Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHPierre Henry (b.1927) › Voyage initiatique

Pierre Henry (b.1927) › Voyage initiatique

9 titres - 67:02 min

  • 1/ Premier apprentissage (11:30)
  • 2/ Dualité (6:44)
  • 3/ Incantation (8:29)
  • 4/ Multiplicité (8:33)
  • 5/ Hypnose (7:03)
  • 6/ Cérémonial (6:09)
  • 7/ Deuxième apprentissage (3:31)
  • 8/ Unification (7:04)
  • 9/ Solarisation (7:57)

enregistrement

Studio Son/Ré, Paris, France, 2005.

line up

Pierre Henry (réalisation sonore).

chronique

Voici, à l'heure où j'écris ces lignes, la dernière création en date de Pierre Henry. L'oeuvre fut "interprétée" dans le cadre de la troisième série de concerts "Pierre Henry chez lui" (la première série concernait "Intérieur/Extérieur", et la deuxième, à laquelle votre serviteur eut le privilège d'assister, "Dracula"). Le titre de cette pièce est à lui seul un programme, un manifeste poétique : des "voyages" intérieurs, expériences mystiques, transports dans les tréfonds de l'âme humaine, épopées métaphysiques, Pierre Henry en a souvent fait faire à ses auditeurs (Le voyage, l'Apocalypse de Jean, Le livre des morts égyptien, Fragments pour Artaud...) Toutefois, cette similitude thématique ne doit pas occulter le changement de direction amorcé par cette dernière pièce : le compositeur français a apparemment décidé de faire prendre à sa musique un tournant ethno-musicologique des plus surprenants. Ce que vous entendrez au cours des différentes étapes de ce voyage, ce sont des rituels africains ou asiatiques rythmés par des percussions venues des quatre coins du monde, par des chants tribaux qui rappellent dans leurs plus grands moments ceux des pygmées aka de Centrafrique, par une multitude d’autres timbres « exotiques » (flûtes, cloches…) Ce qui réjouit profondément, c’est que cela donne lieu à des moments de transe endiablés, qui vous colleront au plafond (« Premier apprentissage », « Incantation », « Unification ») ; et puis il y a là un art nouveau de faire fusionner entre eux des sons apparemment très éloignés… Ces rituels d’initiation ancestraux, qui sont recréés de toutes pièces par le compositeur français, sont reliés entre eux par quelques sons récurrents, qui viennent nous réveiller de notre torpeur pour nous rappeler que nous venons de franchir une nouvelle étape. L’ambiance est à certains moments plus sombre. Lorsque l’initiation s’achève, c’est la révélation tant attendue : la « Solarisation » finale est un de ces grands moments d’hypnose musicale dont Pierre Henry a le secret, qui rappelle par sa puissance suggestive la « Communion » de la « Messe de Liverpool » : des coups lointains résonnent régulièrement, la pulsation est instaurée par une inspiration et une expiration angoissées, des nappes sonores de plus en plus envahissantes recouvrent l’espace ; puis c’est l’irrésistible aspiration…

note       Publiée le samedi 16 avril 2005

partagez 'Voyage initiatique' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Voyage initiatique"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Voyage initiatique".

ajoutez une note sur : "Voyage initiatique"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Voyage initiatique".

ajoutez un commentaire sur : "Voyage initiatique"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Voyage initiatique".