Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › American Gothic compilation vol.1

Compilations - Divers › American Gothic compilation vol.1

cd | 13 titres

  • 1 SCREAMS FOR TINA: 'Simple addiction'
  • 2 SUBTERRANEANS: 'Burn like an angel'
  • 3 U.P./ THE ROTERBEAT: 'New age'
  • 4 BLACK MARCH: 'Angel day'
  • 5 H-BOMB WHITE NOISE: 'Modern destroyed'
  • 6 RADIO WEREWOLF: 'Buried alive'
  • 7 DEATHRIDE 69: 'State of decay'
  • 8 G.O.D.: 'Sol'
  • 9 EX-VOTO. 'Falling apart'
  • 10 H-BOMB WHITE NOISE: 'H-Bomb white noise'
  • 11 PREMATURE EJACULATION: 'Pig face show and tell'/'Blue honey'
  • 12 MEPHISTO WALZ: 'Tangia'
  • 13 CHRISTIAN DEATH: 'Requiem' (live)

chronique

Styles
gothique
death rock
gothic rock
Styles personnels
deathrock/ gothic rock

C'est à un label allemand, Gymnastic Records, que l'on doit le plaisir d'être autorisé à pénétrer au coeur de la Krypt, club goth de Los Angeles, ville de prédilection du deathrock. Sur fond de fumée de cigarette, de toiles d'araignée et de foules crêtues de noir vêtues, ce sont 12 groupes de la région de la cité des Anges qui vont déployer leurs charmes maléfiques, certains étant connus (Christian death, Mephisto Walz, Screams for Tina...), d'autres n'ayant jamais dépassé le stade du groupe culte (Deathride 69, Ex-Voto, Radio Werewolf) sans compter les quasi inconnus en Europe (Subterraneans, Black march...). Qu'importe ! Tous, quel que soit leur style, avec un son parfois plus que relatif, nous démontrent que, pour citer le mot d'introduction du livret, 'Le gothique, c'est ce qui fait vibrer entre les jambes'. C'est parti pour une visite des lieux: Screams for Tina tout d'abord qui nous livrent un inédit typique du son deathrock traditionnel avec guitares grinçantes et atmosphère torturée à souhait. Les Subterraneans suivent dans une voie similaire avec un côté post-punk un brin plus marqué et des guitares moins grinçantes. C'est la basse qui est à l'honneur chez U.P./The Roterbeat qui nous proposent un morceau tout en lourdeur accompagné de grognements lugubres, pas mal mais assez anecdotique. Chez Black March, le côté deathrock reprend ses droits avec une touche gothic rock, particulièrement au niveau du chant qui n'est pas sans évoquer celui d'un certain Andrew Eldritch. Pour définir H-Bomb White Noise, présent avec deux chansons, on pourrait parler d'un mélange de Sigue Sigue Sputnik version deathrock assaisonné de post punk goth, pas mal du tout. Et voici Radio Werewolf, encore une vraie formation à l'époque...c'est cliché à mort (c'est le cas de le dire), tempo lent, orgues funèbres, voix caverneuse, climat lugubre...mais qu'est-ce que c'est bon ! Les Deathride 69 ont une sacrée batteuse en Linda Le Sabre et ça s'entend, le rythme étant très poussé au mixage...Rythmique presque tribale, nappes de guitares glauques en arrière-fond et un chant étouffé dans une lignée vaguement Lux Interior des Cramps, miam ! G.O.D., c'est assez malsain mais très bordélique, soit une boîte à rythmes nappée de plein de grincements, de bruits, de couinements de guitare, d'une voix qui scande plus qu'elle ne chante, le tout évoluant de façon douteuse en parallèle. Niveau atmosphère, ce n'est pas désagréable mais ça casse pas trois pattes à un canard. Plus intéressant est le morceau de Ex-Voto qui à l'époque composait encore et ne se contentait pas de produire un titre sur chaque compilation Tribute de chez Cleopatra. Leur 'Falling apart' même s'il est impregné de deathrock louche pas mal aussi du côté du gothic rock. Et là ! Paf ! Le choc ! Premature Ejaculation ! Quoi ?!? Rozz Williams ? Il était donc pas mort ? Ben, non, pas encore (une rumeur stupide courait sur un suicide en 1988...10 ans plus tard, hélas...)...Et là, plus question de deathrock mais de l'indus old school....grincements malsains et tordus, répétitifs, étouffants...que du bonheur ! La version cd propose deux bonus, un morceau de Mephisto Walz, jouissif à souhait, du deathrock de première qualité, et un enregistrement live de Christian death au Al's bar datant de 1981. Ici appelée 'Requiem', cette pièce est en fait une sorte de collage de 'Dream for mother' et 'Dogs'. C'est du live de chez live avec bruits du public et tout et tout...Ainsi s'achève notre visite de la Krypt, chers petits amis, et si vous n'avez pas compris qu'il vous faut cette compilation, bien qu'elle ne soit plus très facile à trouver, vous irez au lit sans souper !

note       Publiée le mercredi 30 novembre 2005

partagez 'American Gothic compilation vol.1' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "American Gothic compilation vol.1"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "American Gothic compilation vol.1".

ajoutez une note sur : "American Gothic compilation vol.1"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "American Gothic compilation vol.1".

ajoutez un commentaire sur : "American Gothic compilation vol.1"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "American Gothic compilation vol.1".

Twilight › samedi 3 décembre 2005 - 02:11  message privé !
avatar
@Bubble...ben non...
bubble › vendredi 2 décembre 2005 - 12:18  message privé !
meme pas un "45 grave" ou "of a mesh" ?