Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSShining (SUE) › V - Halmstad

Shining (SUE) › V - Halmstad

6 titres - 42:37 min

  • 1/ Yttligare ett steg närmare total jävla utfrysning
  • 2/ Längtar bort från mitt hjärta
  • 3/ Låt oss ta allt från varandra
  • 4/ Besvikelsens dystra monotoni
  • 5/ Åttiosextusenfyrahundra
  • 6/ Neka morgondagen

enregistrement

Enregistré au Radio Halland, au BM Studios Andersberg et au Slaughterhouse Recording Facilities durant le printemps 2006

line up

Ludwig Witt (batterie), Niklas Kvarforth (chant, claviers), Fredrik Gråby (guitares), Peter Huss (guitares), Johan Hallander (basse)

chronique

Styles
metal
metal extrême
black metal
Styles personnels
mélancolique / dépressif

Bon, on va passer vite sur toutes les frasques/rumeurs du groupe depuis 2004 et l'annonce de l'arrêt du groupe après la sortie de "IV - The eerie cold", puis celle de la disparition de Kvarforth après l'enregistrement de ce qui devait (doit ?) être le dernier album de Shining (ce "V - Halmstad"), puis de la "ré-apparition" pseudo-surprise grand-guignolesque et risible lors d'un concert du groupe où devait être intronisé leur nouveau chanteur Ghoul (!). Bref, tout ceci et pleins d'autres choses plus abracadabrantesques les unes que les autres, plus ou moins vraies et vérifiées, on va les oublier et s'occuper de ce qu'on a concrêtement entre les mains, ce superbe Digipack du cinquième album de Shining, intitulé "V - Halmstad". Annoncé comme un album totalement différent de ce que le groupe avait réalisé jusqu'à présent, avec notamment un remaniement total du lien-up, ce cinquième opus est finalement, selon moi, dans la droite lignée de "IV - The eerie cold", le précédent méfait. Ou plutôt, je devrais dire qu'il poursuit la même démarché entâmé avec le quatrième album, c'est-à-dire transcender l'existant, à savoir du black metal dépressif, pour en sortir quelque chose de nouveau, qui va au-delà des limites du genre. Et en cela, cet album est une énorme réussite. Franchement, quand on écoute cette guitare lead heavy metal en intro de "Längtar bort från mitt hjärta", on a l'impression d'écouter "The idol" de W.A.S.P. !! (pas franchement black metal tout ça), et pourtant, ça sonne terriblement Shining. Et qu'est-ce que c'est bon ! On sent bien que Kvarforth ne s'est mis aucune barrière pour concevoir ce CD, avec des choix audacieux (des violons - l'intro de "Besvikelsens dystra monotoni" me rappelle celle de "Lark's tongues in Aspic" de King Crimson (?!) - des guitares sèches très inspirées et utilisées judicieusement - même parfois en tant que solos de guitares, des plans typiquement heavy metal, des breaks metal moderne bien speed, du piano lancinant et des styles de chant très variés !). C'est marrant, parce que parfois, ça me fait penser à une sorte d'Arcturus verson mélancolique ! Et paradoxalement, je trouve que ce nouveau Shining a perdu en atmosphères suicidaires et dépressives. Noir et triste, oui, cet album l'est indénaiblement, mais dépressif, je ne trouve pas, je dirais plutôt mélancolique. Niveau chant, là aussi, grosse perf', on voit que Kvarforth ne s'est pas impliqué qu'à moitié. Il crie, il gueule, il gémit, il chante (?), il ordonne, il éructe, il est plaintif... Au final, on a un album fort, très travaillé avec des atmosphères très réussies, mais surtout, Shining, avec cet album, est parvenu à se renouveler en se diversifiant tout en gardant sa personnalité. Chef d'œuvre ! Point !

note       Publiée le dimanche 27 mai 2007

partagez 'V - Halmstad' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "V - Halmstad"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "V - Halmstad".

ajoutez une note sur : "V - Halmstad"

Note moyenne :        49 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "V - Halmstad".

ajoutez un commentaire sur : "V - Halmstad"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "V - Halmstad".

E. Jumbo › samedi 25 août 2012 - 01:00  message privé !

Ça me surprend toujours ces groupes de black dépressif qui en fait envoient de la putain de purée dans la tronche (comme Silencer).

Note donnée au disque :       
Rendez-Moi › samedi 8 octobre 2011 - 01:03  message privé !

J'ai dit une grosse bêtise plus bas, y a rien d'EHG là d'dans, qu'est-ce qui m'a pris ?

Richter › lundi 30 mai 2011 - 12:37  message privé !

Pas mieux, aussi détestable soit-il, Shining sans Kvarforth ne serait plus vraiment Shining...

Note donnée au disque :       
yog sothoth › lundi 30 mai 2011 - 07:39  message privé !
avatar

Baeuh... ça, je pense que tout le monde en était conscient.

Note donnée au disque :       
Int › lundi 30 mai 2011 - 07:24  message privé !

Même. Shining serait rien sans Kvarforth.

Note donnée au disque :