Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMelvins › Bullhead

Melvins › Bullhead

  • 1991 - Boner, BR25-2 (1 cd)

cd | 8 titres | 34:52 min

  • 1 Boris [8:35]
  • 2 Anaconda [2:23]
  • 3 Ligature [3:49]
  • 4 It's Shoved [2:36]
  • 5 Zodiac [4:14]
  • 6 If I Had An Exorcism [3:07]
  • 7 Your Blessened [5:39]
  • 8 Cow [4:31]

enregistrement

Enregistré par Jonathan Burnside

line up

Lori "lorax" Black (basse), Dale Crover (batterie), Buzz " King Buzzo " Osborne (guitare, chant)

chronique

Styles
rock
hard rock
noise rock
Styles personnels
pump up da volume

Bullhead, en argot US, c’est le réservoir à sperme des capotes, parait-il. Pas mal, comme nom, pour un 3ème album, non ? Surtout sur le label Boner (braquemart)… Hem… ça plus la pochette, vous avez une idée du niveau de déconnade à l’œuvre, bien longtemps avant que le tongue-in-cheek devienne une vraie institution dans les milieux indés… Là, on est en 91, et si Bullhead ne récolte pas la note maximale, c’est tout simplement parce que les Melvins ont frappé plus fort, plus tard, car à cette époque-là (91), on ne savait pas encore enregistrer dignement un tel jeu de guitare… Ni metal, ni rock, les Melvins tapent ici au point névralgique de rencontre entre grunge alors florissant, sludge à peine balbutiant, stoner encore un peu vert, et doom metal souterrain. Sans oublier le bon vieux rock’n’roll tel que défendu par Led Zep et lâchement délaissé par tous durant la décennie 80. Si vous aimez l’un de ces genres, il faudra passer tôt ou tard par Bullhead, car quelque soit celui que vous choisissez, Boris et Anaconda, les 2 premières chansons, en sont des classiques. La première pour sa lourdeur terminale, grasse comme un diplodocus nourri à la junk food, véritable épitomé de la jouissance heavy guitaristique, et base de travail du groupe japonais du même nom. De quoi rappeler au passage, que dans Heavy Metal, en principe, il devrait y avoir de la lourdeur, hein… Moi j’dis ça, j’dis rien. Et Anaconda parce que c’est la première fois que les Melvins atteignent ce seuil indépassable d’énergie hardcore, provoquant chez l’auditeur hyperventilation et force mouvements spasmodiques… Air guitare, air batterie, air basse, air voix gueularde, air triangle… Tout est possible ici, même si après ça le disque enquille pas mal les chausses-trappes d’enfoiré qui feront école chez Harvey Milk. J’ai que le CD, mais j’ai l’impression que toute la face B est tapissée d’un son de trompette étouffée en fond, façon musique contemporaine dissonante. Déjà à cette époque, les Melvins sont incapables de filer droit et de s’en tenir au premier degré, bien que ce disque figure facilement dans leur Top 5 des plus accessibles et "normaux", formant ainsi le maître étalon de leur style unique. A noter l’incroyablement classe photo de pochette, où le trio prend la pose avec une vieille Gibson et une paire de Ray-ban qui donne à Dale Crover des airs de Sterling Morrisson. La fille, à droite, c’est Lorax, fille de Shirley Temple et bassiste géniale s’il en est, probablement débauchée sur la côte ouest où les Melvins se sont installés à l’époque, loin de Seattle. La raison ? Rien à foutre du grunge, les Melvins sont d’une classe intemporelle, ils se situent quelque part entre Black Sabbath et l’infini, librement… Ce Bullhead n’a pas pris une ride.

note       Publiée le lundi 26 septembre 2011

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

  • Nirvana (USA) › In utero
    Nirvana (USA) - In utero
    Milk It pompé sur la ligne de basse de It’s Shoved? Sans doute vrai, connaissant les manies de Cobain, ce qui n’empêche pas sa chanson de buter..
  • Melvins › Houdini
    Melvins - Houdini
    Plus abouti que Bullhead, mieux chanté, et en somme légèrement supérieur… Parfois, ça se joue à peu.

partagez 'Bullhead' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Bullhead"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Bullhead".

ajoutez une note sur : "Bullhead"

Note moyenne :        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bullhead".

ajoutez un commentaire sur : "Bullhead"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bullhead".

Rikkit › dimanche 4 mars 2018 - 14:07  message privé !

Black Flabbath.

Note donnée au disque :       
Raven › lundi 22 juin 2015 - 14:38  message privé !
avatar

...I'd be called Pazuzu

Note donnée au disque :       
Harry Dickson › mercredi 26 juin 2013 - 02:20  message privé !

Sales branleurs dégénérés. On emmerde les écoles et encore plus les étiquettes. Quant au Grunge, on l'encule très fort (avec du gravier). Nous sommes les Melvins, on vénère Kiss et Alice Cooper et nous sommes le Rock. Nous écrivons le mot HEAVY en lettres de sang. Le mec qui nous fera faire ce qu'on a pas envie de faire n'est pas encore dans les couilles de son con de père et que ceux qui n'aiment pas nos sales gueules et notre goût exquis dégagent la piste. On sait même plus l'âge qu'on a tellement ça fait un bail qu'on vous pourrit la vie. En fait on aime bien faire chier le monde. Ouais, c'est ça, comme Flipper et Black Flag. Et autre chose encore, achetez nos putain de disques géniaux avant d'aller vous faire mettre.

Note donnée au disque :       
Fryer › mardi 19 février 2013 - 22:20  message privé !

Les meilleurs quoi.

Note donnée au disque :       
Fryer › mardi 19 février 2013 - 22:19  message privé !

"KONGFUZI BOOKING & Villette Sonique & Le Trabendo sont heureux de vous annoncer la résidence des MELVINS les 10 & 11 MAI prochain au Trabendo à PARIS: 2 soirées exceptionnelles pour revenir sur plus de 20 ans de musique, matez le programme:

10 MAI -Night 1-
Set 1: Lysol
Set 2: Eggnog
Set 3: Houdini

11 MAI -Night 2-
Set 1: Bullhead
Set 2: Stonerwitch"

Note donnée au disque :