Vous êtes ici › Les groupes / artistesHPierre Henry (b.1927) › Messe pour le temps présent et musiques concrètes de Pierre Henry pour Maurice Béjart

Pierre Henry (b.1927) › Messe pour le temps présent et musiques concrètes de Pierre Henry pour Maurice Béjart

  • 1997 • Philips 456293-2 • 1 CD

20 titres - 68:35 min

  • MESSE POUR LE TEMPS PRESENT - 1/ Prologue - 2/ Psyche rock - 3/ Jericho Jerk - 4/ Teen tonic - 5/ Too fortiche - LA REINE VERTE - 6/ Marche du jeune homme, la reine et les insectes - 7/ Rock électronique - LE VOYAGE - 8/ Le couple - 9/ Fluide et mobilité d'un larsen - 10/ Divinités paisibles - VARIATIONS POUR UNE PORTE ET UN SOUPIR - 11/ Balancement - 12/ Chant 1 - 13/ Eveil - 14/ Chant 2 - 15/ Etirement - 16/ Gestes - 17/ Comptine - 18/ Fièvre 1 - 19/ Gymnastique - 20/ Fièvre 2

enregistrement

Cf chroniques des oeuvres correspondantes.

line up

Michel Colombier (arrangements, direction d'orchestre), Cf chroniques des oeuvres correspondantes.

remarques

chronique

Voici le disque étiqueté "contemporain" qui s'est sans doute le plus vendu. Le côté très pop de cette fameuse "Messe pour le temps présent" (dû au grand Michel Colombier) y a bien sûr fortement contribué. Dans les années 1990, toute une jeune génération de musiciens techno et électro (William Orbit, St-Germain, Coldcut, Dimitri from Paris, Fatboy Slim...) ont même rendu hommage, via des remix de cette oeuvre, à celui qu'ils considèrent, avec Karlheinz Stockhausen, comme le pionnier des musiques électroniques. Hommage gênant et difficile à assumer s'il en est (cf chronique de "Messe de Liverpool / Fantaisie messe pour le temps présent"). Pierre Henry a déclaré à ce sujet : "Au niveau du style, de l'esthétique, je ne comprends pas trop l'assimilation avec ce que je fais. (...) Comme j'ai été le premier, avec Schaeffer, à faire de la musique à partir de sons enregistrés, je suis considéré comme un pionnier. Oui, évidemment, du temps de Louis XIV on ne pouvait pas faire de techno. Mais du temps de Louis XIV, on pouvait faire de l'art, et la techno n'a rien à voir avec l'art." Jugement un peu trop sévère, certes, mais tout ça pour dire que ces jerks électroniques ne vous donneront pas une bonne idée, à mon sens, de l'art du compositeur. Et comme on présente la plupart du temps ce disque comme le premier à acquérir du Français, ça m'énerve. Bien sûr, objectivement, ça ne mérite pas la note la plus basse, loin de là, mais je préfère marquer le coup. Autre chose qui m'exaspère au plus haut point : d'autres musiques concrètes de Pierre Henry sont présentées ici sous la forme d'extraits. Des extraits ! ô sacrilège. Comment peut-on se contenter d'extraits de ce chef d'oeuvre qu'est "Le voyage" ? (voir chronique). Pareil pour "La reine verte" et "Variations pour une porte et un soupir" : ce n'est pas à travers tout ça que vous pourrez vous faire une idée de ce dont Pierre Henry est capable dans des trucs énormes comme "Apocalypse de Jean", "Fragments pour Artaud" ou "Le livre des morts égyptien". Alors fuyez comme la peste ce disque décidément trop connu et entrez dans l'univers du compositeur par la grande porte.

note       Publiée le samedi 16 avril 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Messe pour le temps présent et musiques concrètes de Pierre Henry pour Maurice Béjart" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Messe pour le temps présent et musiques concrètes de Pierre Henry pour Maurice Béjart".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Messe pour le temps présent et musiques concrètes de Pierre Henry pour Maurice Béjart".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Messe pour le temps présent et musiques concrètes de Pierre Henry pour Maurice Béjart".

Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Curieux machin. Histoire d'aller à l'envers de pas mal de commentaires ici, j'aime bien la Messe pour le Temps Présent, que ça soit représentatif des travaux de Pierre Henry ou non c'est le cadet de mes soucis. Surtout si c'est le reste qui est censé être représentatif d'ailleurs. Parce que ça se gâte un peu sur la Reine Verte. Et la face B n'en parlons pas. Les variations sont surement un truc super expérimental, mais ça a oublié d'être intéressant. Vraiment pas pour moi.

Note donnée au disque :       
PechMayneau Envoyez un message privé àPechMayneau

et les YPER SOUNDS ???

Note donnée au disque :       
Kronh Envoyez un message privé àKronh

Même un unijambiste à cloche-pied prendrait son pied sur Psyche Rock! (pour aller à la messe)

Horn Abboth Envoyez un message privé àHorn Abboth

Ouais mais mettre une boule juste parce qu'il trouve ça "grand public", c'est ridicule alors que c'est un très bon disque.

Alfred le Pingouin Envoyez un message privé àAlfred le Pingouin

Ce qu'il a voulu dire, je pense, et le principal reproche, c'est que c'est LE disque grand public de Pierre Henry, et qu'il est dans le cas des extraits de la "Messe" un peu moche et pas très représentatif de ce qu'est la musique concrète et que le mélange avec la pop du Colombier est un peu con-con, ce que Pierre Henry confirme lui-même, il a fait ça complètement à l'arrache. Mais c'est une porte d'entrée, et une pas trop mal, parce qu'en achetant ça, je suis tombé dingue des extraits de la Reine Verte et du Voyage.