Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHossein Hamidi / Mehran Bardideh › Fars folk songs

Hossein Hamidi / Mehran Bardideh › Fars folk songs

cd • 15 titres • 56:40 min

  • 1Moghadameh Sabounati
  • 2Tasnif-e Sabounati
  • 3Hoy Nay Golom Meygoli
  • 4Reng-e Sabounati
  • 5Jowr Khazoun
  • 6Birvaghah
  • 7Oy Hamoumi
  • 8Bakthiari
  • 9Oy Hamoumi, Reng-e Hoshgele
  • 10Dassi Golom
  • 11Zang-e Shotor Jahromi
  • 12Hoy Bebar
  • 13Moghadameh & Tasnif Jahromi
  • 14Sahar Avazi
  • 15Rah-e Shiraz

line up

Mohammad Firouzi (Oud, Setar), Bahram Saed (Tar, Tarbass), Navid Afghah (Tombak), Saeed Farajpouri(kamanche), Mohammed Zarafshan (Karna), Hossein Hamidi (Karna, Sorna, Neylabak, Ney, Naghareh)

remarques

chronique

Styles
musiques du monde
Styles personnels
persepolis old folk

Fars Folk Songs. Les chansons folk de Fars... Pour les plus mauvais en géographie (dont je fais partie), le Fars c'est la région originelle de la Perse, qu'on appelait d'ailleurs dans l'antiquité Perside. La région qui a vu naître les Achéménides et les Sassanides, Cyrus, la ville de Persepolis, les bastons avec Alexandre et avec les arabes, c'est la Rome de l'Iran, ou sa Bretagne... D'ailleurs, de nombreux modes de la musique iranienne empruntent leur noms aux villes dont ils sont originaires, comme Ispahan (=Esfâhan) par exemple. Un disque qui s'intitule ainsi, vous êtes déjà prêt à recevoir de l'antique en pleine face. Et la première surprise, pour le nul en géo que je suis, c'est la teinture et les sonorités : tout ça sonne effroyablement asiatique. Bizarrement. Un rapide coup d'oeil à la carte du monde me rappelle que l'Iran c'est quand même pas bien loin de la Chine, du moins Turmenistan, Ouzbekistan et Tajikistan ; qui utilisent aujourd'hui assez souvent des instruments perses comme le târ pour jouer leur musique traditionnelle. Gageons que l'histoire ignore les frontières, et que ce mélange, disons... inattendu, puise son origine dans le découpage des territoires auxquels je n'ai de toute façon jamais rien compris. Je pense notamment à cet instrument, le karna, sorte de grosse trompette qui rappelle le son du taepyeongso coréen (vous savez, le truc qu'on entend tout le temps dans "Consume Red" de Ground Zero), et qui fait drôle au milieu du sêtar (cet instrument prodigieux et magnifique), du oud (enfin, du barbat, ancêtre du oud, qui n'est plus joué depuis... bah, l'invasion arabe, en fait, tellement le barb... le oud pardon, ça sonnait trop Islam, tu vois), et des classiques kamanche et tonbak. La voix également, très loin des canons modernes des Maitres comme Shajarian père et fils, ou Nazeri, ou Alishapour-le-Benzema-du-chant-trad' ; très loin, disais-je, plutôt en voyage dans les nasaux, les vibrations trop étendues, trop de vagues, trop d'écarts, trop de sauts, trop... Iranien, et pourtant trop Turc, trop Turkmen, au carrefour de tout ça. Vous avez vu la note en bas, le résultat est tout simplement... magique. Prodigieux. Pourtant là, on n'est pas du tout dans le mysticisme, le shaman-meditation-introspection ; bien au contraire, on est plus proche des chants de fêtes, de beuveries (lisez certains vieux poètes perses comme Chahid ou Râbe'è, ça déboite, ça picole, ça baise, ça se sépare, se déchire, entre larmes et coups), des danses, des banquets, de délassements nu sur tes tapis accompagné de grappes de cerises, de vin, de seins, de troubadours dissertant sur des théories mathématiques et harmoniques. C'est à ce point redoutable qu'il est impossible (impossible !) de se sortir ces airs de la tête. Au début ça rend fou, et puis il faut bien accepter son sort, sa pénitence : on est contaminé, pour un bon moment.

note       Publiée le mardi 3 janvier 2012

Dans le même esprit, saïmone vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Fars folk songs".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fars folk songs".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fars folk songs".

saïmone › mardi 3 janvier 2012 - 21:42 Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

On va bien s'entendre je crois

Note donnée au disque :       
Dioneo › mardi 3 janvier 2012 - 16:04 Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Alors là, c'est malin : voilà que ça fait envie, ton disque, là ! Si en plus tu mets dans le coup la Monâjât et toutes ses braises...

(Plus sérieusement - enfin, moins comme-si-je-faisais-semblant-de-m'en-plaindre - ça fait plaisir de lire tes chros de ces musiques là ; où perso, il me reste énormément à découvrir, le peu que j'en connaisse me plaisant excessivement, à la plupart des tentatives. De ces régions, je veux dire, et dans ces eaux, euh, historiques, culturelles, allez... De ces mondes et de leurs voies, routes, sentes etc, distinctives ou intriquées, l'un et l'autre selon).