Vous êtes ici › Les groupes / artistesSShining (SUE) › Livets Ändhallplats

Shining (SUE) › Livets Ändhallplats

6 titres - 44:11 min

  • 1/ Ett liv utan Mening
  • 2/ Att med kniv Göra sig Illa
  • 3/ Ännu ett steg närmare total utfrysning
  • 4/ Död
  • 5/ Svart
  • 6/ Livets Ändhallplats

enregistrement

Enregistré aux Abyss studios, printemps 2001

line up

Kvarforth, Tusk, Wedebrand

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black metal

Tout commence par une petite introduction calme à base de guitare sèche, basse et batterie, avant d’entrer dans le vif du sujet d’abord avec la voix hurlée du chanteur, puis avec les guitares saturées, et plus aucun doute n’est permis, c’est bien à un groupe jouant du black metal dépressif que nous avons à faire. Si l’on devait préciser une des influences des Suédois, sans nul doute Burzum pointerait en première place. En effet, on retrouve deux éléments très proches ici, à savoir en premier lieu une batterie simple et linéaire, se contentant d’asséner un rythme relativement lent et efficace. Deuxième élément, les riffs hypnotiques n’ayant rien à envier au groupe susnommé, puisque la plupart d’entre eux parviennent à dégager quelque chose de fort, comme s’ils possédaient une âme en train de se mourir. Quelques longues intros viennent apporter une touche supplémentaire de noirceur aux compositions, qui, notamment grâce au son aiguë des guitares, dégagent surtout de la froideur. La basse quant à elle a été mise en avant lors du mixage, permettant, lorsque claviers et guitares se font moins présents, de prendre le dessus, le tout ayant donc un rendu assez dépouillé. Enfin, on peut également noter que le groupe est également un fervent utilisateur des arpèges, n’hésitant pas à en placer lors de longs breaks où ils sont omniprésents. Un ensemble travaillé et bien mis en place, pas forcément très original, mais classique et très efficace.

note       Publiée le mercredi 24 juillet 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Livets Ändhallplats" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Livets Ändhallplats".

notes

Note moyenne        24 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Livets Ändhallplats".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Livets Ändhallplats".

M-Atom Envoyez un message privé àM-Atom

les influences restent trop marquées pour en faire un chef d'oeuvre mais cet album est malgres tout tres grand et hautement recommandable!!!

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo
si j'eeeeexiste, si j'eeeeexiste ...
empreznor Envoyez un message privé àempreznor
non pas forcément; je pense etre amateur du style dans son ensemble, car j'ai remarqué que j'étais plus indulgent vis-à-vis des galettes de black. Il faut démythifier le BM, on peut etre "fan" comme on est fan de shoegaze ou de funeral doom. Et je pense que tu te contredis, car tu veux d'abord eviter de parler du BM en général, et dans ta dernière phrase tu remets tout dans le meme sac en en faisant une seule et meme scène.
Note donnée au disque :       
Dagmar Envoyez un message privé àDagmar
Un fan de black ne fait pas ci, pas ça ... moi je dit la première chose que puisse faire un "fan" de Black c'est de ne pas avoir d'idéal ! Y'a pas de "fan" de black ! C'est une musique trop personnelle ... ou alors il faut écouter comme ça sans penser au reste ... beurk !
empreznor Envoyez un message privé àempreznor
Merci Blod, tu viens de repondre à un de mes questionnements les plus profonds: l'exellance, c'est la phylosophye (enfin fylosophye pour les amateurs de Burzum) du beumeu. Sinon pour réouvrir le débat Shining/Burzum (sur album), le résultat est totalement différent meme si les deux sont capables de nous faire languir. Shining, c'est quand meme plus propret, la violence est plus insidieuse, et la voix n'a evidemment aucun rapport. Les passages atmo me font parfois penser aux passages les plus sombres d'Opeth; mais ici pas de contraste avec des moments plus lumineux, on joue sur du contraste noir clair/gris foncé en permanence.
Note donnée au disque :