Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIanva › l' Occidente

Ianva › l' Occidente

cd • 4 titres

  • 1L'Occidente
  • 2Santa Luce dei Macelli
  • 3Il sereno e la tempesta
  • 4In battaglia (The battle)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Re Abo Memorial Studio, Gêne, Italie

line up

Mercy (chant, choeurs, arrangements), Stefania T. D'Altiero (chant féminin), Fabio Gremo (guitare classique, arrangements, choeurs), Francesco La Rosa (percussions, programmation), Fabio Carfagna (guitares), Guiseppe Spano (piano, choeurs), Davide La Rosa (percussions, accordéon, choeurs), Azoth (basse), Mo Fulvio Di Clemente (trombone, tuba), Elena Aiello (violon), Stella Sorgente (contrebasse), Paola Siragna (violoncelle), Alice Fabbri (hautbois), Donna Carmela D'Alterio (voix de la pénitente)

remarques

chronique

Styles
ovni inclassable
Styles personnels
cabaret rock folk néoclassique génial

La principale qualité de la musique de Ianva selon moi est qu'elle parvient à exprimer quelque chose à la fois de très intime, de simple et humble et à revêtir une dimension plus universelle; leurs morceaux sont taillés dans le bois dont on extrait les hymnes. Chaque titre semble en effet s'adresser à chacun personnellement pour lui révéler une lumière commune et fédératrice. Après leur brillant album 'Disobbedisco', le groupe nous revient avec quatre nouvelles compositions qui se penchent sur les valeurs et le sens du mot sacré dans la société occidentale telle qu'elle est devenue ou a été rêvée. Le premier titre mené de voix de maître par le timbre grave et profond de Mercy puise ses inspirations dans une dimension épique, très cinématographique, telle qu'on peut la trouver chez Ennio Morricone, ainsi que dans un folklore traditionnel, enfant des tavernes et des rues: accordéon, cuivres, roulements de batterie, guitare et violons nous emmènent dans les volûtes d'une mélodie envoûtante et puissante. 'Santa Luce dei Macelli' interprété par Stefania T. D'Altiero se situe dans une veine plus cabaret funèbre mêlée d'une tension dramatique que l'on retrouve dans le tango, voir dans le fado. Une fois encore, le talent et la dextérité des musiciens font mouche; les mélodies dégagent à la fois force et mélancolie. La pièce suivante est instrumentale, plus apaisée mais également plus triste. Tissée autour de magnifiques partitions de guitare sèche et d'un air émouvant au hautbois, elle permet à l'auditeur de prendre du recul, de méditer sur les deux morceaux précédents. 'In Battaglia' reprend quelque peu l'atmosphère de 'L'Occidente' mais avec une touche de gravité en plus et une dimension épique en moins, quelque chose de plus dépouillé. J'avoue que cette musique me touche comme rarement musique m'a touché...Nous sommes bien loin du dark folk et des barrières qu'il se tisse. Les musiciens de Ianva jouent une musique qui met en lumière des valeurs universelles, un lien entre le passé et l'avenir, non comme un regret mais comme une leçon pour aller vers l'avant. Je concluerai par la citation de Pasolini choisie pour illustrer le livret: 'Grâce à Dieu, il est possible de retourner en arrière, ou plutôt, il faut retourner en arrière même si il faut un courage que celui qui va en avant ne connaît pas'. Un autre album, vite !

note       Publiée le mardi 6 novembre 2007

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "l' Occidente" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "l' Occidente".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "l' Occidente".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "l' Occidente".

gregdu62 Envoyez un message privé àgregdu62

Une très belle surprise, chopée hier. Je m'intéresse dès que possible au reste de la discographie!

Note donnée au disque :       
E. Jumbo Envoyez un message privé àE. Jumbo

J'étais pas super emballé à la première écoute mais en fait c'est excellent, oui. Un vrai souffle historique, une alternance cabaret / opéra épique... En plus ça va bien avec mes révisions (les forces politiques en Italie de 1919 à 1938, ouaouh)

Note donnée au disque :       
Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

je confirme, et quel magnifique artwork !

Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

le nouvel album est une merveille

Mountain of Judgement Envoyez un message privé àMountain of Judgement

Nan, l'exubérance latine... Mais un certain cinéma d'après-guerre me pousse à passer l'éponge.

Note donnée au disque :