Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCChristian Death › Sex and drugs and Jesus Christ

Christian Death › Sex and drugs and Jesus Christ

cd | 8 titres

  • 1 This is heresy
  • 2 Tragedy
  • 3 Wretched mankind
  • 4 The third antichrist
  • 5 Erection
  • 6 Ten thousand times
  • 7 Incendiary lover
  • 8 Window pain

line up

Valor (chant, guitare), Gitane Demone (chant, clavier), Kota (basse), Websz (batterie)

remarques

Il existe une autre édition sortie chez Jungle records proposant deux titres supplémentaires

chronique

Je me souviens qu’à la sortie de cet album, un ami m’avait dit ‘Je viens de voir le nouveau Christian death, il y a un Christ qui se pique sur la pochette’. Je ne l’avais pas cru ; certes, avec le très réussi ‘The Scriptures’, Valor avait montré qu’il souhaitait opter pour une voie plus rock, plus directe, mais vu les arrangements travaillés et les ambiances mystiques du dit opus, je me disais qu’il n’y avait pas grand chose à craindre, Christian death restaient les maîtres d’une musique sombre et mystique. Je ne pouvais imaginer Valor s’abaisser à utiliser un artwork aussi ridicule et grossier. Et pourtant…Et le disque alors ? A pochette plus crue, musique plus crue ? Oui, notre homme semble effectivement privilégier une approche plus directe aux arrangements plus lourds et plus dépouillés. Mais qu’on se rassure, la qualité mélodique n’y a pas perdu. Le plus amusant est qu’il me semble que Valor, artisan des textures complexes de Christian death, semble revenir aux structures plus post punk que chérissait son frère ennemi Rozz Williams. Il démontre néanmoins avec ce disque que cette approche lui convient également; avec une basse claquante (qui assure de A à Z), des guitares grinçantes, quelques touches de synthé, des lignes de batterie plus simples (c'est là l'un des bémols, on ressent très fortement hélas le départ du talentueux David Glass; elle repose souvent sur des lignes de boîte assaisonnées de percussions acoustiques), il parvient à composer une série de titres efficaces aux mélodies imparables, alternant noirceur colérique (’This is heresy’, ‘Wretched mankind’), mélancolie (‘Tragedy’), atmosphères mystiques lourdes et glauques (‘The third antichrist’, 'Window pain'). Gitane Demone, en plein trip sexe n’est pas en reste puisqu’elle nous livre un ‘Erection’ musclé et très rock, un ‘Incendiary lover’ dynamique et moite à souhait. Pas le chef-d’œuvre de Christian death mais un album efficace qui se bonifie avec les années.

note       Publiée le jeudi 1 mai 2003

partagez 'Sex and drugs and Jesus Christ' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Sex and drugs and Jesus Christ"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Sex and drugs and Jesus Christ".

ajoutez une note sur : "Sex and drugs and Jesus Christ"

Note moyenne :        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sex and drugs and Jesus Christ".

ajoutez un commentaire sur : "Sex and drugs and Jesus Christ"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sex and drugs and Jesus Christ".

Twilight › jeudi 8 juin 2017 - 17:42  message privé !
avatar

je lui colle une boule de plus...Sacré bras-de-fer avec celui-là mais les années passant, il est comme la montagne, il me gagne !

bubble › mercredi 21 septembre 2016 - 20:38  message privé !

C'est clair qu'il a un truc cet album mais un peu inégale et ça va allez de pire en pire dans leur disco ...

Hazincourt › mercredi 21 septembre 2016 - 16:31  message privé !

Avec le recul je dirais que c'est l'un des chef d'oeuvres de Christian Death, brut, sale, et oh combien merveilleux ! rock'n rolllllll !

Note donnée au disque :       
Raven › dimanche 18 janvier 2009 - 01:35  message privé !
avatar

Your cheurch makes me vomit into the vertiginous abyss - Enfeebled by vice- Dear God allow me to show gratitude- For my fortunate eyes of trouth

Note donnée au disque :       
cyberghost › jeudi 28 août 2008 - 10:13  message privé !
P'tain Rav', tu m'fais presque regretter de l'avoir refourgué celui-ci, arrête donc là tes dithyrambes, veux-tu