Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDepeche Mode › Construction time again

Depeche Mode › Construction time again

cd | 10 titres

  • 1 Love in itslef
  • 2 More than a party
  • 3 Pipeline
  • 4 Everything counts
  • 5 Two minutes warning
  • 6 Shame
  • 7 The landscape is changing
  • 8 Told you so
  • 9 And then...
  • 10 Everything counts

enregistrement

The Garden, Londres, Angleterre, mixé au Hansa, Berlin, Allemagne

line up

Andrew Fletcher (claviers), Dave Gahan (chant), Martin Gore (chant, claviers, synthés), Alan Wilder (claviers, synthés)

chronique

C'est en forgeant qu'on devient forgeron...c'est en tous cas avec cet album à l'ombre du Cervin (hail Helvetia !) que Depeche mode commence à se façonner un son plus personnel, plus mature, rompant avec les précédents opus plus axés sur la pop synthétique. Si certains titres poursuivent encore dans cette voie ('Love in itslef'), le ton général est plus grave, la musique plus audacieuse. Deux éléments jouent un rôle majeur dans l'écriture: le voyage en Asie qui, de façon imperceptible, influence les structures ('Pipeline, 'Shame', 'And then') et surtout la découverte par Martin Gore de la musique industrielle qui se traduit par une complexité rythmique accrue et une recherche poussée dans l'échantillonage des sonorités des percussions, plus métalliques. Vocalement, Dave Gahan a progressé et trouve peu à peu ses marques. Si son timbre n'a pas encore sa profondeur si particulière, il semble néanmoins en prendre le chemin. Les morceaux y gagnent nettement en cohérence et en assise, le mélange improbable d'une approche pop mâtinée d'éléments plus industriels paraît fonctionner malgré quelques maladresses de jeunesse. Dès la première écoute, certaines pièces se détachent clairement du lot, comme 'Everything counts', 'Pipeline', 'Told you so' ou 'And then...'.Tous ne partageront pas forcément mon opinion mais selon moi, 'Construction time again' constitue la réelle première pierre de la carrière de Depeche Mode tels que nous les connaissons aujourd'hui; le choix du titre n'est certainement pas dû au hasard...

note       Publiée le jeudi 25 mars 2004

partagez 'Construction time again' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Construction time again"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Construction time again".

ajoutez une note sur : "Construction time again"

Note moyenne :        18 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Construction time again".

ajoutez un commentaire sur : "Construction time again"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Construction time again".

novy_9 › dimanche 5 janvier 2014 - 23:15  message privé !

J'ai vu Einstuerzende Neubauten 2 fois, et je crois que c'est le groupe le plus intense qu'il m'ait été donné de voir en concert, je comprend donc tout à fait M.Gore !!!

Note donnée au disque :       
Twilight › dimanche 5 janvier 2014 - 22:56  message privé !
avatar

L'histoire avec Neubauten est rigoureusement authentique, Gore les citera en influence pour cet album et les suivants...

novy_9 › dimanche 5 janvier 2014 - 22:29  message privé !

Comme toi je pense que l'histoire est exact, Neubauten à influencé beaucoup de monde, et je vois bien Gore halluciné sur une de leur performance et faire le lien avec la musique de DM.

Note donnée au disque :       
Dioneo › dimanche 5 janvier 2014 - 22:13  message privé !
avatar

Ouep, j'avais lu ça aussi. Et je trouve ça crédible, vu que ça fait vraiment mecs qui découvrent qu'on peut faire de la musique avec des kling-klang de tuyaux samplés. (Et les débuts de Recoil qui datent à peu de la même époque il me semble ne me dissuadent vraiment pas de trouver c'thistoire bien plausible).

novy_9 › dimanche 5 janvier 2014 - 22:08  message privé !

c'est pas mon album préféré de DM, il est étrange, mais de bonnes choses dessus, dont Pipeline !! l'histoire dit que M.Gore avait flashé sur Einstuerzende Neubauten à l'époque d'ou ce titre indus made in DM.

Note donnée au disque :