Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSShining (SUE) › III : Angst - Självdestruktivitetens emissarie

Shining (SUE) › III : Angst - Självdestruktivitetens emissarie

6 titres - 47:20 min

  • 1/ Mörda dig själv...
  • 2/ Svart industriell olycka
  • 3/ Självdestruktivitetens emissarie
  • 4/ Submit to self-destruction
  • 5/ Till minne av daghen
  • 6/ Fields of faceless

enregistrement

Enregistré en janvier et février 2002 aux Toproom Studios et aux Abyss Studios

line up

Hellhammer (batterie), Kvarforth (chant, guitares), Inisis (guitares), Phil A. Cirone (basse, claviers)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black metal dépressif

Album après album, je trouve que Shining s'améliore. "Livets ändhallplats" avait poursuivi dans la voix prise par "Within deep dark chambers" et là, il faut bien avouer qu'avec "Angst", les Suèdois ont mis la barre très très haut. Déjà, rien qu'au niveau du line-up, ça passe dans la catégorie supérieure avec l'arrivée aux fûts de la superstar norvégienne, Hellhammer ! Et c'est vrai qu'au delà du côté purement artistique, lorsqu'a été annoncée cette nouvelle, tous les projecteurs se sont tournés vers ce groupe qui était resté jusqu'à présent dans un relatif anonymat... Et sans aller jusqu'à dire que sans le batteur de Mayhem ce troisième album n'aurait pas été bon, le jeu si précis, original et varié de Jan-Axel von Blomberg permet à l'album d'avoir un volume et une diversité bien plus importante, le tout rendant une musique plus imposante. Musicalement, il n'y a pas non plus photo avec les travaux passés, les compos sont beaucoup plus percutantes et inspirées et de plus elles dégagent une noirceur incroyable. L'atmosphère de cet "Angst" est vraiment particulière, singulière. C'est définitivement quelque chose d'original. D'ailleurs, alors que précédemment le style était complètement encré dans le black metal, là, ça se rapproche plus par moments du funeral doom, l'intro de l'album n'aurait d'ailleurs pas fait tâche sur un opus de Shape Of Despair soit dit en passant... Le son s'est aussi beaucoup amélioré, il est devenu plus profond et plus clair, tout en restant puissant. Vraiment pour moi, cet album représente un must du black metal et de la musique dépressive. Shining a su ici se démarquer de ses influences burzumesques pour nous sortir un opus plus personnel. Une réussite du début à la fin.

note       Publiée le jeudi 9 septembre 2004

partagez 'III : Angst - Självdestruktivitetens emissarie' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "III : Angst - Självdestruktivitetens emissarie"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "III : Angst - Självdestruktivitetens emissarie".

ajoutez une note sur : "III : Angst - Självdestruktivitetens emissarie"

Note moyenne :        37 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "III : Angst - Självdestruktivitetens emissarie".

ajoutez un commentaire sur : "III : Angst - Självdestruktivitetens emissarie"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "III : Angst - Självdestruktivitetens emissarie".

Int › samedi 22 janvier 2011 - 20:03  message privé !

Mouais. Je qualifierai plutôt le one shot de Silencer de "Chef d'oeuvre de noirceur et de désespoir" que ce brouillon de Halmstad.

4/6 quand même, parce que ça groove comme il faut et parce que le désespoir, qui sert plus de décoration qu'autre chose, reste sympa.

Note donnée au disque :       
Crusard › dimanche 14 mars 2010 - 17:53  message privé !

Je préfère le Black industrial misery au Svart industriell olycka.

Note donnée au disque :       
varg › mercredi 25 novembre 2009 - 21:32  message privé !

attends, je crois que c'est le moment d'invoquer l'esprit de feu jon nodtveidt, il va nous concocter une petite appellation d'origine contrôlée dont il a(vait) le secret.

yog sothoth › mercredi 25 novembre 2009 - 21:01  message privé !
avatar

(attention, débat de fond de casserole qui attache) ... mais le Dark metal n'est il pas un sous-genre de Black metal ??

Crusard › mercredi 25 novembre 2009 - 20:13  message privé !

Du Dark metal mais en aucun cas du black metal.

Note donnée au disque :