Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDepeche Mode › Playing the angel

Depeche Mode › Playing the angel

cd | 12 titres

  • 1 A pain that I'm used to
  • 2 John the Revelator
  • 3 Suffer well
  • 4 The sinner in me
  • 5 Precious
  • 6 Macro
  • 7 I want it all
  • 8 Nothing's impossible
  • 9 Introspectre
  • 10 Damaged people
  • 11 Lilian
  • 12 The darkest star

enregistrement

Sound Design, Santa Barbara, USA et Stratosphere Sound Studio, New-York, USA

line up

Andrew Fletcher (claviers), Dave Gahan (chant), Martin Gore (claviers, synthés, guitare, chant), Dave McCracken (piano, programmation)

remarques

le cd existe également dans une édition limitée avec un DVD

chronique

Depeche Mode est un groupe increvable ! Après 'Exciter' et l'album solo de Dave Gahan, les rumeurs de séparation avaient couru...Que nenni, en réponse, 'Playing the angel' est arrivé dans nos platines. J'avoue pour ma part que depuis 'Ultra', mon intérêt pour la musique de nos Anglais avait un peu décru mais paradoxalement, chaque album me rend curieux pour savoir si je retrouverai l'étincelle magique des anciens disques. N'ayant pas encore écouté 'Exciter' dans son ensemble, je ne pourrais répondre pour celui-là, par contre, ce 'Playing the angel', s'il ne me file pas le frisson comme un 'Violator', un 'Music for the masses' ou un 'Black celebration' est tout même bien agréable à l'écoute. Depeche Mode vieillit et vieillit bien. Je lui trouve quelque chose de crépusculaire à cet album mais avec une touche malsaine. Les climats sont certes mélancoliques mais ils sont en même temps truffés de petits bruits grinçants, d'arrangements discrètement bizarres qui confèrent aux morceaux cet aspect mi-figue, mi-raisin. Certes, ce n'est pas le travail le plus original de nos Anglais, des chansons comme 'John the Revelator' ou 'A pain that I'm used to' m'évoquent des relents de 'Faith and devotion' pour le premier et de 'Violator' pour le second, pourtant par l'ajout de grincements de guitare et d'un ou deux sons particuliers, Martin Gore parvient à les personnaliser malgré tout. En règle générale, la musique de Depeche Mode a gagné un aspect introspectif (je n'ai pas dit calme, le rythme est bien présent), moins flamboyant mais toujours aussi profond (la tristesse de 'Nothing's impossible' ou 'Macro' en témoigne largement), démontrant par là que si le groupe a surmonté bien des galères, et pas des moindres, il n'en est pas apaisé pour autant (il suffit de lire les titres). La subtilité du travail est de capter l'auditeur par la beauté des mélodies et le côté presque hypnotique des atmosphères pour ensuite distiller le doute dans son esprit par le bied de ces éléments grinçants, étranges dont je parlais auparavant. Point positif également, bien que je ne le possède que depuis peu, je flaire en 'Playing the angel' le disque qui ne révèle pas tous ses secrets en une fois mais qui peut séduire écoute après écoute. Soyez donc rassurés, Depeche Mode a encore des choses à dire !

note       Publiée le mercredi 5 avril 2006

partagez 'Playing the angel' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Playing the angel"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Playing the angel".

ajoutez une note sur : "Playing the angel"

Note moyenne :        31 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Playing the angel".

ajoutez un commentaire sur : "Playing the angel"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Playing the angel".

allobroge › vendredi 22 février 2019 - 16:45  message privé !

Je m'associe , au combien , à stankey pour célébrer le dernier bon Dépèche Mode , ils reposent en paix depuis lors . R.I.P

Note donnée au disque :       
stankey › lundi 24 novembre 2014 - 17:36  message privé !

Au final, je rends hommage au dernier bon Depeche Mode.

Note donnée au disque :       
taliesin › lundi 10 novembre 2014 - 10:20  message privé !

C'est vrai, un peu déçu par Exciter aussi, mais cet album-ci vaut vraiment le coup d'oreille !

Note donnée au disque :       
Ramon › vendredi 9 août 2013 - 13:43  message privé !

Les différents entre les deux emblèmes du groupe ont été aplanis par la voie diplomatique, l'apaisement s'ensuit et l'album contient son lot de classiques.

Note donnée au disque :       
drexel666 › dimanche 31 mars 2013 - 00:21  message privé !

J'avais un peu décrocher DM au moment d'Exciter car j'avais été déçu et comme ils font un album tous les 4 ans j'avais décroché au final depuis 1999 après le best of. Puis vient cette année 2005 où j'entends Precious et je me dis mince on n'a pas eu un tube comme ça depuis l'album Devotion. Oui trouvez-moi un vrai grand tube qu'on aime écouter en boucle après cet album. Là je me dis le retour tant attendu c'est pour maintenant. Je me retrouve devant enfin l'album et la révélation j'entends le meilleur album de Dm et je me dis la vache pourtant ils sont là depuis 1980 donc 25 ans et ils ont pondu des albums de folies comment ils peuve encore faire mieux et bien suffit d'écouter Playing The angel on a la réponse j'aime tous les titres.