Vos commentaires

Vous êtes ici › Vos commentaires

Les derniers commentaires

résultats 101 à 120 sur un total de 177785 • page 6 sur 8890

DanzigDanzig Sings Elvis
Danzig - Danzig Sings Elvis
Raven › lundi 22 février 2021 - 18:01  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

Heartbreak Hotel c'est celle qui m'a collé direct sur le Slow Dazzle, avant que je réalise que c'est la reprise du King sans avoir la liste des titres sous les yeux. Du Nick Cave avant l'heure cette voix. Changement d'ambiance comme tu dis... Goth.

Pas encore esgourdé le karaoké du Glennou.

DanzigDanzig Sings Elvis
Danzig - Danzig Sings Elvis
Dioneo › lundi 22 février 2021 - 17:22  message privé !
avatar

@Sheylleyan et @Rasti : y'a aussi Heartbreak Hotel par John Cale, aussi, tout de même, en Royale Reprise qui fout pas du tout à côté tout en changeant pas mal l'ambiance ! Mais ouais, c'est toujours ou presque du "coup isolé". (Comme dans un tout autre genre Blue Moon par les Cowboy Junkies)... En passant, "les reprises d'Elvis", ce sont souvent des reprises de reprises - qu'on considère légitime ou non que sa (ou ses) version(s) soit retenue(s) comme "étalon/fixation" du matériau d'origine... Encore une autre histoire, ça.

(Quant à Glennou reprenant le p'tit gars d'Tupelo sur tout un disque... Bah ça me rend curieux autant que ça me fait craindre le pire, on va dire. D'autant que depuis une certaine Saison 3, les images ont tendance à se confondre, dans ma tête, de l'Evil Tonnelet et d'une certaine version d'un certain MacLachlan en version tournée différemment mais tout autant Pas Bie(eee)en...).

DanzigDanzig Sings Elvis
Danzig - Danzig Sings Elvis
cyprine › lundi 22 février 2021 - 15:42  message privé !

j'ai d'abord cru à une blague, mais ce n'est pas si étonnant après tout, ainsi que ta note

DanzigDanzig Sings Elvis
Danzig - Danzig Sings Elvis
Rastignac › lundi 22 février 2021 - 15:40  message privé !
avatar

c'est tellement devenu un numéro de cabaret pour touristes à Vegas les reprises du King, que je peux pas m'empêcher de le voir déguisé à célébrer un mariage le Glenn... oui, c'est très dur de reprendre sans faire dans le comique d'imitateur. J'ai pas de souvenir de bonne reprise non plus (alors que J. Cash, la reprise de Ring of Fire par Social Distortion par exemple, hmmm.)

Ah tiens, si, 'Blue Moon' par les Cowboy Junkies (putain, ça sort de loin ça).

Note :       
DanzigDanzig Sings Elvis
Danzig - Danzig Sings Elvis
Shelleyan aka Twilight › lundi 22 février 2021 - 15:02  message privé !
avatar

Je dois écouter ça...Jamais entendu parler de ce truc mais le Glenn qui reprend le King, ouiiiii, je veux. Même si j'ai jamais entendu un bon tribute à l'inimitable Elvis (à part par les Cramps et c'était juste un ou deux chansons)

Note :       
Mr. BungleMr. Bungle
Mr. Bungle - Mr. Bungle
Kissthecatconcept › lundi 22 février 2021 - 11:46  message privé !

C'est moi qui vieillis mal ou c'est ce disque... L'exercice de style sonne un peu vain, même si des moments sont jouissifs. La suite, par contre...

Note :       
DanzigDanzig Sings Elvis
Danzig - Danzig Sings Elvis
Wotzenknecht › lundi 22 février 2021 - 11:28  message privé !
avatar

C'est un peu le club avec Johnny Depp et Marilyn Manson, grands fans du King aussi

DanzigDanzig Sings Elvis
Danzig - Danzig Sings Elvis
Rastignac › lundi 22 février 2021 - 11:25  message privé !
avatar

crooner un peu asthmatique en l'occurence ; enfin, sa fascination pour le genre date pas d'hier, quand même

Note :       
DanzigDanzig Sings Elvis
Danzig - Danzig Sings Elvis
Wotzenknecht › lundi 22 février 2021 - 11:19  message privé !
avatar

Absolument infâme ce truc, découvert au détour d'une discussion sur les rockeurs vieillissants se redécouvrant une verve de crooner comme d'autres le goût pour une Harley-Davidson.

Mark LaneganStraight Songs of Sorrow
Mark Lanegan - Straight Songs of Sorrow
Kissthecatconcept › lundi 22 février 2021 - 09:40  message privé !

Un album cathartique ! "Imparfait mais beau", j'adopte, d'autant qu'il est d'autant plus beau qu'il est imparfait. Cela dit, avec un titre comme bleed all over, simple, efficace, intimiste et sans fioritures, ritournelle implacable, on frôle la perfection.

Note :       
The Incredible String BandThe 5000 Spirits Or The Layers Of The Onion
The Incredible String Band - The 5000 Spirits Or The Layers Of The Onion
Ellestin › lundi 22 février 2021 - 06:43  message privé !

Un sommet de la musique psychédélique. Belle chronique qui fait le boulot.

CoilLove's Secret Domain
Coil - Love's Secret Domain
Raven › lundi 22 février 2021 - 01:01  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

Windowpane est superbe. Le reste je sais toujours pas (ça oscille), mais Windowpane, glop. J'ai la sensation que c'est le genre de truc planant-collant que la majorité des cloud rappeurs échouent à faire.

Mark LaneganStraight Songs of Sorrow
Mark Lanegan - Straight Songs of Sorrow
torquemada › dimanche 21 février 2021 - 23:30  message privé !

Un album qui me rappelle un peu "Bubblegum" avec son mélange de Lanegan folk vintage et ses incursions éléctros sans synthés 80's. Le bouquin qui va avec est indispensable, et pas seulement pour les fans de la scène de Seattle, le mot déchéance y prend un sens nouveau.

Note :       
Lords of AcidVoodoo U
Lords of Acid - Voodoo U
Shelleyan aka Twilight › dimanche 21 février 2021 - 18:15  message privé !
avatar

La chanteuse sortait avec Doug Clark jusqu'au décès de ce dernier...

Lords of AcidVoodoo U
Lords of Acid - Voodoo U
Dioneo › dimanche 21 février 2021 - 18:02  message privé !
avatar

Ouh pinaise... J'avais jamais capté qu'ils étaient passé à NPA ! (La présentation est, comment dire... en décalage).

Note :       
Morbid SaintDestruction System
Morbid Saint - Destruction System
Marco › dimanche 21 février 2021 - 15:49  message privé !
avatar

Celui-là est quand même plus que recommandable, même s'il lui manque la folie de "Spectrum of Death". Ca reste très loin devant beaucoup d'autres disques du genre !

Note :       
Bob VylanWe live here
Bob Vylan - We live here
Dun23 › dimanche 21 février 2021 - 11:28  message privé !

Ça fait un peu cher les moins de 25 minutes (avec le bonus) mais j'avoue que c'est très intriguant. Et ces bonus envoient, clair!

LugubrumDe ware hond
Lugubrum - De ware hond
Demonaz Vikernes › samedi 20 février 2021 - 22:01  message privé !

Même en insistant, il ne m'éclate pas autant que le précédent celui-ci, mais il reste largement recommandable !

Note :       
Roger WatersThe Wall - Live in Berlin
Roger Waters - The Wall - Live in Berlin
Demonaz Vikernes › samedi 20 février 2021 - 19:16  message privé !

Vu sur Arte il n'y a pas si longtemps. C'est grandiloquent, parfois putassier, voir gênant quand Cyndi Lauper est sur scène, mais il y a aussi des moments où ça fonctionne plutôt bien. Roger était au top de son égocentrisme là non ?

Note :       
Lee "scratch" PerryTrojan Upsetter Box Set
Lee
Dioneo › samedi 20 février 2021 - 17:14  message privé !
avatar

Tiens... Un documentaire pas trop vieux (201( si j'ai bien compris) sur Scratch, son histoire, et qui s'étend davantage sur sa période post Black-Ark, "l'exil" en Europe, en Suisse...

Assez intéressant. Ça tempère la version "après l'incendie et la Jamaïque ça devient de plus en plus globalement du cirque qu'une histoire de musique" que je développe dans la chro - au point que ça me donne envie de me re-pencher sur/de creuser un peu cette période "tardive" du gars... D'autant que j'aime tout de même bien certains trucs qu'il a fait ces années là avec Adrian Sherwood et le Dub Syndicate par exemple. Sherwood qui intervient d'ailleurs ici parmi d'autres - Mad Profesor, Manasseh, Ashley Beedle (beaucoup de musiciens/producteurs comme ça), des gens avec qui il joue/a joué en Suisse... - pour parler du gars et de l'impacte de sa musique/ses prod sur leurs visions des choses à eux.

Le parti-pris de considérer qu'à partir des années 80 (post-incendie/départ de la Jamaïque), Perry a sciemment décidé de devenir un poète, un homme du Verbe - et non-plus un "sorcier du son" que son travail et les jalousies/attentes des autres (les auto-décrétés "prochains Marley" qui venaient chercher la magie du lieu et du gars..., les autres producteurs...) comme d'autres euh, facteurs extérieurs (la violence dans le pays, l'inflation des flingues...) allaient finir par tuer s'il continuait comme ça - apporte une lumière pas inintéressante, je trouve, sur le parcours de Perry, sur ce qu'il est maintenant (l'icône des années 70/début 80 et le performeur d'après). Incidemment, ça me fait me dire qu'en concert, son délire "tardif" a l'air plutôt cool.

Bon... Mais ceci-dit je maintiens ma position sur ce coffret : le CD3 est quand-même nettement moins passionnant. Et même, ce qui se dit dans le doc m'inciterait pour le coup à croire encore plus qu'en effet, la prod, le rôle du Génie du Studio (Génie au sens spirituel, mystique donc, surnaturel...) n'était plus son truc à partir de ce moment là, qu'il faut peut-être bien le "chercher" ailleurs, le père Scratchy, alors.