Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDepeche Mode › Black celebration

Depeche Mode › Black celebration

cd | 14 titres

  • 1 Black celebration
  • 2 Fly on the windscreen-final
  • 3 A question of lust
  • 4 Sometimes
  • 5 It doesn't matter II
  • 6 A question of time
  • 7 Stripped
  • 8 Here is the house
  • 9 World full of nothing
  • 10 Dressed in black
  • 11 New dress
  • bonus
  • 12 Breathing in fumes
  • 13 But not tonight (extended remix)
  • 14 Black day

enregistrement

Westside, Londres, Angleterre, Hansa, Berlin, Allemagne

line up

Andrew Fletcher (musique), Dave Gahan (chant), Martin Gore (chant, musique), Alan Wilder (musique)

remarques

L'édition cd propose trois titres (12-13-14) en bonus

chronique

Les superbes singles 'Shake the disease' et 'It's called a heart' l'avaient présagé, 'Black celebration' le confirme, Depeche Mode a basculé du 'côté obscur de la force'. Exit le groupe de garçons coiffeurs, ses membres arborent cuir noir et s'engagent dans une veine new wave plus noire et torturée. Si l'évolution avait été clairement amorcée avec 'Construction time again' et surtout' Some great reward', 'Black celebration' offre une plus grande cohérence musicale, d'où une puissance suggestive plus forte au niveau des climats. Martin Gore confirme la justesse de son écriture et l'extraordinaire palette de sa créativité. Le travail sur l'échantillonnage, par exemple, est remarquable. Si certains morceaux ont une approche assez brute ('Stripped', 'Fly on the wind screen'), d'autres l'ont plus dramatique ('Black celebration'), voir intense ('A question of time' et son ambiance stressante), mélancolique ('Dressed in black', 'It doesn't matter') ou un brin sensuelle ('A question of lust'). L'aspect métallique des sonorités est moins marqué mais les atmosphères sont toujours aussi lourdes, parfois un peu ambigues, servies par le superbe timbre grave de Dave Gahan. A ce niveau, le disque constitue un moment charnière de la carrière de Depeche Mode et lorsque Martin Gore affirme:'1986 est une date charnière pour Depeche Mode. J'aime vraiment tout ce que nous avons fait depuis (...) Avec ce disque nous avons trouvé notre voie, notre style.', j'avoue partager son avis, sans oublier pour autant les excellents singles précédents ('Master and servant', 'Shake the disease', 'People are people', etc).

note       Publiée le lundi 22 mars 2004

partagez 'Black celebration' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Black celebration"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Black celebration".

ajoutez une note sur : "Black celebration"

Note moyenne :        30 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Black celebration".

ajoutez un commentaire sur : "Black celebration"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Black celebration".

zugal21 › mercredi 29 juillet 2015 - 20:16  message privé !

C'est un des Depeche Mode dont je peux dire " ce disque est beau ".

Note donnée au disque :       
Ramon › vendredi 9 août 2013 - 13:32  message privé !

Bon, ça y est on est sur un sommet !

Note donnée au disque :       
Dioneo › lundi 1 juillet 2013 - 16:55  message privé !
avatar

Yep, cimer, je vais aller checker tout ça. En plus j'aime assez les Pigeonneaux Dorés (euh, oui, ce nom...), pour ce que j'ai pu en écouter, et je me dis que ça peut prendre bien, son truc, dans le contexte. (Pour KMDFM... Ça me rappelle aussi que j'ai jamais vraiment écouté ce groupe de près, tiens, du coup... Et hop, je copiecolle).

EDIT : Bon, à l'écoute du titre pour lequel t'as mis un lien et de deux de l'album avec les Golden (Victim et Ride), y'a des chances qu'en effet t'accroche à Liquid de Recoil, si tout ça t'a plu. (Et peut être à Unsound Methods, où fiture par deux fois Douggie de Nitzer Ebb, encore, également présent sur le Faith Healer ouvrant Bloodlines, donc, on disait - dans un genre moins féminine ambigüité, certes, mais avec plus de "eeuughs", comme on peut s'y attendre).

cyberghost › lundi 1 juillet 2013 - 16:45  message privé !

Perso j'avais découvert ce nom y a longtemps via un morceau de KMFDM, où elle envoie un pur truc : http://www.youtube.com/watch?v=nKhKBNS1fPc Après, y a le Goulot qui m'avait fait écouter un album des Golden Palominos où elle fait du spoken words, qui est assez chouette, et qui s'appelle dead inside (checke sur youtioube !)

Dioneo › lundi 1 juillet 2013 - 14:23  message privé !
avatar

y'a des trucs d'elle/avec elle qui sont à ouïr ?

(Non parce qu'en vrai même si là je suis un peu mélangé sur ce qu'elle y fait, ça m'intrigue quand-même quelque peu, je vais sans doute me risquer à un moment vers ce qu'elle a pu sortir sous son propre nom, quoi).