Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSun Ra › Sun Song

Sun Ra › Sun Song

cd | 11 titres | 44:37 min

  • 1 Brainville [4:14]
  • 2 Call for All Demons [5:15]
  • 3 Transition [3:42]
  • 4 Possession [4:57]
  • 5 Street Named Hell [3:39]
  • 6 Lullaby for Realville [4:42]
  • 7 Future [2:54]
  • 8 Swing a Little Taste [4:25]
  • 9 New Horizons [3:05]
  • 10 Fall Off the Log [3:59]
  • 11 Sun Song [3:39]

enregistrement

Universal Recording Studios, Chicago, USA, 12 juillet 1956

line up

Robert Barry (batterie), John Gilmore (saxophone ténor), Pat Patrick (saxophone baryton, clochettes), Julian Priester (trombone, chimes), Sun Ra (piano, orgue hammond), Art Hoyle (trompette, clochettes), Dave Young (trompette), James Scales (saxophone alto), Richard Evans (contrebasse), Wilburn Green (basse), Jim Herndon (timpani)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
post bop > avant garde

Pour beaucoup, l'oeuvre de Frank Zappa ressemble à s'y méprendre à un dédale inextricable dont la difficulté à en trouver les codes d'accès ont fini par en décourager plus d'un. Que dire alors de celle de Sun Ra, ô combien plus faramineuse et presqu'impossible à complètement maîtriser ? Je ne pourrais pas vous dire si "Sun Song" est son premier véritable album. Il possède néanmoins, sous son air réservé, toutes ces traces d'authencité inhérentes à tout premiers travaux. Un détail pour certains : il est tout de même touchant de constater que, déjà, les fidèles Pat Patrick et John Gilmore sont aux côtés du grand stratéguerre de la musique intergalactique. "Sun Song" est encore terre à terre, ancré dans une esthétique jazz à la classe indémodable, mais sans ces chemins de traverses insaisissables qui sèmeront bien vite le trouble dans nos petites têtes. Et si, contrairement au défi lancé par chacun des disques de l'Arkestra, celui-ci nous semble beaucoup plus facile à apprivoiser - voire même à dater, à défaut d'excentricités plus ou moins justifiées, les titres de ce recueil possèdent un charme et une immédiateté proprement hallucinante. Le jazz n'en finit pas de se découvrir de nouveaux champs à explorer en ce millésime 1956, et le chemin qu'emprunte ici Sun Ra n'est pas très éloigné de celui défriché un peu plus tôt par Charles Mingus et son Jazz Workshop sur "Pithecanthropus Erectus". Son orchestre mêle déjà présent et passé afin de se projeter dans un futur modelable à l'envi. Les pièces sont courtes, peu ou pas encore propices à des explorations torturées, mais font d'emblée preuve d'une grande modernité ; son jeu harmonique, ses gammes répétées, ses dissonances calculées aux millimètre près... Cette pauvreté pour l'époque aux oreilles des mélomanes autoproclamés sonnent aux nôtres comme une extraordinaire vision, une prophétie sur le point de se réaliser et dont Sun Ra écrit ici les premiers vers. "Sun Song" est le plus accessible des albums de Sun Ra. Simple. Et beau.

note       Publiée le samedi 13 décembre 2003

partagez 'Sun Song' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Sun Song"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Sun Song".

ajoutez une note sur : "Sun Song"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sun Song".

ajoutez un commentaire sur : "Sun Song"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sun Song".

dariev stands › samedi 16 janvier 2016 - 15:03  message privé !
avatar

Ouais, incroyable cette dernière piste... C'est aussi ça Sun Ra : des albums pas forcément aussi évidents et "cohérents" qu'un album de jazz conventionnel.

(N°6) › lundi 29 décembre 2014 - 13:36  message privé !
avatar

Un remède à la morosité cet album. Sun Ra le dit lui-même, il voulait écrire des morceaux qui expriment le bonheur. Ben c'est réussi. Evidemment quand t'as commencé par The Solar Myth Approach, ça fait bizarre d'entendre ce jazz de big band qui somme toute s'écoute tout seul (bon, la dernière piste indique quand même que ça va pas durer et que ça va devenir zarbi plus tôt que prévu), mais que c'est bon, bordel. Ca m'aura fait la fin de l'année.

Note donnée au disque :       
wan › mercredi 4 octobre 2006 - 22:46  message privé !
Heeeuuu, ouais, m'enfin, dans l'ensemble "vieillotte" et "apaisant" sont, il me semble, des qualificatifs que l'on peut rarement attribuer à la musique de Sun Ra, qui est quand meme très , voire parfois très très expérimentale. Pas mal de moments très barrés et très extrèmes, loin d'un quelconque confort.
Note donnée au disque :       
saïmone › vendredi 26 mars 2004 - 15:22  message privé !
avatar
J'ai chopé un coffret avec tout les singles de Suna Ra...trop marrant, ce groupe a pondu des titres ultra cultes alors que je ne le connaissais que de nom...même certains titres sont repris pour des pubs (j'me souviens plus lesquelles), bref trop trop cultes et mélodiques, j'aime cette ambiance vieillotte et apaisante...