers : celui des Moles, qui are coming donc, mais aussi celui du très synthétique The Census Taker au groove à la Zodiac – l'unique groupe de space rock letton, dont l'album 'Disco Alliance' fit un carton en URSS et dont je vous parlerai peut-être un jour – puis de Big Bubble puis de l'antique Whatever Happened to Vileness Fats ; des choses encore mélodiques bien que lancinantes et glauques sélectionnées avec une approche délibérément partiale et ce même au travers des mêmes disques, afin de ségréger la musique en un Paradis tout illusoire, fait de brics et de brocs de quinze ans de démolition de la musique pop, et un Enfer quant à lui beaucoup plus sauvage...

note       Publiée le mercredi 22 février 2012

partagez 'Heaven?' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Heaven?"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Heaven?".

ajoutez une note sur : "Heaven?"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Heaven?".

ajoutez un commentaire sur : "Heaven?"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Heaven?".