Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSun Ra › Fate in a pleasant mood

Sun Ra › Fate in a pleasant mood

  • 1961 - Saturn, LP 202 (1 vinyle)

7 titres - 26:17 min

  • 1/ The Others in Their World (2:18)
  • 2/ Space Mates (7:12)
  • 3/ Lights on a Satellite (3:42)
  • 4/ Distant Stars (2:57)
  • 5/ Kingdom of Thunder (3:54)
  • 6/ Fate in a Pleasant Mood (2:46)
  • 7/ Ankhnaton (3:28)

enregistrement

Hall Recording Company, Chicago, USA, 1960-1961

line up

Marshall Allen (saxophone alto, flûte, clochettes, percussion), Ronnie Boykins (contrebasse), John Gilmore (saxophone ténor, clarinette), Sun Ra (piano, clochettes, gong), Phil Cohran (trompette), Lucious Randolph (trompette), George Hudson (trompette), Nate Pryor (trombone, clochettes), Jon Hardy (batterie)

remarques

Ce disque a fait l'objet d'une réédition cd sur le label Evidence en 1993, couplé à "When Sun Comes Out"

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
post bop > avant garde

"Fate in a Pleasant Mood" est le dernier disque que Sun Ra réalisa avec son groupe sur le sol de Chicago. Il va bientôt transiter par New-York, puis s’établir définitivement en Philadelphie pour continuer à ériger cette passerelle impalpable qui donne sur une autre galaxie, et dont il est le seul à posséder les plans de construction. Même s'il n'y a vraisemblablement aucun lien de cause à effet, il est à noter cependant que ce disque de 1961 est loin des turbulences tectoniques auxquelles la réputation de Sun Ra est habituellement attachée. Ses premiers enregistrements sont trop souvent injustement boudés, et zapper "Fate in a Pleasant Mood", c’est volontairement occulter l’épisode sans doute le plus intimiste de sa longue carrière. C’est une traînée de poussière d’étoile perpétuant l’expérience fabuleuse de "Sun Song" réalisée quelques quatre ans plus tôt. Avec son côté méditatif et plaisant, cette suite de sept titres annonce déjà les douces abstractions à venir de la bande à Joseph Jarman ("Space Mates" avec ses grands espaces, zones de silence et autres percussions ponctuelles ; en somme, tout ce qui caractérisera l'Art Ensemble of Chicago à venir). Marshall Allen, commis flûte, nous envoûte au gré des ondulations de son instrument pour faire apparaître devant nous, comme par magie, des décors féeriques aux senteurs orientales ("Kingdom of Thunder" ou encore la plage titre). Pas ou peu de traces d’envolées un tant soit peu électrique sur ce disque, mais il se pare de bien d’autres atouts qui lui confèrent malgré tout une qualité, une musicalité indéniable. Avec "Sun Song", "Fate in a Pleasant Mood" fait partie de ces tous premiers albums de Sun Ra qui ne s’embarrassent pas de prétentions artistiques outrancières mais qui se contentent d’être tout simplement beaux.

note       Publiée le vendredi 19 mars 2004

partagez 'Fate in a pleasant mood' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Fate in a pleasant mood"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Fate in a pleasant mood".

ajoutez une note sur : "Fate in a pleasant mood"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fate in a pleasant mood".

ajoutez un commentaire sur : "Fate in a pleasant mood"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fate in a pleasant mood".