Vos commentaires

Vous êtes ici › Vos commentaires

Les derniers commentaires

résultats 121 à 140 sur un total de 176702 • page 7 sur 8836

Imperial TriumphantAlphaville
Imperial Triumphant - Alphaville
nicola › mardi 24 novembre 2020 - 17:30  message privé !

saïmone, sers-toi, c’est gratuit et il n’y a pas de ©.

AutechreTri repetae
Autechre - Tri repetae
Cinabre › mardi 24 novembre 2020 - 14:03  message privé !

“Otèchre font des feedback loop avec leur fan min’an? Va falloir que je me peeenche laaadeuçu, c’est un jôli con-cèpte!” (avec l’accent d’ici en haut, c’est toujours plus coloré)

AutechreTri repetae
Autechre - Tri repetae
saïmone › mardi 24 novembre 2020 - 09:53  message privé !
avatar

Le problème avec le dernier, c'est qu'il te pousse à revenir sur les premiers, et tu rentres dans une boucle de rétroaction, et

Note :       
AlphaCome From Heaven
Alpha - Come From Heaven
(N°6) › lundi 23 novembre 2020 - 19:36  message privé !
avatar

Le groupe de trip-hop le plus oublié du monde ? Perdu dans ses propres essences cotonneuses ? Usé jusqu'à la corde à une époque, absolument parfait pour se laisser dériver au fil d'automnes mélancoliques (la pochette est parfaite), avec tous ces samples précieux de Bacharach, Gershwin, Lai, Legrand. T'as l'impression de passer les vacances de la Toussaint dans une vieille maison anglaise, sur la côte, ça donne envie de se mettre à boire des vieux bourbons, bien enfoncé dans de moelleux fauteuils en cuir, manque plus que la cheminée qui crépite en fond et quelqu'un qui tricote. (alors Helen White sonne parfois terriblement comme Beth Gibbons et il est vrai que les morceaux avec Wendy Stubbs ont du influencer Goldfrapp, Martin Banard quant à lui fait très honnêtement le job de crooner white soul) Languide, trop long, mais ça a une beauté vaporeuse comme certains ennuis de saison.

Note :       
Tangerine DreamRisky Business
Tangerine Dream - Risky Business
Demonaz Vikernes › lundi 23 novembre 2020 - 15:56  message privé !

Acheté pour Tangerine Dream également. Muddy Waters & Jeff Becks passent très bien, mais l’enchaînement Prince/Journey/Collins, c'est violent. Les 2 premières pistes de TD sont excellentes et font partie de ce que le groupe a fait de mieux pour les BO. La troisième est très bonne elle aussi. Lana commence bien mais le groupe balance rapidement un extrait de Force Majeure, donc aucun intérêt au final. La dernière piste est également une belle réussite mais trop courte, frustrant ! 5/6 pour les pistes de Tangerine Dream, 4/6 pour l'ensemble, le plus gros bémol étant que toutes les pistes de TD ne soient pas sur la même face !

Note :       
GlassjawEverything you ever wanted to know about silence
Glassjaw - Everything you ever wanted to know about silence
cantusbestiae › lundi 23 novembre 2020 - 15:37  message privé !

Je remarque que le dernier commentaire en date (d'il y a 10 ans) était déjà l'oeuvre de votre serviteur. J'ai rajouté une boule car l'album n'est pas aussi foireux que je le laissais entendre à l'époque. Il doit énormément au chant de Palumbo que j'ai redécouvert très récemment dans un registre radicalement différent via son excellent projet nostalgique Color Film.

Note :       
Boards Of CanadaGeogaddi
Boards Of Canada - Geogaddi
surimi-sans-mayo › lundi 23 novembre 2020 - 15:03  message privé !

En vrai je grossis un peu le trait, ça m'attire ce groupe mais j'arrive pas à dépasser le stade du mouaif. Je pense à Locust un petit peu, en moins aventureux.

Boards Of CanadaGeogaddi
Boards Of Canada - Geogaddi
dariev stands › lundi 23 novembre 2020 - 14:25  message privé !
avatar

Ils ont calé Unspeakable de tes chers KJ dans un mix récemment (que je recommande plus que chaudement, y'a des perles incroyables)... Bon, une version démo complètement lo-fi, faut pas déconner.

Note :       
Boards Of CanadaGeogaddi
Boards Of Canada - Geogaddi
surimi-sans-mayo › lundi 23 novembre 2020 - 12:05  message privé !

Tu voudrais dire que dès la pochette on serait averti que l'album est chiant ??

W.A.S.P.Inside the electric circus
W.A.S.P. - Inside the electric circus
Raven › dimanche 22 novembre 2020 - 23:49  message privé !
avatar

Plus gouleyant que dans mon souvenir même si anecdotique quand on a les deux d'avant et celui d'après. Il descend tout seul et a plus de caractère que la moyenne des saloperies glam-metal qui sortaient à l'époque - because Blackie et ses mélodies. Son emballage a joué contre lui plus que sa musique je pense. La pochette c'est pas Lionheart, clairement. Je kiffe "9.5 Nasty".

Note :       
Imperial TriumphantAlphaville
Imperial Triumphant - Alphaville
Cinabre › dimanche 22 novembre 2020 - 23:34  message privé !

Moi je veux Ringo Sheena qui fait une cover orchestrale du dernier Fantômas. Ca, ça serait beau!

Imperial TriumphantAlphaville
Imperial Triumphant - Alphaville
saïmone › dimanche 22 novembre 2020 - 23:21  message privé !
avatar

Putain, le disque de j-pop, je m'en veux de pas y avoir pensé

Note :       
Boards Of CanadaGeogaddi
Boards Of Canada - Geogaddi
saïmone › dimanche 22 novembre 2020 - 23:16  message privé !
avatar

Il y a parfois des pochettes parfaites, au regard du contenu. Ici.

Note :       
W.A.S.P.The headless children
W.A.S.P. - The headless children
Raven › dimanche 22 novembre 2020 - 17:47  message privé !
avatar

6 pour la version avec les bonus. La reprise de Jethro Tull est mortadellissime !

Note :       
Craig ArmstrongThe Space Between Us
Craig Armstrong - The Space Between Us
(N°6) › dimanche 22 novembre 2020 - 12:52  message privé !
avatar

Le compagnon de Protection un peu, d'ailleurs Armstrong revisite deux titres. J'avais un peu oublié à quel point ça coule tout seul (beaucoup mieux que son suivant), malgré les extraits de BO de films dont par ailleurs je me contrecarre. "After the Storm" et puis surtout les inquiétants "Rise" et "Glasgow" (hyper glauque) sont des perles de trip-hop instrumental très très cinématographiques. Et puis "This Love" avec Liz motherfucking Fraser, un an avant "Teardrop" (finaud l'écossais), et la reprise de Blue Nile avec Buchanan himself au chant, c'est quand même la grosse classe. Belle coda aussi, beaucoup plus atmosphérique et minimale (genre BO de Solaris ou d'un truc dans le genre), laissant derrière le côté hyper-dramatique de certains morceaux (Laura's theme, non, pas celui de Twin Peaks). Très automnal, très changement d'heure (vers plus de nuit)...

Note :       
Massive AttackProtection
Massive Attack - Protection
(N°6) › dimanche 22 novembre 2020 - 12:37  message privé !
avatar

Slick as fuck. Faut pas chercher plus loin pour blamer ce que le trip-hop va devenir assez vite (coucou Morcheeba et consort), de la musique feutrée, hyper bien produite, cocktail dosé de sensualité, de mélancolie avec une pastille de roots qui donne de la couleur. Evidemment ici c'est magistral, déjà le fait que l'album ne s'écroule pas après un truc comme "Protection" (Everything But The Girl me passe au-dessus de la tête, mais tu peux pas test Tracey Thorn là-dessus), c'est miraculeux. Tricky pose déjà quelque-uns de ses meilleurs lyrics qu'il recyclera sur Maxinquaye, c'est dire le niveau. Craig Armstrong apporte la teneur en mélancolico-cinématique (Glasgow, ça a l'air aussi grisâtre que Bristol), y a ce qui faut de dub sans que ça soit jamais froid, c'est produit chaleureusement aux petits oignons (l'influence sur Dolores, de Murat, est indéniable). Ouais, cette fois on y est vraiment, dans le trip-hop comme esthétique identifiée, pour le meilleur et pour le pire. (bon, la reprise des Doors est gentiment pétée)

Note :       
Massive AttackBlue Lines
Massive Attack - Blue Lines
(N°6) › dimanche 22 novembre 2020 - 12:27  message privé !
avatar

C'était vraiment un album de hip-hop anglais et de dub dans le fond, d'ailleurs c'est frappant de voir que la dénomination trip-hop est apparue quelques années après et pas à propos de Massive Attack. Evidemment "Unfinished Sympathy" est la perle de l'album, même un peu écrasante, en droite lignée du "Manchild" de Neneh Cherry (c'est les mêmes qui produisent, et c'est Neneh et son mari Cameron McVey qui lancent Massive), avec ses cordes cinématiques (pas encore Craig Armstrong mais l'idée était jetée pour le suivent) qui transporte le chant très r&b 80's de Shara Nelson dans une sorte d'éther. Pour le reste, Horace Andy ça passe ou ça casse selon l'humeur, et je préfère Tricky adulte à Tricky Kid. Le Massive roots quoi.

Note :       
ScornVae Solis
Scorn - Vae Solis
surimi-sans-mayo › dimanche 22 novembre 2020 - 03:25  message privé !

Et Heavy Blood ?! Le meilleur morceau du monde, à en juger par son aptitude à passer en boucle pendant autant d'après-midi à végéter.

Note :       
ScornVae Solis
Scorn - Vae Solis
E. Jumbo › dimanche 22 novembre 2020 - 02:02  message privé !

J'ai encore un peu de mal à y voir autre chose que du sous-Godflesh - ce qui est déjà pas mal. Quitte à noyer son metal indus dans du dub/illbient, je préfère qu'il boive vraiment la tasse, comme sur Colossus ou les premiers God & Ice. Le dub metal tribal de "On Ice" est quand même excellent, et puis l'impression d'écouter un cover band de Godflesh jouer Streetcleaner dans un bunker pendant qu'on boit une bière à l'extérieur est sympa.

Note :       
Shadow ProjectDreams for the dying
Shadow Project - Dreams for the dying
zugal21 › samedi 21 novembre 2020 - 19:51  message privé !

De bons passages, et des moments très très mauvais .

Note :