Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPProfundae Libidines › El Viaje Definitivo

Profundae Libidines › El Viaje Definitivo

k7 | 10 titres | 49:55 min

  • I - Japon
  • 1 Hi no Kami [06:10]
  • 2 Sarusawa no Ike no Daija [06:24]
  • 3 Te wo Awase [04:46]
  • 4 Tenjiku [05:29]
  • 5 Sawagu Chi Mo Kono Koe Kikeba [03:56]
  • II - México
  • 6 Mur de brume [04:57]
  • 7 L'intention du traqueur [05:31]
  • 8 El viaje definitivo [03:40]
  • 9 Muerte sin fin [05:31]
  • Bonus Track
  • 10 La Chouanne [Reprise de Forbidden Site] [03:31]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré et mixé en 2012/2013 au Philox Studio. Masterisé par Stéphane P.

line up

Ana (violon), Philoxera (instruments, voix [6-7])

Musiciens additionnels : PZF (voix [1-5]), Count D (voix [6-7]), Ego (choeurs [6]), Fabiola (voix [8-9]), Boris D (voix [10])

remarques

Sorti en cassette, cd, digital. Illustration par Romain Lupino.

chronique

Evidemment, je vois un album dont le titre est en espagnol, j'achète. Puis j'écoute : un black metal bien déglingué, avec des gros relents de doom ou de death parfois, avec du violon qui canarde, des chants féminins par dessus des bons cris bien malades, j'achète je te dis ! Sorti en cassette et en cd, c'est à se demander si les amateurs de musique doivent absolument se racheter un lecteur voire un autoradio compatible... c'est la farandole des prix ! Enfin, c'est joué comme il faut pour le genre, rendu avec un son qui fait bien démo mais qui n'est pas inécoutable, et le clou du bizarre, enfin, pour moi (et je suis bizarre attention, ggrrrr... ouaf !) : le morceau "la chouanne" qui non, n'a pas été composé par Barbelivien pour les "Mariés de Vendée" mais bien par Forbidden Site il y a de cela plus de dix ans, à l'époque même notre beau site faisait ses premiers pas. Enfin presque. Ça conclue l'album, on dirait Saez qui chante, les mélodies ressemblent à celles usées jusqu'à la moelle par le rock "alternatif" français des années 2000, et évidemment ça parle de roi qui meurt, on est toujours au croisement entre les étiquettes "metal panda" et "France de l'Ouest" faut pas déconner ! Faut rester dans les clous ! Ben malgré cela j'arrive à m'écouter avec une certaine joie toute cette régurgitation bileuse : et j'aime la pochette, on dirait de l'art brut sortie d'un atelier "art-thérapie" en HP. Tout pour plaire ! Et, allez, même la chouanne peut passer comme une Jeanne d'Arc à la poste... quelque part, je resterai toujours ce gamin qui trouvait que les envolées de JJ ou de Daniel B. prenaient aux tripes, ou que ces reconstitutions historiques en jetaient, que les rois on aurait pas dû leur couper la tête et tout, mais bon on nous dit de danser sans culottes pour le bicentenaire de la révolution, j'avais un pantalon blanc et un bonnet phrygien en papier crépon, et on dansait la gigue, tu vois ? Et ça tabassait comme ces gros breaks de ouf dans Formulas Fatals to the Flesh !

note       Publiée le mardi 4 septembre 2018

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

partagez 'El Viaje Definitivo' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "El Viaje Definitivo"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "El Viaje Definitivo".

ajoutez une note sur : "El Viaje Definitivo"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "El Viaje Definitivo".

ajoutez un commentaire sur : "El Viaje Definitivo"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "El Viaje Definitivo".