Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCChristian Death › Stick a finger down its throat

Christian Death › Stick a finger down its throat

cd | 12 titres

  • 1 Lullabye (alternate version)
  • 2 Sleepwalk (alternate version)
  • 3 Deathwish (alternate version)
  • 4 Romeo's distress (alternate version)
  • 5 Intorduction to film
  • 6 Working on beyond (live)
  • 7 Into the light (live)
  • 8 Stick a finger down its throat (live)
  • 9 Cavity (live)
  • 10 Spectre
  • 11 Halos
  • 12 German beer hall song

enregistrement

Les titres live ont été enregistrés en 1982 au Ali's Bar, Los Angeles, USA. Pas d'info pour le reste.

remarques

Sur la seconde tranche du livret l'intitulé est 'Stick a finger up its ass'

chronique

Des questions sur ce pirate, je m'en pose un paquet. Tout d'abord il est indiqué comme produit par Roger Alan Painter (alias Rozz Williams pour les non initiés), ce qui ne veut pas dire grand chose je vous le concède; je trouve en revanche plus surprenant que l'on puisse le télécharger sur le site de Virgin Megastore...Dire que le livret est avare en informations concrètes est un doux euphémisme, donc une fois encore il faudra y aller en funambule, la seule certitude restant la pauvre qualité sonore des pièces proposées. Il y a du live bien entendu, des extraits d'un concert de 1982 au Ali's Bar de Los Angeles avec un inédit, 'Stick a finger down its throat', dont l'auditeur ne profitera que peu vu la pauvreté du son. Les autres chansons sont connues et ne présentent aucun intérêt dans ces versions pourries. Les versions alternatives sonnent comme des répétitions ou du moins des bandes de travail, elles non plus sans grand intérêt. Les seules compositions qualitativement normales, les bons 'Spectre' et 'Haloes' sont de toute manière disponibles sur d'autres albums. Citons deux curiosité: la valse musette instrumentale de 'German beer hall song' (un air traditionnel ?) qui n'est pas sans rappeler 'Lament' sur l'album 'Ashes' et 'Introduction to film' une composition bien glauque, lourde et marquée du goût de Rozz pour l'expérimentation, notamment de par l'usage d'un piano déglingué, des vocaux récités en arrière-fond et d'un final plus orienté vers les sons avec lâcher de carillons; cela sent malgré tout bien plus l'essai que le morceau fini. Conclusion ? Bateau comme à chaque fois, réservé aux fans hardcore uniquement. 2,5/6

note       Publiée le dimanche 29 mai 2011

partagez 'Stick a finger down its throat' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Stick a finger down its throat"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Stick a finger down its throat".

ajoutez une note sur : "Stick a finger down its throat"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Stick a finger down its throat".

ajoutez un commentaire sur : "Stick a finger down its throat"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Stick a finger down its throat".

Klarinetthor › jeudi 22 mai 2014 - 13:05  message privé !

Je ne sais pas d'où sort Haloes, mais elle tue. Moins sombre que la moyenne des morceaux de 82, elle se détache bien du lot.

Note donnée au disque :