Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSShining (SUE) › 8 1⁄2 - Feberdrömmar I Vaket Tillstånd

Shining (SUE) › 8 1⁄2 - Feberdrömmar I Vaket Tillstånd

cd • 6 titres • 48:47 min

  • 1Terres des anonymes09:49
  • 2Szabadulj meg önmagadtól08:29
  • 3Ett liv utan mening08:58
  • 4Selvdestruktivitetens emissarie08:12
  • 5Black Industrial Misery09:12
  • 6Through Corridors of Oppression04:07

line up

Christian Larsson (basse), Peter Huss (guitare), Niklas Kvarforth (chant, guitare, claviers)

Musiciens additionnels : Famine (chant sur "Terres des anonymes"), Lars Fredrik Frøislie (claviers), Maniac (chant sur "Black Industrial Misery"), Gaahl (chant sur "Självdestruktivitetens emissarie"), Pehr Larsson (chant sur "Ett liv utan mening"), Attila Csihar (chant sur "Szabadulj meg önmagadtól")

remarques

Le vynil existe en deux couleurs, noir ou blanc.

chronique

Styles
black metal
metal extrême
Styles personnels
kvarforth and friends

Je vous avoue d'emblée trouver la ficelle un peu grosse. La recette est plutôt simple, on prend des vieux titres dans leur version démo, on réenregistre les parties de guitares et de basses, on y ajoute des claviers, on fait intervenir des guests prestigieux au chant, on mélange le tout, et nous voilà avec l'album "8 1⁄2 - Feberdrömmar I Vaket Tillstånd" de Shining. Bon, paraît-il que c'est un projet qui tenait à cœur à Kvarforth, et qu'il tentait de s'y atteler depuis plusieurs années. Soit. Il n'empêche que je dois vous avouer autre chose, le résultat envoie sacrément du bois, et pour plein de raisons. La première parmi toutes, c'est qu'on se retrouve avec une liste de morceaux qui sont sans aucun doute les meilleurs de Shining, dont trois issus de l'énorme "III - Angst - Självdestruktivitetens emissarie". Du coup, on repart plusieurs années en arrière, quand Shining jouait encore un black monté sur lames de rasoir, cisaillant l'âme et tailladant les chairs, le Shining qu'on a un peu perdu ces derniers temps et que nombreux aimeraient revoir. Alors à défaut de nouveaux titres, profitons de ces nouvelles versions, surtout avec des invités aussi prestigieux au chant. Car voici une autre raison de s'intéresser à "8 1/2", la présence de ces guests n'est pas là juste pour faire du name dropping, ou attirer l'inculte chaland. Non, chacun d'entre eux apporte sa petite touche personnelle, se détachant assez nettement des prestations initiales de Kvarforth. Mais deux noms ressortent largement en tête des interventions les plus réussis. Avec d'abord, et j'ai presque envie de dire évidement, Attila. Sa voix colle tellement bien au style de musique pratiquée par Shining, que ça tombe comme une évidence toute naturelle. Une voix totalement torturée sur une musique qui l'est tout autant, c'est vraiment le mariage idéal. Moins idéal mais bougrement efficace, Famine est la deuxième bonne surprise de ces featuring. Une intervention de punk bourré qui vous réserve son plus beau mollard en guise de présentation. En prime, il a la chance de se retrouver sur le meilleur titre de Shining à mes yeux, "Fields of the faceless", rebaptisé pour l'occasion "Terre des anonymes". Notons également que les autres guests ne sont pas en reste, loin de là, seulement Famine et Attila m'ont vraiment marqué au-delà de toute attente. Mais d'une manière générale, est-ce que ce "8 1/2" peut justifier un achat ? Est-ce qu'on a une vraie plus-value par rapport aux titres originaux ? Si les performances vocales apportent un réel plus, il n'en demeure pas moins que les titres sont quasi identiques aux originaux. Hormis la production et les quelques ajouts ou retraits ici ou là, on a droit à des copies quasi conformes. En fait, le plus regrettable à mes yeux reste sans aucun doute la programmation assez inégale de la boîte à rythme. Parfaitement acceptable la majorité du temps, elle devient plus énervante sur certains passages de "Szabadulj meg önmagadtól" et de "Ett liv utan mening". Au final, à qui recommander cet album ? Aux fans, purs et durs. Et à ceux qui restent ancrés comme des morts de faim sur les premiers albums du groupe. Les autres, passez votre chemin, achetez plutôt les originaux avant d'un jour en arriver à "8 1⁄2 - Feberdrömmar I Vaket Tillstånd".

note       Publiée le jeudi 20 mars 2014

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "8 1⁄2 - Feberdrömmar I Vaket Tillstånd".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "8 1⁄2 - Feberdrömmar I Vaket Tillstånd".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "8 1⁄2 - Feberdrömmar I Vaket Tillstånd".

julius_manes › mercredi 16 juillet 2014 - 17:19  message privé !

J'aime beaucoup le 1er titre avec le chant d'écorché vif du sieur Famine...

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 15 juillet 2014 - 18:08  message privé !

Je vais le surnoter un peu, mais ca passe tout seul cette album/compil/remix. Certes, du neuf avec du vieux, mais au moins Kvarforth arrete de faire zip-zip sur la pente verglacee; et les feat sont plutot reussis

Note donnée au disque :       
#IRON# › jeudi 20 mars 2014 - 22:29  message privé !

"Terres des anonymes" défonce

Note donnée au disque :