Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCChristian Death › The scriptures

Christian Death › The scriptures

cd | 13 titres

  • 1 Prelude
  • 2 Song of songs
  • 3 Vanity
  • 4 Four horsmen
  • 5 1983 (C.D)
  • 6 Omega dawn
  • 7 A ringing in their ears
  • 8 The golden age
  • 9 Alpha sunset
  • 10 Spilt blood
  • 11 Raw war
  • 12 Reflections of the first sesom fo koob
  • 13 Sick of love (live)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Valor (chant, guitare, basse, piano, clavier, batterie, violon), Gitane Demone (chant, piano, clavier), David Glass (batterie, percussions), Kota (basse)

remarques

Une autre édition cd existe, parue chez Normal Records qui contient deux titres figurant à l'origine sur le single accompagnant la version vinyl

chronique

Styles
gothique
death rock
Styles personnels
death rock psychédélique /dark rock

‘The Scriptures’ est un album particulier de la discographie de Christian death. Valor, après avoir atteint le sommet de son art sur les splendides ‘Atrocities’ et ‘Wind kissed pictures’ semble vouloir orienter le groupe vers une nouvelle voie, légèrement plus directe, moins deathrock également. Je dis ‘légèrement’ car notre homme s’est également donné de gros moyens pour l’écriture de ce disque, tant au niveau de l’instrumentation que des arrangements. Un virage plus’rock’ est néanmoins clairement perceptible, qui sied finalement à merveille aux ambitions de l’album. Un gong ouvre ‘The Scriptures’ de façon grinçante et solennelle pour céder la place au discours d’un prêcheur dont la voix s’arrête sur la phrase ‘…that Jesus descended into hell…’, répétée en boucle, avant que n’éclate le superbe ‘Song of songs’ dont l’énergie sombre justifierait à elle-seule l’achat du cd : parties de guitares efficaces en diable, rythmique entraînante, quelques touches de violon et une Gitane Demone parfaite sur les chœurs du refrain. ‘Vanity’ nettement moins réussie est construite sur des lignes très rock. Bien plus efficace, le beau ‘Four horsemen’ confirme qu’il ne s’agit pas d’une vue de l’esprit ; on pourrait parler de deathrock gothique teinté de psychédélisme sombre. Rien d’étonnant donc à trouver une reprise du ‘1983’ de Jimi Hendrix, magistralement interprétée par Gitane dont la prestation est digne d’une chanteuse de gospel. A ce moment, qui correspond à la fin de la face A de l’édition vinyl, les atmosphères rock cèdent la place à des climats plus sombres et inquiétants comme le démontre brillamment ‘Omega dawn’ qui évoque volontiers certains morceaux de ‘Atrocities’. ‘Ringinig in their ears’ est une sorte de cacophonie magistrale composée de hurlements, de coups de gong, d’imprécations et de hennissements de chevaux, singulier contraste avec la chanson suivante, ‘Golden age’, beaucoup plus calme, sorte de mélange de piano et de gospels, littéralement portée par Gitane Demone. ‘Alpha sunset’, mystique et mélancolique en diable, est l’un de mes morceaux préférés, parfait à écouter à la lueur des bougies, dans la fumée d’encens. Ce sont des roulements de tambour et des lignes symphoniques qui ouvrent ‘Spilt blood’ avant que les arrangements rock psychédéliques glauques ne l’emportent sur ‘Raw war’ écrin splendide et torturé de la voix de Gitane qui laisse réellement exploser tout son potentiel sur cet album, tour à tour, rocailleuse, poignante, sensuelle, douce, éthérée, triste. ‘The Scriptures’ s’achève sur ‘Reflections of the first Sesom fo koob’, longue pièce glauque où Valor prouve qu’il n’a nullement perdu son goût pour les atmosphères angoissantes soignées ; crissements de violon, notes de guitares en dérive, roulements de batterie isolées, bruits, voix murmurées en arrière-fond constituent avec des montées de piano la trame de ce titre qui se conclut par les sonorités de gong qui débutaient le disque. Cette édition propose en outre une version de ‘Song of songs ‘ (rebaptisée pour l’occasion, ‘Sick of love’) en concert. Vu la qualité du morceau, on ne s’en plaindra pas même si on peut regretter les deux titres du single inclus dans l’édition vinyl, présents sur le pressage sorti chez Normal Records. Le patchouli version deathrock dans sa toute puissance glorieuse...

note       Publiée le jeudi 1 mai 2003

partagez 'The scriptures' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The scriptures"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The scriptures".

ajoutez une note sur : "The scriptures"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The scriptures".

ajoutez un commentaire sur : "The scriptures"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The scriptures".

zugal21 › vendredi 16 août 2019 - 11:02  message privé !

Je devais pas être sobre le jour où j'ai écrit que ce disque est sobre pour du Christian Death, car bien sûr ce n'est pas sobre. C'est un disque très intéressant, truffé de trouvailles entêtantes parfois subtiles. Un beau disque, assurément.

Note donnée au disque :       
caténaire › mardi 23 février 2016 - 16:52  message privé !

Yesssss !

Hazincourt › mardi 23 février 2016 - 15:43  message privé !

Pour ceux que cela intéressent un très bon live est dispo ici : http://boutdejambe.blogspot.fr/2013/01/christian-death-coatelan-morlaix-sept.html C'est du bootlegs mais le son est vraiment pas mal et la tracklist grandiose !!! Tournée "Scriptures" !!!

Diabolo-Menthe › samedi 13 mars 2010 - 13:01  message privé !

je réécoute la version CD éditée par Normal, cela faisait trés longtemps que je n'avais plus mis cet album sur ma platine. Verdict (après l'avoir quand même écouté des dizaines de fois en plus de 15 ans ...) : Cela reste quand même un des trés bons albums de Valor mais plus expérimental et inégal et donc moins accessible : selon votre humeur vous écouterez la face A, plus énergique et le soir, dans l'intimité de la nuit, la face planante ...

Note donnée au disque :       
zugal21 › jeudi 11 octobre 2007 - 21:38  message privé !

Je lui trouve quelque chose de sobre, pour du Christian Death - Valor. Ce qui n'est pas pour me déplaire.

Note donnée au disque :