Vos commentaires

Vous êtes ici › Vos commentaires

Les derniers commentaires

résultats 81 à 100 sur un total de 171323 • page 5 sur 8567

R.E.M.Fables of The Reconstruction / Reconstruction of The Fables
R.E.M. - Fables of The Reconstruction / Reconstruction of The Fables
Raven › mercredi 22 janvier 2020 - 18:20  message privé !
avatar

Monster ne m'a laissé aucun souvenir, à part son morceau clin-deuil. Faudrait que je le retente mais j'ai eu une mauvaise première impression, une gêne, du style "on va sortir quelque chose d'artificiellement brut de rock et rugueux après notre disque le plus chambré, pour être encore dans le coup."

Note :       
CoilStolen & Contaminated Songs
Coil - Stolen & Contaminated Songs
zugal21 › mercredi 22 janvier 2020 - 17:31  message privé !

Sitôt info Klari, sitôt commandée, cette merveille .

Note :       
Ozzy OsbourneBlizzard of Ozz
Ozzy Osbourne - Blizzard of Ozz
zugal21 › mercredi 22 janvier 2020 - 17:30  message privé !

Il paraît qu'il a été diagnostiqué d'un truc du spectre de la maladie de Parkinson, lis-je dans la presse de ce jour .

Note :       
Bolt ThrowerHonour - Valour - Pride
Bolt Thrower - Honour - Valour - Pride
Raudus › mercredi 22 janvier 2020 - 15:54  message privé !
avatar

Marrant, je ne vois qu'aujourd'hui cette vidéo, sur laquelle on apprend que Dave Ingram avait déjà remplacé au pied levé Martin Van Drunen sur deux festivals où Bolt Thrower était programmé, et ce, 4 ans avant l'enregistrement de cet album.

https://www.youtube.com/watch?v=aS7vu6mvGig

Note :       
R.E.M.Fables of The Reconstruction / Reconstruction of The Fables
R.E.M. - Fables of The Reconstruction / Reconstruction of The Fables
Dioneo › mercredi 22 janvier 2020 - 15:53  message privé !
avatar

Everybody Hurts m'en parle pas, j'y ai encore eu droit hier pendant que ma dentiste m'attaquait une racine près de la gencive à la roulette ! (Véridique). Bon, circonstances mises à part oui, moi aussi celle-là m'a vite saoulé pour cause de rotation reloue en effet, et Automatic for the People reste de toute façon pas du tout ce que je préfère d'eux, de mémoire (je l'avais même revendu, c'est dire). Pour le coup il me fait/faisait un peu l'effet de "l'album de la maturité/adulte" un peu trop attendu, penchant "on dit ça pour pas dire qu'il est tristouille au point d'en devenir parfois un peu chiant"... Enfin, ça fait au moins dix ou quinze ans que je l'ai pas écouté, du coup, c'es tout à fait du domaine du possible qu'ouï d'aujourd'hui il ne me fasse plus du tout cet effet là !

Quant à Out of Time oué, je lui trouve aussi des moments incroyables (Country Feedback et Low, putain, en effet...) et d'autres, euh, moins. Ce coup-ci, en passant, ce sont deux profs d'anglais du lycée qui avaient successivement décidé de nous en faire "étudier" des chansons tiens ! Losing My Religion justement pour l'une (et ça me l'avait pas gâchée - pas plus que de l'entendre souvent dans le poste, je précise) ; et justement bis Shinny Happy People, qui moi aussi m'a toujours un peu barbé (même si je ne la déteste pas non-plus).

Reckoning, oui ! Aussi. En fait je dois dire que pour moi toute la période précédant Out of Time (j'ai un souvenir un peu vague de Green mais je serai tenté de dire que celui-là compris) c'est n peu comme un seul très gros disque avec des pics, des dépressions, mais où globalment je trouve bien mon compte... Pour celle qui suit Automatic bah... J'avais du coup un peu lâché l'affaire. Mais j'en réécouterai/écouterai à l'occase (Monster en premier, vu que je viens de tomber dessus à 2 balles chez Gibert et qu'un très bon pote me bassine de loin en loin avec celui-là depuis des mois voire années - alors que lui n'est pas plus fan que ça du groupe).

Note :       
R.E.M.Fables of The Reconstruction / Reconstruction of The Fables
R.E.M. - Fables of The Reconstruction / Reconstruction of The Fables
Raven › mercredi 22 janvier 2020 - 13:55  message privé !
avatar

"Losing my religion", beaucoup entendue minot bien sûr, mais je l'ai réellement découverte bien après en l'écoutant ; c'est plus de "Everybody Hurts" dont j'ai soupé - je préfère de très loin la première, si on parle de leurs tubes "certifié rotation lourde dans toutes les aires d'autoroute et hypermarchés". Lifes Rich Peagant et Document me passent un peu au-dessus, des passages me parlent mais y a un truc qui sonne surfait par rapport aux trois premiers ; Green et Out Of Time font trop le yoyo avec mon pauvre cœur (des choses incroyables comme "I Remember California", "Low" ou "Country Feedback" par ex., mais aussi plusieurs morceaux vraiment trop... couillons, je vois pas d'autre mot, que ce soit délibéré ou pas, à la "Shiny Happy People", c'est juste irritant). Du coup je me tournerais plus vers Reckoning, si une autre chro de REM devait tomber.

Note :       
LaibachAlso Sprach Zarathustra
Laibach - Also Sprach Zarathustra
Raven › mercredi 22 janvier 2020 - 13:54  message privé !
avatar

De rien. Ne pas zapper le suivant et dernier, très différent, qui a de la matière sous son costume "troll nord-coréen" et ses airs de croûte purement conceptuelle. Tout bien considéré il ressemble à l'aboutissement de leur carrière, comme on dit dans le jargon journalistique.

Note :       
CoilStolen & Contaminated Songs
Coil - Stolen & Contaminated Songs
cyberghost › mercredi 22 janvier 2020 - 12:21  message privé !

Her friends the Wolves, bordel

Note :       
R.E.M.Fables of The Reconstruction / Reconstruction of The Fables
R.E.M. - Fables of The Reconstruction / Reconstruction of The Fables
Dioneo › mercredi 22 janvier 2020 - 09:20  message privé !
avatar

Tiens... Moi - comme beaucoup de garzéfilles de ma génération (et c'est sans doute "logique" que pour toi et la tienne ç'ait été Automatic) - c'est Out of Time qui m'avait "mis" dans R.E.M., via Losing My Religion évidemment, qui tournait beaucoup partout à sa sortie (mais vraiment beaucoup et vraiment partout). Cependant c'est bien Fables..., de là qui m'a fait réaliser que R.E.M., c'était encore bien mieux et bien moins simple que ça. Bon, celui là et Document, disons ; et Lifes Rich Pageant. Mais avec le temps oui : Fables (avec le Tragique Codé de Driver 8 en cheval de train, euh, de Troie) a fini par dégager pour moi ce truc que la chro fait très bien sentir : un groupe encore pas arrivé à sa "maturité" mais déjà entier, formé... beau ; capable de tout ce qu'il fera ensuite, facettes et albums, faces, mais sans que ce soit la répétition, l'embryon, le brouillon (les "matrices" oui, comme dit Raven) de rien, de ces futurs. Tellement chouette de lire ça que j'en regrette même pas de ne pas m'être réveillé avant pour la faire moi-même cette chro. (Cette dernière phrase ne contient aucun tellième degrés d'acrimonie cachée hein !!).

Note :       
LaibachAlso Sprach Zarathustra
Laibach - Also Sprach Zarathustra
jacques d. › mercredi 22 janvier 2020 - 09:19  message privé !

J'ignorais l'existence de ce disque (je connais plus que mal Laibach, le peu que j'en savais m'avait toujours paru "chargé", sorte de part copieuse de forêt noire avec supplément de chantilly, cerise et matelas de génoise) mais cette chronique m'a mis l'écoute à l'oreille et après quelques minutes passées sur les lieux adéquats sur le net, j'ai passé commande de l'objet. Merci pour la découverte.

SwansSwans Are Dead
Swans - Swans Are Dead
E. Jumbo › mardi 21 janvier 2020 - 21:16  message privé !

Fantastique album évidemment, mais je trouve que ça tombe pas mal dans le crescendo-core que Soundtracks réussissait encore à éviter et qui est devenu leur crédo inévitable depuis The Seer.

Note :       
DarkspaceDark Space III I
Darkspace - Dark Space III I
Dioneo › mardi 21 janvier 2020 - 17:02  message privé !
avatar

Tiens... Après Wroth/Wintherr (Paysage d'Hiver) et Zhaaral (Sun of the Blind), la bassiste Zorgh (rebaptisée Ophis) sort à son tour son projet solo, Apokryphon. Y'a pour l'instant un seul morceau en écoute sur le bandcamp d'Avant Garde Music, l'album sortira en février. Black... un peu chelou mais bien différemment d'ici, apparemment. (A une écoute, le morceau m'a paru bien cool mais c'es tjuste une écoute d'un seul morceau, hein).

Janis JoplinI Got Dem Ol' Kozmic Blues Again Mama!
Janis Joplin - I Got Dem Ol' Kozmic Blues Again Mama!
Dioneo › mardi 21 janvier 2020 - 13:12  message privé !
avatar

Ouep, spécialement prenant, ce final ! D'ailleurs j'en parle pas dans la chronique, qui est déjà bien assez longue mais : les bonus du CD, même si en soit ils sont plutôt cool, détonent un poil, écoutés à la suite de l'album tel que sorti à l'époque. Dear Landlord est pas mal dans le genre version speedée (du morceau de Dylan) mais collerait finalement mieux sur Pearl, avec son côté boogie-presque-country (et j'ai du mal à pas penser à la version de Fairport Convention, que je lui préfère - et qui elle-même est un bonus sur l'édition CD d'Unhalfbricking mais n'empêche...) ; et les deux versions live des morceaux entendus sur Cheap Thrills sont... ben pareil, pas mal du tout mais font un peu "versions transitoires" quand on connaît les deux albums (Cheap Thrills et Kozmic Blues) - Summertime avec les Kozmic cuivres et le solo de gratte qui tourne autour de celui (enfin, un des deux) entendu sur Cheap Thrills sans le reprendre vraiment... Quand on connaît (à peu près par cœur pour ma part) la version "première", avant, j'avoue que ça sonne bizarre. (Je m'y suis fait hein... Mais je continue à aimer la version Cheap Thrills du morceau plus que toute autre).

Note :       
Janis JoplinI Got Dem Ol' Kozmic Blues Again Mama!
Janis Joplin - I Got Dem Ol' Kozmic Blues Again Mama!
The Gloth › mardi 21 janvier 2020 - 11:09  message privé !

"Work me, Lord", quelle merveille !

Note :       
Compilations - Bandes originales de filmsSpawn
Compilations - Bandes originales de films - Spawn
cantusbestiae › lundi 20 janvier 2020 - 15:45  message privé !

La capsule temporelle des années 90. Entre cringe et morceaux de bravoure, fusions indigestes et réussites improbables, une époque pas encore kitsch mais déjà désuète et pour autant viscéralement attachante. J'ai toujours envisagé cette BO comme celle du comics (magique à l'époque) et non du film (déjà mauvais à l'époque hehe). De l'excellence ("Long hard road..." et "Trip like I do" font partie des meilleurs titres de M. MANSON et FILTER), des trucs bizarres mais intéressants (SLAYER/ATR, les titres poisseux de KORN et INCUBUS) et de l'inutile (le remix de METALLICA et la collab poussive entre PRODIGY et Morello), à l'image des années 90, bâtardes au possible, tiraillées entre modernisme forcené (et forcé) et l'héritage incroyable des décennies précedentes. C'est une nostalgie aigre-douce que me fait ressentir cette BO.

Note :       
The MissionGod's own medicine
The Mission - God's own medicine
Dioneo › lundi 20 janvier 2020 - 14:57  message privé !
avatar

Je découvre ce disque (et à peu près le groupe), juste là... Cool. Je les vois - c'est pas original de dire ça, je sais mais bon - dans les mêmes parages que The Cult (celui de Love sorti l'année d'avant) ou The Fields of the Nephilim : des types venus du goth/post-punk (dont ils étaient parmi les créateurs hein, avant même sans doute que ça s'appelle un genre...) qui se rappellent ou cessent de nier qu'avant tout ça ils s'étaient sans doute bouffé "du rock", des tas de trucs euh "pré-punk", psyché entre autres, sûrement du hardrock sous une forme ou l'autre, de la pop pleine de mélodies(ouais : y'a des moments celles-là sonnent carrément sixities, ne serait la production)... Des restes de Sisters of Mercy très certainement là-dedans, aussi, bien sûr et comme dit dans la chronique - mais sans le côté ne-pas-péter-surtout-ne-pas-péter d'Eldritch (que j'avoue, j'ai longtemps carrément pas pu saquer - les Sisters of Mercy restant pas trop ma came même si maintenant tel ou tel morceau peut me causer à l'occase). La voix est plus "emportée", plus "héroïque", plus "ouvertement émotionnelle", clairement ! (Ce qui j'avoue bis, m'aurais sans doute rebuté jusqu'à relativement récemment, disons jusqu'à ces dernière années. Maintenant, selon - le groupe, l'artiste, le disque... - ça va carrément bien passer ou me faire chier direct, ce registre. Bah là ça passe tout seul, donc). Bon bref, merci Gibert encore avec ses disques à 2 euros, et merci Twilight aussi, dont cette chro y'a quelques jours m'avait fait me dire "tient, The Mission faudra quand-même bien que je tente un jour, et ce disque, là, y'a moyen que ce soit le bon pour attaquer l'affaire".

CoilStolen & Contaminated Songs
Coil - Stolen & Contaminated Songs
Klarinetthor › lundi 20 janvier 2020 - 13:27  message privé !

on est plus au niveau ici, pas un message sur la rééd de Stolen @ contaminated songs... Ca intéresse plus personne Coil maintenant que c'est trouvable.

Note :       
Current 93How I devoured apocalypse balloon
Current 93 - How I devoured apocalypse balloon
Wotzenknecht › lundi 20 janvier 2020 - 11:51  message privé !

Tout la-haut avec Cats Drunk on Copper pour moi, du temps ou j’achetais toutes les versions de ‘They returned to their earth’.

Current 93How I devoured apocalypse balloon
Current 93 - How I devoured apocalypse balloon
Twilight › lundi 20 janvier 2020 - 11:09  message privé !
avatar

Disons qu'il est encore plus cohérent que 'Birdsong in the empire' qui a ses éclats de folie ^^

Note :       
L'Orchestre NoirCantos
L'Orchestre Noir - Cantos
Procrastin › lundi 20 janvier 2020 - 08:53  message privé !

Oui, une tanière confortable pour passer un bout de l'hiver!