Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSun Ra › The other side of the sun

Sun Ra › The other side of the sun

5 titres - 47:36 min

  • 1/ Space Fling (7:37)
  • 2/ Flamingo (4:43)
  • 3/ Space Is the Place (9:48)
  • 4/ On the Sunny Side of the Street (9:34)
  • 5/ Manhattan Cocktail (9:54)

enregistrement

Blue Rock Studios, 29 Greene Street, New York City, USA, 1er novembre 1978 et 4 janvier 1979

line up

Marshall Allen (saxophone alto, clarinette, flûte), Bob Cunningham (contrebasse), Danny Davis (saxophone alto, flûte), John Gilmore (saxophone ténor), James Jacson (flûte, hautbois), Walter Miller (trompette), Eloe Omoe (flûte, hautbois), Sun Ra (Fender Rhodes, piano, percussion, clochettes, chant), Danny Thompson (us) (saxophone baryton), June Tyson (chant), Michael Ray (trompette), Eddie Gale (trompette), Tony Berthel (trombone), Robin Eubanks (trombone), Vincent Chancey (cor anglais), Oscar Brown Jr. (contrebasse), Ben Henderson (contrebasse), Dale Williams (guitare), Artaukatune (percussions), Luqman Ali (percussions, batterie), William Goffigan (percussions), Eddie Thommus (percussions), June Tyson (chant)

remarques

Ce disque paru à l'origine sur le label Sweet Earth a été réédité sur support cd en 2001 au format cartonné

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
post bop > free jazz

La discographie de Sun Ra, sans jamais s'en défendre, a toujours montré qu'elle échappait à toute catégorisation, de quelque sorte que ce soit. Ainsi, les oreilles des quelques curieux qui se sont penchés sur ce mystérieux cas, avec la dose nécessaire d'insistance et de curiosité pour tenter d'en percer le secret, ne devraient pas être étonnés par cette nouvelle publication, "The Other Side of The Sun". Devraient… Mais c'est bien difficile d’y échapper hélas ! Au sortir d'albums de plus en plus hallucinés et aux fortes personnalités (avec en tête, "Cosmos", "Disco 3000" et "Lanquidity"), on a du coup un peu du mal à retomber dans une espèce de normalité (je dis bien une "espèce" de normalité ; tout le monde sait pertinemment que c’est tout bonnement impossible avec Sun Ra), surtout quand, dans le set des cinq titres qui cimente cette nouvelle parution, l'Arkestra revisite deux standards, sans leur infliger un ravalement de façade qui eut été pourtant souhaitable, si ce n’est attendu. Il s’agit de "Flamingo" et de "The Sunny Side of The Sreet". Les interprétations sont d’un haut niveau et nous rappellent à quel point le maître des lieux est un fameux client des grandes formations orchestrales qui ont fait la renommée d’une de ses influences majeures, Duke Ellington. Les autres titres de l’album sont des compositions personnelles, et on retrouve une antépénultième version de l’hymne intergalactique "Space is The Place", nettement moins expansif cependant que celle qui honore l’album du même nom (pas la B.O., l’autre…). Sans être totalement dispensable, "The Other Side of The Sun" est plus simplement un album très correct, mais aussi très facile d’accès, recommandable peut-être auprès des quelques frileux qui plongent leurs oreilles en musique comme on plonge le bout de son orteil dans l’eau pour en déterminer la température.

note       Publiée le vendredi 19 mars 2004

partagez 'The other side of the sun' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The other side of the sun"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The other side of the sun".

ajoutez une note sur : "The other side of the sun"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The other side of the sun".

ajoutez un commentaire sur : "The other side of the sun"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The other side of the sun".