Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCradle Of Filth › Nymphetamine

Cradle Of Filth › Nymphetamine

14 titres - 75:47 min

  • 1/ Satyriasis
  • 2/ Gilded cunt
  • 3/ Nemesis
  • 4/ Gabrielle
  • 5/ Absinthe with faust
  • 6/ Nymphetamine (overdose)
  • 7/ Painting flowers white-never suited my palette
  • 8/ Medusa and hmelock
  • 9/ Coffin fodder
  • 10/ English fire
  • 11/ Filthy little secret
  • 12/ Swansong for a raven
  • 13/ Mother of abominations
  • 14/ bonus : nymphetamine fix

enregistrement

Produit par Rob Caggiano, enregistré au studio Parkgate, Sussex est, et au sutdio The Chapel, Lincolnshire, "St Valentines through summer 2004".

line up

Dani Filth (dead man squawking); Paul Allender (guitar soul); Martin Foul (unwashed pianist); Herr Pubis (bassist scum); Adrain Erlandsson (norseman of the apocalypse); Garms Warfare (guitar soul deux) - Sara Jezebel Deva (Dizzying sexuel highs); Liv Kristine Espenaes Krull (nymphette sur nymphetamine)

chronique

Styles
metal
heavy metal
metal extrême
black metal
thrash metal
Styles personnels
heavy/thrash metal gothique

Cradle est en forme. "Nymphetamine" a beau sonner d'abord comme la suite du longuet "Damnation...", tourner largement le dos aux influences black et entériner la pratique d'un clavier en retrait, il est l'album dont on avait besoin pour ranger enfin son prédécesseur dans l'étagère, et ne plus y revenir. Il aura donc fallu un peu de temps aux anglais pour redéfinir leur style, et retrouver la dimension atmosphérique et mélodique qui les distingue, et les place incontestablement hors du lot. À nouveau le sextette excelle dans le nocturne, l'horrifique et le baroque ; le voilà même qui renoue avec le romantisme classieux et inspiré d'un "Dusk..." à travers des pièces aux harmonies précieuses et aux rythmes retenus: "Gabrielle", "English fire" ou "Swansong..." brillent par leurs leads délicats, leurs suites d'accords en velours noir et leurs plaines d'atmosphères de cimetières sous la Lune. Au royaume de l'inspiration "Absinthe..." est reine, avec ses entrées progressives de grandeur lead et ses harmonies magistrales; "Medusa..." est sombre et violente comme un cauchemar, "Filthy little secret" balance un riff punk/rock gothique absolument défoulatoire... "Coffin fodder" décalque la tronche à coup de pleine Lune, d'accords cosmiques et de rythmiques pur jus. Le pari était risqué de se recentrer sur le thrash et les breaks coup de poing, de ne plus compter que sur la qualité intrinsèque des mélodies et des structures pour ouvrir grandes les portes du vaste univers de Cradle, délaissant les interludes et les surmixages de clavier nocturne, les effets d'ambiances et les prétentions romanesques pour ne plus miser que sur les trouvailles au piano et les pizzicati, et se concentrer sur un jeu à deux guitares particulièrement remarquable. "Nymphetamine" n'est constitué que de purs riffs, heavy, thrash, un peu de death et d'aura black, et affiche une variété salvatrice à l'intérieur d'un style particulièrement défini : même musique que "Damnation..." pour un résultat nettement plus probant, contrastes dynamiques plus importants, travail des voix inattaquable (pour ceux qui supportent cette vieille sorcière de Dani, arrivé au bout de ce qui lui reste de gosier mais dégageant une hargne intacte et jouissive), et une dose impressionnante d'accords qui tuent, transfigurés par les harmonies d'un Martin décidément indispensable. Deux ou trois longueurs peut-être, Cradle qui sait faire du Leave's eyes mais une Liv qui ne sait pas faire du Cradle, une piste quatorze qui ne sert à rien, tout cela n'empêche pas "Nymphetamine" de s'inscrire fièrement dans une discographie qui n'aura finalement connu qu'un seul et léger essoufflement, quintette oblige. "Mother of abominations", riff d'intro de "Nymphetamine", les coups d'éclats sont nombreux et merveilleusement inimitables... j'adore Cradle!

note       Publiée le mardi 19 octobre 2004

partagez 'Nymphetamine' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Nymphetamine"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Nymphetamine".

ajoutez une note sur : "Nymphetamine"

Note moyenne :        62 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Nymphetamine".

ajoutez un commentaire sur : "Nymphetamine"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Nymphetamine".

enslaver_666 › dimanche 12 novembre 2017 - 18:56  message privé !

Étant dans ma tournée de ré-écoute des albums de COF, je constate qu’après le recul des années, j'aime cet album. Pas juste parce qu'il est entre deux albums médiocres et qu'il gagne aux comparaisons. Non y'a plusieurs bons trucs là-dessus. Je pense que comme plusieurs à l'époque, j'étais un peu dans mon deuil de "Midian" mais aussi, frappé par ce tournant heavy thrash.

Note donnée au disque :       
Arno › vendredi 4 décembre 2009 - 15:57  message privé !

Bon je te l'accorde, c'est très court... mais j'ai eu l'impression d'écouter Dusk à ce moment là... Enfin tout ça pour dire que la différence de niveau entre Thornography et Godspeed est énorme...

Note donnée au disque :       
Arno › vendredi 4 décembre 2009 - 15:51  message privé !

La mélodie vraiment black au début de Tragic Kingdom par exemple...

Note donnée au disque :       
Nicko › vendredi 4 décembre 2009 - 14:39  message privé !
avatar

ah ? tu trouves ? J'ai du mal à voir où, m'enfin...

Note donnée au disque :       
Arno › vendredi 4 décembre 2009 - 14:37  message privé !

Autant Thornography est vraiment nul, autant Godspeed on the Devil's Thunder mérite l'écoute... Il rappelle Midian et évoque parfois même Dusk (mais à de trop rares moments...)

Note donnée au disque :