Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMelvins › Neither here nor there

Melvins › Neither here nor there

18 titres - 78:00 min

  • 1. Bar X the Rocking M - 2. Night Goat - 3. Hog Leg - 4. The Fool the Meddling Idiot - 5. Revolve - 6. Colossus of Destiny - 7. Manky - 8. Oven - 9. With Teeth - 10. If You Get Bored - 11. Let It All Be - 12. Boris - 13. Forgotten Principles - 14. Prick - 15. Mombius Hibachi - 16. At A Crawl - 17. Hooch - 18. Eyeflys

enregistrement

Tout au long de leur carrière

line up

Lori "lorax" Black, Dale Crover, Matt Lukin, Buzz " King Buzzo " Osborne, Joe Preston, Kevin Rutmanis, Mark Deutrom (sachant que les Melvins ont toujours été un trio avec comme dénominateur commun au Moins Buzz O.)

remarques

Le digipack est un livre, à moins que le CD ne soit qu'un cadeau en prime du livre...

chronique

Styles
rock
ovni inclassable
Styles personnels
peut on encore vraiment qualifier les me

C'est l'anniversaire des Melvins, les Melvins ont eu vingt ans le 9 mars, le 9 mars 1984 les Melvins lachaient leur, hum, talent à l'Olympia, WA. Pas une grande salle de concert, arrêtez de rire... Ils ont joué pour la première fois dans un tout petit club, sans doute enfumé, un tout petit club est toujours enfumé, dans la toute petite ville d'Olympia, dans l'état de Washington, USA (pur les mauvais en géographie c'est en haut à gauche sur la carte). Et depuis vingt ans le succès les fuit comme la peste malgré un noyau dur de fans (parmi lesquels des noms illustres tels que Mike Patton, Kurt Cobain, moi (hehe)...) et malgré une production régulière. Ici chaque album des Melvins est représenté sur cette compilation luxueuse, soit dix-huit morceaux tirés des dix-huits albums (pour l'instant, les bougres étant toujours très productifs...) et quand je dis luxueuse je ne parle que du CD, rempli à raz bord de perles dont le choix peut paraître parfois hardi voire douteux voire carrément hors de propos. Mais hey... On parle des Melvins, autoproclamé "greatest music band ever" même pas meilleur groupe de rock, non non... "greatest music band ever". Et vous n'allez tout de même pas croire qu'ils vont faire comme tout le monde et proposer un best-of ou bien une collection de singles (Ont-ils réellement fait des singles d'ailleurs ?). De toute façon ce... cet objet, s'adresse d'abord aux fans, en effet loin de n'être qu'un beau CD bien emballé c'est un magnifique livre de 224 pages tout en couleur qui sert de packaging ! A moins que ce soit en fait le CD qui soit un cadeau pour l'achat du livre... Et quel livre ! Il regroupe tout une panoplie de trucs divers et variés : interview dont on peut douter parfois de la véracité, toutes (toutes !!) les pochettes de toutes les sorties du groupe (LP, EP...), des photos, des chroniques de live, des bouts d'articles, des anecdotes, des "oeuvres d'art" d'artistes ayant collaborés avec les Melvins d'une manière ou d'une autre... Bref il y en a pour tous les goûts et les dégoûts, en effet pas mal des images (et textes aussi d'ailleurs) présentées sont assez perturbants, les Melvins sont reconnus pour leur imagerie, disons le, spéciale. Un must donc pour toute personne intéressée de près ou de loin par la musique de ces trois allumés (en effet malgré les quelques rares changement de line-up ont a toujours eu affaire à un trio)... Et la musique donc ? D'une façon typiquement melvinsienne la chronologie n'est pas du tout respectée et chaque morceau agit comme une surprise, parfois parfaitement enchainé avec le suivant, parfois complètement cut. Mais toujours, toujours, une véritable baffe sonore. Par exemple "Night goat" est un véritable rouleau compresseur avec sa batterie presque tribale et surtout le son enorme qui rend pleinement justice à la hargne des vocaux et la lourdeur des instruments. Une perle du rock lourd "alla Melvins". De l'album très très expérimental "Colossus of Destiny" les Melvins nous sortent quelques minutes assez dans le ton, bizarres bruits passablement électriques, forts représentatifs de ce live pas comme les autres... Ces quelques moments de calme se fondent parfaitement avec "Manky" qui en revanche explose après une quarantaine de secondes dans un de ces rock lourds et structurés de manière étrange, porté par une rythmique de fer qui se terminera dans un fatras bruitiste toujours porté par une batterie imparrable. Rare de toute façon sont les morceaux des Melvins qui ne comportent pas des passages bruitistes comme par exemple le milieu de "Let It All Be" pourtant très fréquentable avec sa mélodie presque enjouée du dbébut et ses petits soubresauts aux percussions charmantes de la fin. Vous l'aurez compris il faut absolument posséder ce livre/disque afin de pouvoir affirmer être conscient de tout un pan de la musique moderne...

note       Publiée le mercredi 12 mai 2004

partagez 'Neither here nor there' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Neither here nor there"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Neither here nor there".

ajoutez une note sur : "Neither here nor there"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Neither here nor there".

ajoutez un commentaire sur : "Neither here nor there"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Neither here nor there".

Emperor Gestahl › jeudi 28 décembre 2006 - 11:37  message privé !
bon ben en fait non, il est bel et bien sold out, renseignement pris, mais ils en avaient encore y a pas si longtemps... désolé.
Emperor Gestahl › jeudi 28 décembre 2006 - 05:43  message privé !
dariev: je pense que je dois pouvoir t'en choper un neuf via le distributeur suisse, si t'es prêt à lacher suffisamment de cash pour payer en plus les frais de port depuis la Suisse (ce qui risque de chiffrer autour des 50 euros au total, je pense)... je me renseigne et je t'en recause, lance-moi un pm si t'es intéressé...
Aiwass › mercredi 27 décembre 2006 - 09:59  message privé !
Je serai pas prêt à le revendre cher même si je l'avais.
dariev stands › mercredi 27 décembre 2006 - 00:56  message privé !
avatar
bon j'en remet une couche : c'est noel, les gars. Alors si y'en a un d'entre vous qui serait prêt à le revendre (même cher)...
cyberghost › dimanche 27 août 2006 - 19:38  message privé !
Yeah, chuis en train de le relire et j'm'aperçois qu'y a une double page consacrée aux éditions du dernier cri. Melvins roulaize
Note donnée au disque :