Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMelvins › Joe Preston

Melvins › Joe Preston

cd • 3 titres • 27:32 min

  • 1The Eagle Has Landed1:58
  • 2Bricklebrit2:36
  • 3Hands First Flower22:58

enregistrement

Enregistré par Jonathan Burnside au studio Razor’s Edge, San Francisco, Californie. Mixé par Jonathan Burnside et Joe Preston. Produit par Jeff Brangley.

line up

Joe Preston (voix, chapman stick [sous le nom de Salty Green] sur Hands First Flower), Denial Fiend (batterie [hellish crossfire on wooden coffins])

remarques

Peinture, graphisme, design… : Harvey Bennett Staford.
Co-édition Boner/Tupelo Recording Company.

chronique

Celui du bassiste – des trois EP sortis ensemble, pastichant les pochettes des albums solos des membres de Kiss. Peut-être le pire gag des trois disques, sur la première piste : craquements de bois dans la cheminée façon bande de relaxation new age, cassette de jazz-cocktail passée sur un dictaphone lo-fi, et un insupportable mioche qui chougne – rien d’autres, les un peu moins de deux minutes que ça dure. La deuxième plage fait blague aussi mais… Un truc commence à déconner ! Le son a quelque chose de sciemment salopé – à la fois aplati, comme tiré vers l’artificiel, les textures synthétiques (alors que ce sont à priori les habituelles guitare/basse/batterie). Tordu, le bidule – une espèce de décalque assez convaincant des trucs les plus (hum… euh) arty des Butthole Surfers, ou de l’album solo expé-canin de leur guitariste sorti l’année d’avant (The History of Dogs, donc). C’est encore très court. Ça va sûrement encore tourner cou… Oh ? Oh oh… Voilà qu’un gros machin s’avance maintenant par reptation – apparait d’abord lointain, agitation à peine visible au fin fond de l’horizon. Puis se met à bouffer le ciel comme un Blob – en grandissant lentement, lentement… Avalant les bagnoles, les turnes, les immeubles – les champs, les rats, les chats, les chiens, les opossums, les mainates, les blattes, les habitants (de tous poils, plumes, chitine… on ne va pas se faire tout le catalogue non-plus). Bonne grosse enflée drone-doom qui obscurcit, vicie l’atmosphère à mesure, nous plonge dans l’extinction des feux au pas de sa mesure, en écrasant ce qui se présente. Twister Géant au ralenti refilmé puis ralenti puis refilmé puis ralenti puis… ALLEZ ! Vous aurez pigé. De quoi se rappeler que le mec joue aussi, entre autre, sur Extra-Capsular Extraction de Earth (sotri l’année d’avant aussi, celui-là). (Et plus tard sur White1 et 2 de SunO))), puis d’autres d’eux, dont celui avec Boris ; et sur un Harey Milk, bien après ; et sur… C’EST BON ! Pigé-bis). Et alors ? Bah c’est lourd, donc, épais – et bon. Pas trop du Melvins, d’accord… Et de fait on se demande un peu ce que ça vient foutre là – cette piste qui se tient, et mieux que ça, pour conclure ces triplé par ailleurs pas mal pour rien, qui-sert-à-rien. Je garde les trois, allez – parce que pochettes etc., on est un peu fétichiste, parfois (et ces gars-là le savent bien – et on voit bien avec ce genre de sorties que ça ne date pas d’hier, leur goût de jouer avec ça). Allez hop, peu importe : celui-ci a de la substance et j’y reviens quand j’ai ce genre de dalle. C’est tout ? Eh oui : c’est déjà ça mais cette fois, c’est tout.

note       Publiée le vendredi 13 mars 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Joe Preston".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Joe Preston".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Joe Preston".

Dioneo › jeudi 19 mars 2020 - 10:46 Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Ah mais je l'aime aussi hein, la deuxième piste ! (Et The History of Dogs on est d'accord, est un truc très très cool dans la perspective "abnormal", comme dirait un certain groupe d'un certain réseau, et qu'on aime tant aussi dans le coin...). Je trouve simplement qu'au début on ne percute pas forcément sa bizarrerie et sa, euh, pertinence - en partie parce qu'elle est super courte, ouais. (Trop, je trouve aussi). (Quant aux deux autres EP... Ben je vais pas radoter mais c'es donc pas moi qui va te faire l'article... Après il s'en trouve qui apprécient hein - cf Tali'... et sûrement qu'il y en a d'autres (un certain anchiste bien connu de nos sévices a aussi foutu une plutôt bonne note au 'Dale Crover', aussi, par exemple, tiens)).

Note donnée au disque :       
cyberghost › jeudi 19 mars 2020 - 00:26 Envoyez un message privé àcyberghost

J'aime beaucoup cette deuxième piste perso, même si trop courte, c'est quand même bien envoyé... Bon en même temps, j'aime beaucoup History of Dogs aussi ^^ - en tout cas super disque, j'avais testé celui-ci en bon fan de Thrones, pas les deux autres, dont on m'a de toutes façons jamais dit grand bien...

taliesin › dimanche 15 mars 2020 - 08:28 Envoyez un message privé àtaliesin

Personnellement ces 3 EP font partie de ce que je préfère chez les Melvins (avec Houdini) !!!

Note donnée au disque :       
Rastignac › dimanche 15 mars 2020 - 00:35 Envoyez un message privé àRastignac
avatar

Depuis le temps qu'ils me font de l'œil ces trois stooges, faut vraiment qu'un jour je les écoute.