Vous êtes ici › Les groupes / artistesCChristian Death › The Path of Sorrows

Christian Death › The Path of Sorrows

cd • 10 titres

  • 1Psalm (maggot's lair)
  • 2The path of sorrows
  • 3Hour of the wolf
  • 4In Absentia
  • 5Mother
  • 6The angels (cruciform)
  • 7Book of lies
  • 8A widow's dream
  • 9Easter (in the tombs)
  • 10Venus in furs reprise du Velvet Underground

enregistrement

Track Record ( North Hollywood), USA. Produit par Rozz Williams

line up

Scat Elis (basse), William Faith (basse, violon électrique, guitare sèche), Stevyn Grey (batterie, percussions), Christian Omar Madrigal Izzo (percussions), Kris Kohls (batterie, percussions), Eva O (guitares, chœurs), Paris (claviers, sampler, piano), Brian Virtue (claviers, piano, sampler), Rozz Williams (chant, basse, guitare sèche), Arman Christoff (piano), Aaron Schwartz (harpe)

remarques

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
death rock

‘Path of sorrows’ est le premier véritable album de Christian death avec Rozz Williams au chant depuis ‘Ashes’. ‘The iron mask’ qui avait marqué son retour sous ce nom n’avait guère convaincu étant donné qu’il n’était rien d’autre qu’une réinterprétation moyenne d’anciennes chansons et les fans attendaient de nouvelles compositions. Hé bien, cette fois, les voilà, et elles sont bien belles qui plus est ! Accompagné d’invités prestigieux comme ses camarades de Shadow project ou William Faith, Rozz Williams nous propose un death rock moins rageur et plus atmosphérique aux orchestrations soignées qui évoque volontiers la période ‘Catastrophe ballet’. Les guitares sont moins présentes, moins sales et grinçantes et part belle est fait aux arrangements de clavier et de piano. Le ton est plus calme également, plus mélancolique. Ces éléments font de ‘Path of sorrow’ un album profond et poignant incluant nombre de titres qui deviendront de nouveaux classiques (‘Mother’, 'The angels', la reprise de ‘Venus in furs’ du Velvet Underground) et d’autres qui en avaient le potentiel (‘Widow’s dream’ et ses atmosphères presque cabaret, ‘Psalm’ et son très bon travail sur les samples). Même si l’on sait que ce retour sous le nom de Christian death débutera un feuilleton juridique avec Valor, que ce dernier gagnera, début des ennuis financiers de Rozz, égoïstement, vu la qualité de ce disque, je ne puis m’empêcher d’être heureux qu’il l’ait sorti.

note       Publiée le mardi 22 juillet 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Path of Sorrows".

notes

Note moyenne        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Path of Sorrows".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Path of Sorrows".

vigilante › mercredi 4 novembre 2020 - 18:08 Envoyez un message privé àvigilante

L'album est bon. Très bon même. Mais cette reprise du VU franchement est à chier. Un intérêt purement historique. On est loin de l'approche vénéneuse de l'original. Incompréhensible.

cyberghost › vendredi 12 juin 2009 - 15:13 Envoyez un message privé àcyberghost

Déçu à première écoute, parce que loin de l'esprit punk des premiers ; comme le souligne Twilight, c'est moins rageur, et plus soigné, et c'est bien dommage ; et puis finalement non, on y retrouve un peu l'ambiance de recueil de Catastrophe Ballet, cette même atmosphère moite, obscure mais rassurante, vraiment, il fait son effet ; juste un peu mitigé sur la reprise de venus in furs, en même temps l'exercice était périlleux

Note donnée au disque :       
empreznor › mardi 5 août 2008 - 03:49 Envoyez un message privé àempreznor
Malgré quelques titres confus, le tres bon domine(In absentia, Book of lies, le tres pornographiesque A widow's dream). L'ambiance est bien différente des premiers albums.
Note donnée au disque :       
Macbeth › jeudi 5 avril 2007 - 12:35 Envoyez un message privé àMacbeth
Totalement dévasté et abyssal. Rozz Williams semble continuellement à deux doigts de s'effondrer, les aspects plus post-punks des débuts ont définitivement laissé la place à un death rock funéraire, plus calme certes mais autrement plus douloureux. Le point de non retour.
gregdu62 › vendredi 18 août 2006 - 00:14 Envoyez un message privé àgregdu62
J'oubliais: un gros clin d'oeil pour la reprise finale. ;))
Note donnée au disque :