Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCConverter › Blast Furnace

Converter › Blast Furnace

11 titres - 69:42 min

  • 1. Error
  • 2. Blast Furnace
  • 3. Be Broken
  • 4. Flower
  • 5. Death Time
  • 6. Resolutio
  • 7. Red Crystal
  • 8. Unreal
  • 9. Dust
  • 10. Itami (Two)
  • 11. Down Here

line up

Scott Surgis

remarques

chronique

Styles
electro
indus
noise
Styles personnels
pure rythm of crash machine

La chair ne sert plus à rien. Un bout de viande dégeulasse qui pue si on le laisse trop longtemps au soleil. D'la chair qui pense, en voilà une belle connerie. Comme si un corps ça pouvait servir à autre chose qu'à jouir mollement de sa propre image – ridicule et grotesque. « Je suis une erreur qui attend son heure pour se répéter plus loin » disait un gars. Il paraît qu'on a injecté des nanomachines dans le cerveau de cobayes afin de remplacer leurs cellules neuronales pour un meilleur fonctionnement de leurs capacités mnémoniques ainsi protégées de la dégénérescence. C'est beau. Viendra le jour où nous serons tous branchés sur un même réseau – le 4 juillet du geek que nous sommes – et notre corps obselète deviendra. On pourra peut être commander des machines de guerres type mecha juste en étant connecté sur ce reseau afin de détruire des nids de résistance où siègeront le corps mental d'autres individus. Il ne s'agira pas de hacker le réseau mais bien de transformer des corps humains en androïdes contrôlable à distance. Imaginez une armée de milliers d'androïdes avancant l'arme au poing. Imagniez un territoire vierge post-nucléaire où fumerait encore les cendres des cadavres homme-machines. Imaginez un bruit sourd provenant du silence, un acouphène battant en rythme d'un coeur artificiel. The future is now. Et Converter aurait vite fait d'exterminer le misérable humain qui sommeille en toi. Ce n'est pas la guerre, c'est la fin d'un monde fait de chair et de sang. Rythmique broyée, industrialisation robotique dans un maelström de chocs bruitiste, alerte d'urgence en boucle sur fond d'explosion, BO d'un film cyberpunk – Tetsuo n'est pas loin, il n'est jamais loin d'ailleurs – ce Blast Furnace c'est ça tout à la fois. Disque jumeau du Merzbird de Merzbow (sorti bien après) dans son versant atomique lobotomisant, voilà qui devrait anéantir les derniers sursauts d'humanité d'un très mauvais goût qui vous tenait encore eveillé. I may be an android, but not paranoid.

note       Publiée le dimanche 25 novembre 2007

Dans le même esprit, saïmone vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Blast Furnace".

notes

Note moyenne        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blast Furnace".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blast Furnace".

born to gulo › mercredi 30 juillet 2008 - 13:47  message privé !
vital, converter
Note donnée au disque :       
brighter_paëlla_now › mercredi 30 juillet 2008 - 13:15  message privé !
Mortel, Converter !
blub › mercredi 30 juillet 2008 - 13:04  message privé !
Je note, je note! le Merzbird tente bien aussi, histoire de voir ce que l'ami Masami peut faire dans un registre similaire!
Note donnée au disque :       
born to gulo › mercredi 30 juillet 2008 - 11:30  message privé !
teste aussi Winterkälte, mecton ; ça crache encore plus, en mode char d'assault bien linéaire
Note donnée au disque :       
blub › mercredi 30 juillet 2008 - 03:04  message privé !
"pure rythm of crash machine" ouais c'est exactement ça! une découverte stupéfiante pour ma part, c'est tout à fait ce que je recherché comme zic en ce moment aprés une grosse période Harch Noize!!! Bluffé, totalement sur le cul et réellement impressionné par le travail monstrueux réalisé ici! p**ain des rythmiques avec des sons Harch, si je m'attendais! le gars doit être un gros maniaque psychotique pour arrivé a un tel niveau de perfection dans chaque sons, chaque textures, chaque rythme! Converter est grand, trés grand, gigantesque même, colossal, ENOOOOOOORME!!!
Note donnée au disque :