Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDepeche Mode › Some great reward

Depeche Mode › Some great reward

cd | 9 titres

  • 1 Something to do
  • 2 Lie to me
  • 3 People are people
  • 4 It doesn't matter
  • 5 Stories of old
  • 6 Somebody
  • 7 Master and servant
  • 8 If you want
  • 9 Blasphemous rumours

enregistrement

Music Works, Londres, Angleterre et Hansa Mischraum, Berlin, Allemagne.

line up

Andrew Fletcher (musique), Dave Gahan (chant), Martin Gore (chant, musique), Alan Wilder (musique)

chronique

Cette fois, ça y est, Depeche Mode tourne définitivement la page synthie pop de ses deux premiers albums. Le précédent et troisième opus, 'Construction time again' avait amorcé une direction influencée par l'incorporation de sonorités plus métalliques et de structures plus agressives (témoins du goût de Martin Gore pour Einstuerzende Neubauten et les théories de Genesis P.Orridge) qui trouve sa consécration définitive dans ce 'Some great reward'. L'écriture des morceaux cherche à concilier un côté pop électronique avec des aspects plus sombres qui se manifestent par des structures plus hâchées, des atmosphères plus glauques, l'adjonction de percussions métalliques. La démarche trouve son plein aboutissement sur trois chef-d'oeuvres, le cultissime 'Master and servant', 'People are people' et 'Blasphemous rumours', torturés à souhait, qui font la part belle aux basses lourdes et incorporent avec talent une touche industrielle dans l'aspect dansant. La voix grave et profonde de Dave Gahan qui semble trouver sa pleine maturité renforce ce climat un brin malsain. Le reste de l'album est plus classique mais non dénué d'intérêt et compte même de belles pièces comme le mélancolique 'If you want'. Si Depeche Mode n'est pas encore au maximum de son potentiel, les tenues de cuir noir, les thèmes plus ambigüs abordés laissent présager du meilleur quant à leur évolution.

note       Publiée le lundi 22 mars 2004

partagez 'Some great reward' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Some great reward"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Some great reward".

ajoutez une note sur : "Some great reward"

Note moyenne :        22 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Some great reward".

ajoutez un commentaire sur : "Some great reward"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Some great reward".

boumbastik › samedi 13 mai 2017 - 19:45  message privé !

(je glisse ma tête par la fenêtre) bah elle pas plus con qu'une autre, cette tirade, je trouve (hop, je sors)

zugal21 › samedi 13 mai 2017 - 10:19  message privé !

Voui Dariev, j'ai été très expéditif.... J'ai un paquet de DM, c'est un groupe qui compte pour moi... C'est juste cette " tirade ", là, qui m'énerve.

dariev stands › vendredi 12 mai 2017 - 22:44  message privé !
avatar

Tu as parlé trop vite sur ce coup cher Zugal... le reste des paroles de Depeche Mode sont juste magnifiques, du moins passé les débuts, et ce disque ne fait pas exception. Rien que dans la même chanson (pas leur plus inspirée à ce niveau-là) : "I'm relying on your common decency / So far it hasn't surfaced / But I'm sure it exists / It just takes a while to travel / From your head to your fist.". Mon petit doigt que le type qui a écrit ça s'est déjà battu et sait de quoi il parle. Franchement, il y a des milliers de groupes anglais dont on se contrefout des paroles et à raison, et puis il y a les groupes qui ont un Pete Townsend, un Martin Gore. Des types qui se prennent la tête à faire passer quelque chose... Quand à la période "Music For The Masses / Violator", n'en parlons pas. Demandez à Reznor pour voir....

zugal21 › jeudi 11 mai 2017 - 19:32  message privé !

Franchement, y a des disques, pour mes oreilles, qui seraient mieux chantés en serbo croate ou en ouzbek... Qu'est ce qu'elle est con, la tirade " I can't understand/ what makes a man/ hate another man/ Help me understand " ...

Ramon › vendredi 9 août 2013 - 13:30  message privé !

Plus rouge tu meurs, le son devient plus profond, mais la dégaine des musiciens reste atrocement ringarde. Pas grave l'album frôle la perfection .

Note donnée au disque :