Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSShining (SUE) › IV : The eerie cold

Shining (SUE) › IV : The eerie cold

6 titres - 40:51 min

  • 1/ I och med insikt skall du förgå
  • 2/ Vemodets arkitektur
  • 3/ Någonting ar jävligt fel
  • 4/ Eradication of the condition
  • 5/ The eerie cold
  • 6/ Claws of perdition

enregistrement

Enregistré entre juin 2003 et juillet 2004 au Slaughterhouse

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black dépressif

En voilà un album qui se sera fait attendre. Après un troisième album qui aura placé Shining comme un très grand groupe à suivre à mi-chemin entre doom et black dépressif, ce "Eerie cold" était attendu au tournant. D'autant plus qu'il a été dit un moment qu'il s'agirait du dernier album du combo... La première chose que l'on puisse dire sur ce quatrième opus, c'est qu'il ne déçoit pas. Ce n'était pourtant pas gagné vu la qualité et l'originalité de son prédécesseur. "The eerie cold" continue dans la voie explorée par "III : Angst - Självdestruktivitetens emissarie", à savoir un black plus éclectique, plus personnel, plus combre, plus varié et diversifié, et plus lent aussi. La qualité et les arrangements sont à la hauteur de l'événement et de l'attente. On sent très bien que tout a été travaillé, léché à l'extrême, chaque partie de basse apporte une touche de noirceur aux morceaux, les riffs de guitare sont toujours aussi typiques du style de Shining (avec quand même la présence de quelques solos bienvenus), les claviers sont discrets mais efficaces. Ils permettent aussi de pouvoir respirer et d'apporter une couche mélancolique supplémentaire. Concernant la batterie, la simple mention du nom Hellhammer suffit pour comprendre qu'on a affaire à du très haut niveau, à la fois précis, varié, technique, original et puissant. A la lecture de cette chronique, on peut s'imaginer qu'il s'agit d'un chef d'oeuvre, d'un album exceptionnel, et pourtant... Oui, pourtant... Bien que de qualité et travaillé, "The eerie cold" reste pour moi dans l'ombre de son prédécesseur. Je suis désolé, mais même si les compos sont bonnes et les arrangements sont aux p'tits oignons, "III : Angst - Självdestruktivitetens emissarie" a cette fraicheur, cette inspiration si particulières, si grandes, qui, bien que présentes ici, reste un ton en dessous par rapport au troisième album. Alors oui, Kvarforth a réussi à faire un album à la hauteur, véritablement fort, et même si la performance est de taille (surtout qu'il était attendu au tournant) et le résultat stupéfiant, le CD souffre de la présence de "III : Angst - Självdestruktivitetens emissarie" ! Je comprends maintenant pourquoi Shining va changer de style dorénavant, je pense qu'il n'a plus grand chose de nouveau à dire et à montrer en terme de black dépressif. Ce changement sera à mon avis tout à son honneur. Attendons de voir si la qualité sera autant présente...

note       Publiée le dimanche 12 juin 2005

partagez 'IV : The eerie cold' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "IV : The eerie cold"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "IV : The eerie cold".

ajoutez une note sur : "IV : The eerie cold"

Note moyenne :        42 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "IV : The eerie cold".

ajoutez un commentaire sur : "IV : The eerie cold"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "IV : The eerie cold".

Crusard › dimanche 14 mars 2010 - 17:50  message privé !

Je préfère 666 fois le "claws of perdition" de "Through years of oppression". Quel hurlement minable à la fin.

Horn Abboth › mercredi 15 juillet 2009 - 21:41  message privé !

Je reste un inconditionnel de leurs premières démos trois titres.

empreznor › mercredi 15 juillet 2009 - 21:02  message privé !

poutre

Note donnée au disque :       
heirophant › mardi 14 juillet 2009 - 22:31  message privé !

je fais du powa, nuance...

Note donnée au disque :       
yog sothoth › mardi 14 juillet 2009 - 20:27  message privé !
avatar

nann j'aime bien l'approche toujours très analytique de Powa, et heiro fait du heiro, on va pas le refaire...

Note donnée au disque :